Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 8ème siècle > Ethelbald de Mercie ou Aethelbald

Ethelbald de Mercie ou Aethelbald

lundi 28 septembre 2015 (Date de rédaction antérieure : 2 octobre 2011).

Ethelbald de Mercie ou Aethelbald (mort en 757)

Roi de Mercie de 716 à 757

Issu de la lignée royale de Mercie [1], alors même que son père, Alweo, ne fut jamais roi. Le père d’Alweo était Eowa, qui partagea peut-être le trône pendant un certain temps avec son frère Penda. Pendant la jeunesse d’Ethelbald, la dynastie de Penda règne sur la Mercie : Ceolred , petit-fils de Penda et donc cousin issu de germain d’Ethelbald, est roi de Mercie de 709 à 716.

Il dût s’éxilé et avec ses hommes ils se réfugièrent dans les marais, et rendirent visite à Guthlac qui soutenait la cause d’Ethelbald, peut-être en raison de la persécution des monastères entreprise par Ceolred. L’évêque Haedda de Lichfield , influent en Mercie, rendit également visite à Guthlac, et il est possible que se soutient ait été politiquement utile pour l’avènement d’Ethelbald. Lorsque Ceolred mourut lors d’un banquet, Ethelbald rentra en Mercie et devint roi.

Sous le règne d’Ethelbald, la Mercie devint le royaume anglo-saxon dominant, reprenant la position prééminente qu’elle avait occupée au 7ème siècle sous les rois Penda et Wulfhere .

Le Wessex [2] et le Kent [3] étaient alors gouvernés par de puissants rois, Des éléments prouvent qu’Ethelbald dut user de la force pour maintenir son pouvoir. En 733, il entreprit une expédition contre le Wessex, et s’empara du manoir royal de Somerton [4]. Mais en l’espace de 15 années, il règne sur toute l’Angleterre au sud du Humber *.

Saint Boniface lui écrivit vers 745, réprouvant ses actions dissolues et irréligieuses, vol de revenus ecclésiastiques, violation des privilèges de l’Église, imposition du travail forcé au clergé, et fornication avec des nonnes. Le concile de Clovesho [5], en 747, ainsi qu’une charte édictée par Ethelbald à Gumley [6] en 749 qui libère l’Église d’une partie de ses obligations, fut peut-être les conséquences de la lettre de Boniface. Il fut tué en 757 à Seckington [7] par ses gardes du corps. Beornred puis Offa lui succéda.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de Ethelbald - Histoire de l’Europe/

Notes

[1] La Mercie est un royaume anglo-saxon du Haut Moyen Âge. Il occupe principalement la région des Midlands, au cœur de l’Angleterre, mais s’est étendu au-delà durant ses périodes d’expansion.

[2] Le Wessex est l’un des royaumes fondés par les Anglo-Saxons en Angleterre durant le Haut Moyen Âge. Il s’étend sur une partie du sud-ouest de la Grande-Bretagne, entre la Domnonée à l’ouest, la Mercie au nord et les royaumes de Kent, de Sussex et d’Essex à l’est. Au 9ème siècle, le Wessex est le dernier royaume anglo-saxon à résister aux invasions vikings.

[3] Le Kent est un royaume anglo-saxon fondé au 5ème siècle par les Jutes dans le sud-est de l’Angleterre. Il correspond approximativement au territoire occupé par le peuple celtique des Cantiaci avant la conquête romaine, et à l’actuel comté de Kent. C’est le premier royaume anglo-saxon converti au christianisme, et il atteint son apogée au début du 7ème siècle sous le roi AEthelberht. Sa puissance décline par la suite, et il finit par être soumis par la Mercie dans le courant du 8ème siècle. Il est définitivement rattaché au Wessex vers le milieu du 9ème siècle.

[4] Somerton est une petite ville anglaise du Somerset, située près de Yeovil, dans le district du South Somerset.

[5] Les concile de Clovesho ou Clofesho étaient une série de synodes anglo-saxons aux 8ème et 9ème siècles. Ils ont eu lieu dans un lieu inconnu aujourd’hui dans le royaume de Mercie.

[6] Gumley est un village et une paroisse civile du Leicestershire, en Angleterre. Il est situé à cinq kilomètres au nord-ouest de la ville de Market Harborough, dans le district de Harborough.

[7] Warwickshire