Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Mariage de Louis XVI

samedi 20 juillet 2013, par ljallamion

Mariage de Louis XVI

Portrait de Louis XVI en habits de Sacre par Joseph Siffrein

Le 16 mai 1770, Marie-Antoinette âgée de 14 ans épouse Louis alors âgé de 16 ans, petit-fils du roi de France Louis XV. L’archiduchesse Marie-Antoinette est la 4ème fille de François 1er de Lorraine et de Marie-Thérèse de Habsbourg, impératrice d’Allemagne. Le duc de Choiseul, ministre du roi Louis XV et favori de la Pompadour, a désiré l’unir à l’héritier de la couronne de France pour contrer l’influence anglaise après la guerre de Sept ans.

Louis XV, de son côté, se réjouit d’une alliance matrimoniale qui réconcilie la France et l’Autriche et permet de contenir l’agressivité croissante de la Prusse et la puissance montante de l’Angleterre.

Le futur marié, qui porte le titre de duc de Berry, est le 3ème fils du dauphin Louis, mort 5 ans plus tôt, et de Marie Josèphe de Saxe. C’est un garçon doux et maladivement timide. La mort prématurée de ses 2 aînés en a fait l’héritier de la couronne sans y avoir été préparé. Le sacrement du mariage est conféré à Louis et Marie-Antoinette dans la chapelle de Versailles par l’archevêque de Reims, grand aumônier du roi.

Ensuite viennent les festivités. Un feu d’artifice, retardé pour cause de mauvais temps, est tiré le samedi 19 mai au-dessus des jardins de Versailles. Le lundi 21, bal masqué dans les appartements du palais. Le mercredi 23, le roi assiste à une représentation d’Athalie, de Racine. Le mardi 29, bal masqué avec 6.000 participants chez l’ambassadeur du couple impérial, les parents de la mariée.

Hélas, le lendemain, mercredi 30 mai, un drame vient ternir la fête populaire. La ville de Paris fait tirer un feu d’artifice sur la place Louis Quinze* (l’actuelle place de la Concorde), en face de la promenade des Champs-Élysées. Mais l’affluence est telle que 300 personnes environ périssent étouffées. Consternation générale. Le roi transmet au lieutenant de police 150.000 livres pour secourir les familles des victimes.

Dans les premiers temps du mariage, la beauté de la nouvelle dauphine comble d’aise le peuple français mais cet état de grâce ne dure pas. Les relations de Marie-Antoinette avec son mari sont affectées par une malformation du pénis qui empêche ce dernier d’accomplir son devoir conjugal. Il s’écoulera 7 ans avant qu’une opération ne corrige ce défaut.

En attendant, la fille de l’impératrice, qui n’a pas été préparée à son rôle, se console en goûtant dans l’insouciance à tous les plaisirs de la cour.

Très vite, les vieilles rancœurs anti-autrichiennes reprennent le dessus. Devenue reine en 1774, Marie-Antoinette sera fustigée sous l’appellation de l’Autrichienne et calomniée dans l’Affaire du collier avant d’être envoyée à l’échafaud.

Le 24 décembre 1770 à lieu la disgrâce de Choiseul. L’abbé Terray, le duc d’Aiguillon et le chancelier Maupeou ont comploté contre Choiseul, qui tombe en disgrâce. L’appui que Choiseul a donné au Parlement tient lieu de prétexte. Ordre lui est intimé de quitter la Cour à l’instant.

Comme il se doit, ceux qui ont provoqué sa chute se partagent sa place. La comtesse du Barry a remplacé madame de Pompadour dans le rôle de favorite, elle cristallise sur elle la haine populaire. Élaboration de la géométrie descriptive par Gaspard Monge.