Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Égée (mythologie)

mardi 1er mars 2022, par ljallamion

Égée (mythologie)

Personnage de la mythologie grecque

Fils de Pandion fils de Cécrops roi de Mégare [1], et de Pylia, frère de Lycos , Pallas et Nisos. Il est le père de Thésée.

Après la mort de Pandion, les quatre frères s’unirent et attaquèrent la ville d’Athènes [2], d’où leur père avait été chassé. Ils s’emparèrent du trône et se partagèrent les territoires conquis, Égée devenant en sa qualité d’aîné roi de la ville. Ensuite, il récupéra par la force les territoires de ses frères Lycos et Pallas, restant ainsi seul maître de l’Attique [3] et de l’Eubée [4].

Égée fit alors un premier mariage avec Méta , mais comme il n’en obtint pas d’enfant, il la répudia pour épouser Chalciope (fille de Rhexénor) . Restant toujours sans héritier, il résolut d’aller consulter l’oracle de Delphes [5], qui lui répondit :“Tu ne dois en aucun cas délier le col de ton outre gonflée de vin avant d’avoir atteint le plus haut degré d’Athènes”. Sur le chemin du retour, Égée s’arrêta à Trézène [6], où son ami, le roi Pitthée , comprenant le sens de l’oracle, l’enivra et le mit dans le lit de sa fille Éthra . Avant son départ pour Athènes, Égée recommanda à Éthra que si elle concevait un enfant mâle, elle devrait l’élever de façon conforme à son rang ; il déposa aussi, sous un énorme rocher, une épée et des sandales d’or, insignes royaux qui lui dévoileraient le secret de sa naissance le jour où il pourrait soulever la roche.

De retour à Athènes, Égée y fit célébrer les Panathénées [7], qui furent remportées par Androgée , fils du roi de Crète Minos. Mais Androgée mourut dans des circonstances suspectes, et Minos tint Égée pour responsable, ce qui provoqua une guerre qui devait voir tomber Mégare, tandis qu’Athènes fut affamée par un siège interminable. Finalement, les Athéniens proposèrent à Minos de choisir le tribut qu’il voulait pour lever le siège : il exigea que chaque année lui soient envoyés en Crète sept jeunes garçons et sept jeunes filles afin de nourrir le Minotaure [8].

La paix étant revenue, Médée la magicienne lui demanda l’hospitalité, alors qu’elle fuyait Corinthe [9] où elle venait de tuer le roi Créon de Corinthe . Égée lui accorda, d’autant qu’elle lui promit un héritier : il l’épousa, et quelque temps plus tard naquit un fils, Médos.

C’est ainsi que Thésée, le fils né d’Éthra, se présenta à Athènes, portant avec lui l’épée que son père avait laissée sous le rocher. Thésée était précédé d’une grande réputation pour avoir accompli de nombreux exploits. Médée, qui nourrissait un destin royal pour son fils, comprit l’identité du nouveau venu, et n’eut de cesse de le perdre : le dénonçant à Égée comme un traître, elle le fit mettre au défi en l’envoyant combattre le taureau crétois [10] à Marathon [11] ; comme Thésée triompha, elle proposa de l’empoisonner.

Égée accepta mais au moment où il lui tendait la coupe fatale, il reconnut l’épée portée par Thésée et pu éviter le pire. Médée s’enfuit par la suite vers sa Colchide [12] natale.

Thésée fut alors associé au pouvoir par son père, et entreprit d’aller en Crète, afin de libérer Athènes du joug de Minos. Il y parvint, tuant le Minotaure, mais sur le retour il oublia la consigne de son père : mettre des voiles blanches en cas de succès, noires en cas d’échec. Sa flotte se présentant devant Athènes avec une voilure noire, Égée crut que son fils avait péri et, de douleur, il se jeta dans la mer qui porte depuis son nom.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Égée (mythologie)/ Portail de la mythologie grecque/ Mortel de la mythologie grecque

Notes

[1] Mégare est une ville de la banlieue d’Athènes en Grèce. Située à l’extrémité est de l’isthme de Corinthe, à mi-chemin entre Corinthe et Athènes, elle était connue à l’origine sous le nom de Nisée, d’après le roi éponyme légendaire Nisos. Selon la tradition, la cité est peuplée par les Doriens après que ceux-ci ont été écartés d’Athènes par le sacrifice du roi Codros. Point de passage terrestre entre la Grèce centrale et le Péloponnèse, la cité acquiert rapidement de l’importance. Ses deux ports, l’un sur le golfe Saronique et l’autre sur le golfe de Corinthe, en font un centre commercial de première importance. Entre 730 et 550 av. jc, elle connaît une activité coloniale considérable : elle fonde Astacos, Chalcédoine et Byzance sur le Bosphore ; Héraclée du Pont en Bithynie ; Megara Hyblaea en Sicile. Vers 600 av. jc, elle tombe sous la domination du tyran Théagène ; la tyrannie fut suivie de luttes politiques dont l’écho se trouve peut-être dans les poèmes de Théognis. Elle perd ses territoires à l’ouest au profit de Corinthe, et Salamine au profit d’Athènes (570 av. jc). Peu avant 500 av. jc, elle rejoint la ligue du Péloponnèse et prend une part active aux guerres médiques.

[2] Athènes est l’une des plus anciennes villes au monde, avec une présence humaine attestée dès le Néolithique. Fondée vers 800 av. jc autour de la colline de l’Acropole par le héros Thésée, selon la légende, la cité domine la Grèce au cours du 1er millénaire av. jc. Elle connaît son âge d’or au 5ème siècle av. jc, sous la domination du stratège Périclès

[3] L’Attique est la région qui entoure Athènes. L’Attique s’est d’abord appelée Mopsopie L’Attique est découpée en 139 dèmes et parallèlement, en trois grands secteurs : la ville, la côte et l’intérieur. Les dèmes sont regroupés en trittyes qui elles-mêmes sont regroupées trois par trois, une de chaque secteur, pour constituer une tribu. Durant l’Antiquité, il s’agissait de l’une des plus importantes régions productrices d’huile d’olive ; huile qui était ensuite exportée par exemple vers l’Étrurie. La céramique d’Attique au 6ème siècle av. jc connaît également un certain succès.

[4] L’Eubée est la deuxième plus grande île de la mer Égée, située en face de l’Attique et de la Béotie, dont elle est séparée par le détroit de l’Euripe.

[5] L’oracle de Delphes est resté très vivant et consulté jusqu’au 2ème siècle av. jc. Les empereurs de Rome sont peu à peu venus non pour demander des oracles, mais pour piller le sanctuaire. La Grèce se dépeuple et le sanctuaire a de moins en moins de clients, on ne construit plus de nouveaux monuments pendant cette période, Plutarque est désolé de ne voir la Pythie au travail qu’une fois par mois. Pausanias constate la dégradation terrible du sanctuaire d’Athéna Pronoia. Le monde grec s’effondre et Delphes en subit la marée. Les débuts de l’ère chrétienne vont lui porter le coup de grâce.

[6] Trézène est une ancienne cité grecque du Péloponnèse, sur la côte nord de l’Argolide. Elle a donné son nom à un village, appelé Damalas ou Damala jusqu’en 1929, date à laquelle il a été rebaptisé du nom de la ville antique dont les ruines se trouvent à proximité.

[7] Les Panathénées étaient des festivités religieuses et sociales de la cité d’Athènes. La fête annuelle des Panathénées avait lieu du 23 au 30 du mois d’hécatombéon le premier mois de l’année attique, équivalent à la deuxième moitié de notre mois de juillet. Selon la tradition, elle est fondée par le roi mythique Érichthonios en l’honneur d’Athéna Polias, Thésée lui donnant son nom de « Panathénée » lors du synœcisme.

[8] Dans la mythologie grecque, le Minotaure est un monstre fabuleux au corps d’un homme et à tête d’un taureau ou mi-homme et mi-taureau. Né des amours de Pasiphaé et d’un taureau blanc envoyé par Poséidon, il est enfermé par le roi Minos dans le labyrinthe. Situé au centre de la Crète, il est construit spécialement par Dédale afin qu’il ne puisse s’en échapper et que nul ne découvre son existence.

[9] Corinthe était l’une des plus importantes cités de la Grèce antique, située dans les terres au pied de son acropole, l’Acrocorinthe. Elle abritait autrefois un célèbre temple d’Aphrodite.

[10] Dans la mythologie grecque, le taureau crétois est une créature fantastique. Sa capture fait l’objet du septième travail d’Héraclès.

[11] Marathon est un important dème de l’Athènes antique de la côte nord-est de l’Attique, aujourd’hui devenue Marathon, une ville de Grèce. D’après la tradition, Marathon aurait été fondée par Xouthos, fils d’Hellen. Marathon est associée à la geste de Thésée. Il y triomphe du taureau crétois qui dévastait les campagnes. Il y conclut son pacte d’amitié avec Pirithoos. Il y est rejoint par les Héraclides

[12] Dans l’ancienne géographie, la Colchide, Colchis ou Kolchis est un ancien État, royaume puis région géorgienne, qui a joué un rôle important dans la formation de la culture ethnique du peuple géorgien et de ses sous-groupes. Le royaume de Colchide a contribué au développement de l’État géorgien médiéval, à la suite de son unification avec le royaume d’Ibérie, ou Karthli. Le terme « Colchique » est utilisé pour désigner l’ensemble des anciennes tribus qui vivaient sur la côte orientale de la mer Noire. Sa puissance et ces structures étatiques, déjà vers le 2ème millénaire av. jc, jouent un rôle actif en Asie Mineure.