Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Gaius Julius Antiochos IV Épiphane dit Antiochus IV de Commagène

Gaius Julius Antiochos IV Épiphane dit Antiochus IV de Commagène

dimanche 8 décembre 2013

Gaius Julius Antiochos IV Épiphane dit Antiochus IV de Commagène

Roi de Commagène de 38 à 72 environ

Fils de Antiochus III de Commagène et de la reine Iotapa de Commagène . Antiochus lui-même allait épousa sa sœur Iotapa .

Grâce à son ancêtre de Commagène [1], la reine Laodicé VII Théa , qui était la mère du roi Antiochus 1er Theos de Commagène , il était un descendant direct des séleucides grecs.

Il semble avoir perdu très jeune à 17 ans, son père. L’empereur romain Tibère en accord avec les citoyens de Commagène fit de leur royaume une partie de la province romaine de Syrie. Entre 17 et 38, Antiochus semble avoir gagné la citoyenneté romaine. Il a vécu et a grandi à Rome, avec sa sœur. Ils faisaient partie de la cour de Antonia Minor, fille cadette du triumvir Marc Antoine.

Caligula lui a donné le montant total des revenus de Commagène durant les 20 années que celle-ci fut une province romaine.

Il était intime avec Caligula. Mais cette amitié, n’a pas duré très longtemps, car il fut déposé par Caligula.

Antiochus n’a pas obtenu son royaume jusqu’à l’avènement de l’empereur romain Claudius en 41. En 43 son premier fils, Gaius Julius Archelaus Antiochus Epiphane , fut fiancée à Drusilla , une fille de Agrippa 1er . En 53 il étouffa une insurrection de quelques tribus barbares en Cilicie [2]. En 55, il reçu l’ordre de l’empereur Néron de lever des troupes pour faire la guerre contre les Parthes [3], et en 59 il servi sous le général Gnaeus Domitius Corbulo contre le roi Tiridate 1er de l’Arménie, frère du roi parthe Vologèse.

En récompense de ses services dans cette guerre, en 61, il obtient une partie de l’Arménie.

Il pris le parti de l’empereur romain Vespasien lorsque celui-ci fut proclamé empereur en 70 et devint par la suite le plus riche des rois tributaires. Dans la même année, il envoya des forces, commandé par son fils Epiphane , pour aider le prince Titus dans le siège de Jérusalem.

Durant son règne, il fonda Germanicopolis, Iotapa et Neronias

2 ans plus tard, en 72, il fut accusé par Lucius Caesennius Pætus , le gouverneur de Syrie , d’avoir conspiré avec les Parthes contre les Romains. Il fut privé de son royaume, après un règne de 34 ans. Les fils d’Antiochus Epiphane, princes et Callinicus , ont fui chez les Parthes après une brève rencontre avec les troupes romaines. Antiochus se retira d’abord à Sparte, puis à Rome, où il passa le reste de sa vie avec son fils Epiphane et Callinicus et fut traité avec beaucoup de respect.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Antiochus IV de Commagène/Traduit par mes soins

Notes

[1] La Commagène, était un royaume situé au centre sud de l’actuelle Turquie, avec comme capitale Samosate près de la ville moderne d’Adıyaman, au bord de l’Euphrate. Aujourd’hui la Commagène est célèbre pour son sanctuaire situé sur le mont Nemrod (Nemrut Dağı).

[2] La Cilicie est une ancienne province romaine située dans la moitié orientale du sud de l’Asie Mineure en Turquie. Elle était bordée au nord par la Cappadoce et la Lycaonie, à l’est par la Pisidie et la Pamphylie, au sud par la Méditerranée et au sud-est par la Syrie. Elle correspond approximativement aujourd’hui à la province d’Adana : région comprise entre les monts Taurus, les monts Amanos et la Méditerranée. Vers 27, sous l’empereur Tibère, la Cilicie est rattachée à la province de Syrie. Certaines parties de la région restent néanmoins dirigée par des souverains locaux jusqu’à l’annexion complète par Vespasien en 74. La province est suffisamment importante pour qu’un proconsul y soit nommé.

[3] La Parthie est une région située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides, berceau de l’Empire parthe qui contrôle le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av.jc et 224 de notre ère. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord, aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan, et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.