Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Osthryth

mardi 27 octobre 2020, par ljallamion

Osthryth (morte en 697)

Reine anglo-saxonne

Carte du Royaume de MercieFille d’Oswiu de Northumbrie et épouse d’AEthelred de Mercie. Elle vit durant une période de conflits entre la Mercie [1] et la Northumbrie [2], ce qui explique peut-être son assassinat par des nobles merciens en 697.   Ainsi, le puissant roi païen de Mercie, Penda, triomphe successivement d’Edwin en 633 ou 634, puis d’Oswald en 642. Une tentative de rapprochement a lieu dans les années 650, sous le règne du successeur d’Oswald, Oswiu : Cyneburh , fille de Penda, épouse Alhfrith, fils d’Oswiu, tandis que le fils de Penda, Peada, épouse une fille d’Oswiu, Alhflæd .   En 679 son frère Ecgfrith et son époux s’affrontent sur la Trent [3], dans une bataille qui voit la mort du jeune prince AElfwine , frère d’Ecgfrith et d’Osthryth. Dans son récit des événements, Bède le Vénérable précise qu’AElfwine était très aimé dans les deux royaumes car le roi AEthelred avait épousé sa sœur, qu’on appelait Osthryth. Seule l’intercession de l’archevêque Théodore de Cantorbéry permet de mettre un terme au conflit.   AEthelred et Osthryth forment un couple pieux, qui finance plusieurs établissements religieux : ils fondent une abbaye à Fladbury [4] et portent un intérêt tout particulier à l’abbaye de Bardney [5]. Vers 679, Osthryth y fait transférer les reliques de son oncle Oswald, considéré comme un saint depuis sa mort.   Selon Bède, les moines auraient d’abord refusé d’accueillir sa dépouille, en souvenir des exactions commises par Oswald dans le royaume de Lindsey [6], qu’il avait conquis sur la Mercie. Un miracle les aurait finalement convaincu d’ouvrir leurs portes aux reliques du roi. Autre signe de la piété de la reine : elle serait parvenue à convaincre la veuve d’Oswald, Cyneburh, d’entrer dans les ordres.   Osthryth est assassinée par des nobles merciens en 697. Ni Bède, le premier à rapporter cet événement, ni aucune autre source ne donne le mobile de ce meurtre.   Osthryth est inhumée à l’abbaye de Bardney, où elle reçoit le culte réservé aux saints. Quelques années plus tard, en 704, son époux abdique pour entrer dans les ordres, devenant abbé de Bardney où il est lui aussi inhumé. Sa mort marque le début d’un demi-siècle durant lequel la Mercie ne connaît aucune reine forte, jusqu’à Cynethryth, l’épouse d’Offa. Il est possible qu’AEthelbald, roi de 716 à 757, ait refusé de se marier en réaction à ce qu’il percevait comme une montée en puissance des consorts royaux sous les règnes de ses prédécesseurs.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Barbara Yorke, Kings and Kingdoms of Early Anglo-Saxon England, Seaby, 2003 (ISBN 0-203-44730-1).

Notes

[1] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.

[2] La Northumbrie est un royaume médiéval situé dans le nord de l’actuelle Angleterre et constituait l’un des principaux royaumes de l’Heptarchie. Sa notoriété est surtout liée à son rôle dans la propagation du christianisme nicéen dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché d’York. Le nom de Northumbria désigne à l’origine les terres envahies par les Angles au 6ème siècle situées au nord de la rivière Humber. La Northumbrie en tant que royaume se constitue au début du 7ème siècle par l’union de deux autres entités Angles : celle de Bernicie (Bernicia) au nord et celle de Deirie (Deira) au sud.

[3] La bataille de la Trent eut lieu 679, près du fleuve Trent, et opposa les troupes merciennes d’AEthelred aux troupes northumbriennes d’Ecgfrith. Grâce à leur victoire, les Merciens mirent fin à l’hégémonie de la Northumbrie sur le nord de l’Angleterre.

[4] Fladbury est un village et une paroisse civile du Worcestershire, en Angleterre. Il est situé sur l’Avon, à 5 kilomètres environ à l’ouest de la ville d’Evesham. Administrativement, il relève du district de Wychavon.

[5] L’abbaye de Bardney, située dans le comté du Lincolnshire, était une ancienne abbaye bénédictine, fondée en 6971 par le roi de Mercie AEthelred et son épouse Osthryth. Après avoir abdiqué de son trône, AEthelred se retira dans cette abbaye dont il devint le premier abbé et y mourut vers 716. Le monastère aurait été détruit en 869 par un raid danois. Refondé en 1087 en tant que prieuré bénédictin par Gilbert de Gand, comte de Lincoln, il ne retrouve son statut d’abbaye qu’en 1115

[6] Le Lindsey est un royaume anglo-saxon situé dans le nord de l’actuel Lincolnshire, entre la Witham et l’Humber. Il apparaît dans le Tribal Hidage sous le nom Lindesfarona mid Haeþfeldlande (« Lindsey avec Hatfield Chase ») et une superficie de 7 000 hides, soit autant que le royaume d’Essex ou celui des Hwicce. Malgré cela, son histoire est presque entièrement inconnue. La région a été longtemps disputée entre la Mercie et la Northumbrie. Elle possède son propre évêché à partir de 678.