Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Flavius Rufinus dit Rufin

Flavius Rufinus dit Rufin

mercredi 7 septembre 2011

Flavius Rufinus dit Rufin (335-395)

Préfet du prétoire d’Orient et favori d’Arcadius en 394

Aquitain d’Eauze, en Novempopulanie, de naissance obscure, probablement formé dans une école de Bordeaux ou de Toulouse. Il est décrit comme cupide, fourbe et ambitieux, par Claudien, mais aussi intelligent, doué de prestance et d’éloquence, par Symmaque, et catholique zélé, ce qui plut à l’empereur Théodose 1er. Après la mort de ce dernier, il devint ministre de son fils Arcadius.

Après avoir quitté Eauze, il séjourna à Milan et à Rome. Il devint alors l’ami de saint Ambroise. Il continua sa route vers Constantinople pour rejoindre la cour de l’empereur. Il obtint un emploi à la chancellerie impériale et devint magister officiorum, en 388.

On ignore par quel moyen il devint l’ami d’Arcadius qui le nomma grand maître du palais quand il succéda à son père.

En 390, il fut l’ambassadeur de l’empereur Théodose auprès de saint Ambroise pour régler une affaire qui les opposait.

En 392, Théodose le désigne comme consul en même temps que son fils Arcadius, et la même année préfet du prétoire pour l’Orient. Il entra en conflit avec Promotus et Timasius, respectivement magister equitum et magister peditum de Théodose. Au cours d’un conseil il insulta Promotus qui le giffla. Ayant rendu compte de l’incident à Théodose, il obtint son soutien et put obtenir de l’empereur l’envoi de Promotus en Thrace. Rufin employa alors des barbares qui le suivirent et le tuèrent en septembre 392.

Il assura avec Arcadius la direction de l’empire quand Théodose quitta Constantinople pour combattre les troupes d’Argobast qui est vaincu à la bataille de la Rivière Froide, en septembre 394.

Comblé d’honneurs, devenu immensément riche, il se fait construire une somptueuse résidence d’été en Chalcédoine. Il fait construire un monastère et une église dans laquelle il est baptisé en 394 en présence d’évêques et d’ermites célèbres.

Avant sa mort, Théodose décida de partager l’empire entre ses 2 fils, à Honorius, l’empire d’Occident, et à Arcadius, l’empire d’Orient. Il chargea le général Stilicon de veiller sur ses fils. Dans l’empire d’Orient Stilicon se heurta à Rufin, ministre d’Arcadius, et ne put exercer la régence que sur l’empire d’Occident.

Au printemps 395, les Wisigoths d’Alaric étant rejetés de Constantinople vers la Thessalie, il décida de cantonner ces hordes en Illyrie orientale afin de bloquer les revendications de son ennemi Stilicon sur ce territoire qu’il revendiquait en faveur de l’empire d’Occident. La manœuvre réussit et Stilicon retourna en Italie. Mais son triomphe fut de courte durée.

Rufin voulait faire épouser sa fille à l’empereur mais Eutrope, qui avait été eunuque du palais de Théodose, réussit à bloquer ce projet. Cependant, alors qu’il voyageait en Syrie en avril 395, Eutrope mariait rapidement Arcadius avec Eudoxie.

Le 27 novembre, Rufin se rendit avec Arcadius au camp de l’Hebdomon pour une réception solennelle des troupes rappelées de Thessalie. Il fut accusé d’avoir passé un pacte avec les Wisigoths et de vouloir marier sa fille avec l’empereur Arcadius pour asseoir son pouvoir sur l’empire. Il est remplacé par Eutrope. Les troupes commandées par le goth Gaïnas, ami ou payé par Stilicon, l’entourèrent, l’assassinèrent et promenèrent sa tête au bout d’une pique. Sa femme et sa fille furent sauvées par Eutrope qui leur permit de se retirer à Jérusalem.