Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hermione (mythologie)

samedi 2 avril 2022, par ljallamion

Hermione (mythologie)

Personnage de la mythologie grecque

Fille de Ménélas et d’Hélène, est une Atride [1]. Elle a 9 ans quand sa mère est enlevée par Pâris, ce qui provoque la guerre de Troie [2].

Elle avait été fiancée à son cousin Oreste avant cette guerre mais, le conflit terminé, Ménélas la promet au fils d’Achille, Néoptolème ou Pyrrhos .

Profitant de la folie d’Oreste, Néoptolème enlève Hermione et l’emmène en Épire [3], où il vit avec elle et Andromaque qu’il avait capturée à Troie [4]. Mais après être revenu à la raison, Oreste défie Néoptolème qu’il tue en combat singulier.

Oreste et Hermione ont par la suite un fils, Tisamène .

Selon Euripide dans sa tragédie “Andromaque”, Oreste aurait mis en fureur le peuple de Delphes [5] contre le fils d’Achille, Néoptolème, qui meurt lapidé alors qu’il s’apprêtait à rendre hommage à Apollon pour expier sa faute d’avoir demandé au dieu raison du sang de son père.

Il existe deux versions quant aux sentiments éprouvés par Hermione pour Pyrrhos. Certains auteurs soutiennent que, amoureuse d’Oreste, elle éprouvait pour lui une grande aversion, tandis que d’autres la décrivent comme très éprise, au point d’éprouver une terrible jalousie envers Andromaque.

Hermione aurait d’ailleurs tenté de provoquer la mort d’Andromaque, sans succès. C’est cet échec qui l’aurait conduite à conspirer avec Oreste, par vengeance.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Hermione (mythologie)/ Portail de la mythologie grecque/ Catégories : Mortel de la mythologie grecque

Notes

[1] Dans la mythologie grecque, les Atrides sont les descendants d’Atrée. Le destin des Atrides fut marqué par le meurtre, le parricide, l’infanticide et l’inceste. Seule Athéna interrompit le cycle de la violence en faisant juger Oreste, le matricide, sur la colline de l’Aréopage, par le premier tribunal criminel de la cité d’Athènes.

[2] La guerre de Troie est un conflit légendaire de la mythologie grecque, dont l’historicité est controversée. Elle est parfois appelée Deuxième guerre de Troie en référence à l’expédition menée contre la cité par Héraclès après la quête de la Toison d’or que certains nomment Première guerre de Troie.

[3] Région montagneuse des Balkans, partagée entre la Grèce et l’Albanie. Épire se traduit par "Continent" en français. Ses habitants sont les Épirotes. Le terme peut désigner plus particulièrement :
- la périphérie d’Épire, l’une des 13 périphéries de la Grèce. Elle est bordée à l’ouest par la Mer Ionienne ; elle est limitrophe au sud-ouest de l’Albanie, au nord de la région de Macédoine de l’Ouest, à l’est de la région de Thessalie. La périphérie (capitale Ioannina (57 000 habitants) est divisée en 4 préfectures : Thesprotie, Ioannina, Arta et Preveza.
- l’Épire du Nord, une région d’Albanie La dynastie des rois éacides du peuple des Molosses y fonda un royaume puissant au 5ème siècle av. jc, avec les autres peuples Chaones, et Thesprôtes. Pyrrhus est un des membres de cette dynastie, ainsi qu’Olympias, la mère d’Alexandre le Grand.

[4] Troie qui vient du nom de Tros (père du fondateur de cette ville) aussi appelée Ilios qui vient du nom de son fondateur : Ilos. Ancienne cité semi légendaire de Troade en Asie Mineure, située non loin de la mer Égée, à l’entrée de l’Hellespont. Mentionnée pour la première fois par Homère, elle est au centre de nombreuses légendes de la mythologie grecque, et notamment de la guerre de Troie à laquelle se rattachent les récits du Cycle troyen. Troie se situe dans l’actuelle Turquie.

[5] u pied du mont Parnasse en Phocide, Delphes est le site d’un sanctuaire panhellénique où parlait l’oracle d’Apollon à travers sa prophétesse, la Pythie ; il abritait également l’Omphalos ou « nombril du monde ». Investi d’une signification sacrée, Delphes fut du 6ème siècle av. jc au 4ème siècle av. jc le véritable centre et le symbole de l’unité du monde grec.