Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Léon 1er dit le Thrace

Léon 1er dit le Thrace

samedi 29 juin 2013 (Date de rédaction antérieure : 23 août 2011).

Léon 1er dit le Thrace

Empereur byzantin de 457 à 474

D’origine thrace [1] il est issu d’un milieu modeste. Il commença une carrière militaire et devint le tribun militaire du patrice Aspar, l’un des généraux les plus puissants sous les règnes de Théodose II et Marcien. C’est d’ailleurs Aspar, d’origine germanique et à ce titre ne pouvant prétendre être empereur, qui l’éleva au trône à la mort de Marcien en 457. Le fils d’Aspar, Patricius épousa quant à lui la fille de Léon.

Il fut couronné empereur le 7 février 457 et son règne fut dominé par ses interventions, souvent malheureuses, dans les affaires de l’empire romain d’Occident, dont il se proclama souverain en 461. Il imposa en 467 Anthémius sur le trône d’Occident mais celui-ci fut tué en 472 par Ricimer. Quant à son expédition contre les Vandales [2] de Genséric en 468, dirigée par Flavius Basiliscus le frère de sa femme Vérine, tourna au désastre. Dans les Balkans l’empire fut ravagé par les incursions des Ostrogoths [3] libérés de la tutelle des Huns à la mort d’Attila et établis, en théorie sous suzeraineté romaine, en Pannonie [4] depuis 453.

De plus il fut confronté à une lutte du pouvoir entre Aspar, qui représentait aux yeux des romains une tutelle germanique de plus en plus inacceptable, et le parti isaurien emmené par son gendre, depuis 468, le futur Zénon. Ce dernier échappa à un attentat commandité par Aspar lors d’une campagne en Thrace. Zénon fut envoyé en orient mais revint très vite et s’installa à Chalcédoine [5].

Léon II le fils de Zénon et d’Ariadné devint empereur le 3 ou 9 février 474 à la mort de Léon 1er.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail du monde byzantin/ Empereur byzantin

Notes

[1] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.

[2] Les Vandales sont un peuple germanique oriental. Lors des Grandes invasions du 5ème siècle, leur migration les conduisit successivement en Gaule, Galice et Bétique en Espagne, Afrique du Nord puis dans les îles de Méditerranée occidentale Ils fondèrent également le « royaume vandale d’Afrique », ou « royaume de Carthage ». L’origine des Vandales est scandinave. Les Sillings seraient originaires du Nord du Jutland, les Hasdings du golfe d’Oslo qu’ils quittent pour le Jutland également : ils sont mentionnés pour la première fois par Tacite. Entre le 1er et le 3ème siècle, ils sont établis en Germanie orientale, dans une région située entre la Vistule et l’Oder, au bord de la mer Baltique.

[3] Les Ostrogoths étaient une des deux fractions des Goths, peuple germanique venu des confins de la Baltique et établi au 4ème siècle en Ukraine et en Russie méridionale, au nord de la mer Noire, l’autre fraction étant celle des Wisigoths. Ils jouèrent un rôle considérable dans les événements de la fin de l’Empire romain.

[4] La Pannonie est une ancienne région de l’Europe centrale, limitée au Nord par le Danube et située à l’emplacement de l’actuelle Hongrie, et partiellement de la Croatie et de la Serbie. Les habitants originaux sont les Pannoniens, qui sont envahis par les Celtes et les Boïens au 4ème siècle av. jc.

[5] Chalcédoine est une cité grecque de Bithynie (actuellement en Turquie), située sur l’entrée orientale du Pont-Euxin, face à Byzance et au sud de Chrysopolis (Scutari, actuellement Üsküdar). La ville turque de Kadıköy est aujourd’hui située sur l’emplacement de Chalcédoine, dans le prolongement d’Üsküdar.