Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Quintus Aurelius Memmius Symmachus dit Symmaque

Quintus Aurelius Memmius Symmachus dit Symmaque

dimanche 21 juillet 2013, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 17 août 2011).

Quintus Aurelius Memmius Symmachus dit Symmaque (vers 342-vers403)

Préfet de Rome en 384 et 385 - Consul en 391

Détail d'un panneau d'un diptyque en ivoire, daté de l'année 402, qui porte le monogramme de la famille Symmachus et représente l'apothéose d'un mortel (probablement Q. Aurelius Symmachus lui-même). Il apparaît ici à la fin de sa vie terrestre portant une palme victorieuse. Propriété du British Museum, exposée temporairement à l'Art Institute of Chicago.Issu d’une ancienne famille plébéienne, la gens Aurelia. Son père Lucius Aurelius Avianius Symmachus était déjà un homme politique influent étant préfet de Rome en 364 et occupant d’autres postes importants. Son grand-père supposé Aurelius Julianus Symmachus fut proconsul d’Achaea pendant l’année 319.

Il fut élevé en Gaule et, ayant été déchargé de ses fonctions de praetor et de quaestor, s’éleva vers de plus hautes charges. En 373 il est proconsul d’Afrique. Ses titres publics, qui incluent celui de pontifex maximus [1], sa grande richesse et son rôle élevé, ajoutés à une solide réputation d’éloquence, font de lui le champion du Sénat romain païen opposé aux mesures prises par les empereurs chrétiens contre la vieille religion d’État.

En 382 il est banni de Rome par Gratien pour avoir protesté contre l’enlèvement de la statue et de l’Autel de la Victoire qui se trouvaient dans le Sénat. En 384, alors qu’il est préfet de Rome, il adresse à l’empereur Valentinien II une lettre l’adjurant de restaurer les anciens symboles.

Puis, il s’implique dans la rébellion de Maxime et obtient sa grâce de l’empereur Théodose 1er. Il semble avoir poursuivi sa vie politique jusqu’à sa mort. En 391 il est consul ordinaire. Son honnêteté, aussi bien dans les affaires publiques qu’en privé et son amabilité firent de lui quelqu’un de très populaire.

Il est aussi connu pour avoir engagé et envoyé saint Augustin à Milan alors ville impériale comme professeur de rhétorique, chargé des panégyriques impériaux.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Richard GOULET/ encyclopédie universalis/Symmaque Quintus Aurelius Symmachus

Notes

[1] Dans la Rome antique, pontifex maximus (grand pontife) est le titre donné au pontife à la tête du collège pontifical. Ce titre est le plus élevé de la religion romaine. Les pontifes sont chargés de l’entretien du pont sacré (pont Sublicius) et de surveiller la bonne observance des pratiques religieuses. Ils s’occupent aussi des temples ne disposant pas de clergé propre. Le recrutement des pontifes se fait par cooptation et la charge de pontife est exercée à vie.