Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Flavius Arcadius

jeudi 2 octobre 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 1er septembre 2011).

Flavius Arcadius (377-408)

Empereur romain d’orient de 395 à 408

Buste d'Arcadius

Fils aîné de Théodose 1er et de Aelia Flacilla , il est associé vers 383 à l’empire, à l’âge de 6 ans, et reçoit le titre d’Auguste. Il est nommé consul à trois reprise en 385, 392 et 394. Instruit dans la religion chretienne par divers précepteurs de grande renommée comme le rhéteur Thémistius ou le diacre Arsénius , il va se révéler un prince faible subissant l’influence des divers membres de son entourage.

En 395, son père partage l’empire romain entre ses 2 fils. Arcadius reçoit l’Orient avec sa capitale Constantinople et Honorius l’Occident.

C’est un partage de plus pour l’empire mais celui-ci est définitif. En fait, ces 2 souverains inexpérimentés ne sont que des paravents derrières lesquels se cachent les 2 véritables maîtres de l’empire, Stilicon à l’ouest et Flavius Rufinus dit Rufin à l’Est en compétition avec le chambellan Eutrope. Ce dernier va marier Arcadius à Eudoxie, la fille du général franc Bauto. Mais la fin de l’année 395 voit la catastrophique invasion des Wisigoths [1] d’Alaric 1er, sans doute appelés par Flavius Rufinus qui souhaitait se protéger de Stilicon, qui pillent la Thessalie [2] et prennent Athènes tandis que les Huns s’emparent de la Syrie et pillent Antioche. Arcadius envisage d’associer Flavius Rufinus à l’empire quand ce dernier est assassiné, en novembre 395 par un chef Goth [3] nommé Gaïnas.

Eutrope devient alors le véritable maître de l’empire d’Orient et se comporte en tyran débauché. Accusé par Stilicon de complot et suscitant la colère populaire, il est exilé par Arcadius à Chypre en 399. Il est exécuté un peu plus tard car Stilicon fait pression sur Arcadius et, s’alliant momentanément avec les Goths de Gaïnas qui pénétrèrent à Constantinople, obtint, outre l’exécution d’Eutrope, le renvoi d’Aurélien le nouveau préfet du prétoire. Mais en 400 les Goths installés à Constantinople furent massacrés et Stilicon ne possédait plus de moyen de pression sur Arcadius. Pour commémorer la défaite de Gaïnas et la victoire sur les Goths, Arcadius fit élever une colonne triomphale sur le forum à Constantinople.

Arcadius règne alors seul et avec l’aide du patriarche de Constantinople Jean Chrysostome entreprend une politique religieuse virulente contre le paganisme dont il fait détruire de nombreux temples. Hostile à l’arianisme [4], il doit compter avec son épouse qui, favorable à cette hérésie, réussira à 2 reprise à faire exiler le patriarche.

Arcadius meurt le 1er mai 408 à 31 ans, 4 ans après Eudoxie, et laisse un fils, le futur Théodose II, et trois filles.

Notes

[1] Les Wisigoths entrent en Gaule, ruinée par les invasions des années 407/409. En 416 les Wisigoths et leur roi Wallia continuent leur invasion en Espagne, où ils sont envoyés à la solde de Rome pour combattre d’autres Barbares. Lorsque la paix avec les Romains fut conclue par le fœdus de 418, Honorius accorda aux Wisigoths des terres dans la province Aquitaine seconde. La sédentarisation en Aquitaine a lieu après la mort de Wallia. Les Wisigoths pénétrèrent en Espagne dès 414, comme fédérés de l’Empire romain. Le royaume des Wisigoths eut d’abord Toulouse comme capitale. Lorsque Clovis battit les Wisigoths à la bataille de Vouillé en 507, ces derniers ne conservent que la Septimanie, correspondant au Languedoc et une partie de la Provence avec l’aide des Ostrogoths. Les Wisigoths installèrent alors leur capitale à Tolède pour toute la suite. En 575 ils conquièrent le royaume des Suèves situé dans le nord du Portugal et la Galice. En 711 le royaume est conquis par les musulmans.

[2] La Thessalie est une région historique et une périphérie du nord-est de la Grèce, au sud de la Macédoine. Durant l’antiquité cette région a, pour beaucoup de peuples, une importance stratégique, car elle est située sur la route de la Macédoine et de l’Hellespont. Elle possédait un important port à Pagases. Le blé et le bétail sont les principales richesses de la région et une ressource commerciale vitale. La Thessalie est aussi l’une des rares régions de Grèce où l’on peut pratiquer l’élevage des chevaux, d’où l’importante cavalerie dont disposaient les Thessaliens.

[3] Les Goths faisaient partie des peuples germaniques. Selon leurs propres traditions, ils seraient originaires de la Scandinavie. Ils provenaient peut-être de l’île de Gotland. Mais ils pourraient également être issus du Götaland en Suède méridionale ou bien du Nord de la Pologne actuelle. Au début de notre ère, ils s’installèrent dans la région de l’estuaire de la Vistule. Dans la seconde partie du 2ème siècle, une partie des Goths migrèrent vers le sud-est en direction de la mer Noire. Dès le 3ème siècle les Goths étaient fixés dans la région de l’Ukraine moderne et de la Biélorussie où ils furent probablement rejoints par d’autres groupes qui ont été plus ou moins intégrés dans la tribu. Les Goths formaient un seul peuple jusqu’à la fin du 3ème siècle. Après un premier affrontement avec l’Empire romain dans le sud-est de l’Europe au début du siècle, ils se séparèrent en deux groupes : les Greuthunges à l’Est et les Tervinges à l’Ouest qui deviendront par la suite les Ostrogoths ou « Goths brillants », à l’Est, et les Wisigoths ou « Goths sages » à l’Ouest.

[4] Hérésie chrétienne qui a cours du 4ème au 6ème siècle sur l’instigation d’Arius, condamné par l’Eglise en 325 et en 381. Cette doctrine niant la consubstantialité du Fils avec le Père , c’est-à-dire niant l’essence divine de Jésus, se scinde ensuite en plusieurs tendances qui rencontrent un vaste écho dans l’Empire et hors de celui-ci.