Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

La France de 1703 à 1710

mercredi 10 juillet 2013

La France de 1703 à 1710

En France, le 19 novembre 1703, un mystérieux prisonnier au masque de fer meurt à la Bastille où il est enfermé depuis 1698.

Il a environ 45 ans et il a vécu en captivité pendant 24 ans, à Pignerol puis à Sainte Marguerite de Lérins.

C’est sous le nom de Marchiali qu’il est enterré quelques jours après au cimetière Saint-Paul.

8 ans plus tard, la princesse Palatine le sort de l’anonymat et dans sa correspondance, le présente comme un milord anglais qui aurait comploté contre la France.

Charlotte-Élisabeth in Beieren

La littérature et la légende vont dès lors s’emparer du personnage et le rendre célèbre sous le surnom de “Masque de fer” car nul n’a jamais pu voir son visage caché par un masque de velours noir et non de fer. Pourquoi ? Personne ne le sait.

L’identité de ce prisonnier suscite bien des hypothèses. Est-il le frère jumeau de Louis XIV, comme l’a prétendu Voltaire ? Le fils adultérin d’Anne d’Autriche et du duc de Buckingham ? Est-il, comme le croient d’autres, son bâtard ? Le duc de Beaufort ? Le comte de Vermandois ? Le surintendant Fouquet ? Avec son talent accoutumé, Alexandre Dumas va faire revivre dans Le vicomte de Bragelonne l’hypothèse d’un frère jumeau de Louis XIV, né 8 heures après ce dernier.

Le 20 septembre 1703 Victoire franco bavaroise contre les Impériaux à Höchstädt, le 8 novembre 1703 La Savoie rompt son alliance avec la France pour s’allier à l’Autriche.

Les premières opérations militaires, en Italie, dans les Flandres et en Allemagne, donnent au Prince Eugène et au duc de Marlborough un rôle de premier plan contre des armées françaises débordées.

Ils s’illustrent par leur victoire de Blenheim, en Bavière le 13 août 1704, et la conquête de Lille, en 1708.

Les Français, conduits par Catinat et Villeroi, subissent de lourdes défaites cependant qu’en Espagne, le roi Philippe V est chassé de son trône. La France, pays de loin le plus puissant d’Europe, est épuisée. Le Trésor est vide et les campagnes affamées. Les frontières sont menacées en tous points. En 1704, les Français sont cette fois battus à Hochstaedt et Villars, accouru en catastrophe, arrive tout juste à sauver l’Alsace de l’invasion. Depuis 2 ans, dans cette guerre de Succession d’Espagne, les armées du roi de France vont d’échecs en défaites. Le duc de Vendôme, quand bien même il n’est pas l’un des favoris du roi, permet par son habileté et son courage de remporter une victoire contre le prince Eugène de Savoie par la victoire de Cassano le 16 Août 1705. L’année précédente, ce dernier avait défait les armées françaises à Höchstädt.

Mais, le 7 septembre 1706 devant Turin c’est la défaite contre les Impériaux et les Savoyards.

En février 1707, Vauban est disgracié. Il mourra le 30 mars de la même année. Puis le 11 juillet 1708 c’est de nouveau la défaite française devant Audenarde.

En Février 1709, la France subit une nouvelle famine. Dans la même période, Louis XIV s’humilie et sollicite la paix mais sa demande est repoussée avec hauteur. Le roi en appelle alors à la nation. Lui-même donne l’exemple en vendant sa vaisselle d’or. Il forme une nouvelle armée et la confie au maréchal Claude de Villars. Celui-ci mène campagne dans le Piémont italien. Puis il livre bataille au prince Eugène et au duc Marlborough à Malplaquet, dans les Flandres, le 11 septembre 1709. L’issue de la bataille reste indécise mais les coalisés austro anglais ont subi de si lourdes pertes qu’il n’est plus question pour eux d’envahir la France.

Villars est blessé grièvement au genou au cours de la bataille, ce qui lui vaut de séjourner au château de Versailles. Il est fait pair de France. Pendant ce temps, le duc de Vendôme se porte au-delà des Pyrénées et par la victoire de Villaviciosa, en décembre 1710, restaure le roi Philippe V sur le trône d’Espagne.

La chance commence à sourire à Louis XIV. A Londres, la duchesse de Marlborough tombe en disgrâce et entraîne son mari dans celle-ci. La reine Anne retire sa confiance au duc et à ses alliés whigs. Elle appelle les tories au pouvoir.

Le 14 octobre 1710 Louis XIV établit l’impôt du dixième. Cet impôt du dixième est perçu sur tous les revenus à titre provisoire pour financer l’effort de guerre qu’implique la guerre de Succession d’Autriche.   Le 10 décembre 1710 a lieu la victoire française à Villaviciosa contre les Anglais.