Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 6ème siècle > Priscianus Caesariensis dit Priscien de Césarée

Priscianus Caesariensis dit Priscien de Césarée

lundi 7 février 2022, par ljallamion

Priscianus Caesariensis dit Priscien de Césarée

Grammairien latin du 6ème siècle

On pense depuis le Moyen Âge qu’il est né à Césarée de Maurétanie [1] vers 470, sous la domination vandale [2]. Exilé ou réfugié, il s’installe à Constantinople [3] où il tient à partir de 525 une école latine publique renommée. On ignore sa date de décès.

Son principal ouvrage est sa grammaire “Institutiones grammaticae”, qui a été la base de l’enseignement à partir de la renaissance carolingienne [4] sous l’impulsion d’Alcuin.

Les copies manuscrites des Institutiones grammaticae se multiplient alors : on connait 61 manuscrits complets ou fragmentaires écrits entre 790 et 900, tandis que les plus récents se comptent par centaines. La grammaire était l’une des disciplines du trivium [5] qui, avec le quadrivium [6], formait les arts libéraux, base de l’éducation au Moyen Âge.

On a en outre de lui quelques autres petits écrits sur des sujets de grammaire [7], un traité en vers “De ponderibus et mensuris”, “la Périégèse” traduction en vers de Denys le Périégète , “l’Éloge” d’Anastase, etc.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Prisciani institutionum grammaticalium librorum I-XVI, indices et concordantiae. Curantibus Cirilo Garcia Roman, Marco A. Gutierrez Galindo. Hildesheim, New York : Olms-Weidmann, 2001.

Notes

[1] aujourd’hui Cherchell en Algérie

[2] Les Vandales sont un peuple germanique oriental. Ils conquirent successivement la Gaule, la Galice et la Bétique (sud de l’Espagne), l’Afrique du Nord et les îles de la Méditerranée occidentale lors des Grandes invasions, au 5ème siècle. Ils fondèrent également le « royaume vandale d’Afrique » (439–534) dont la capitale fut Carthage.

[3] Constantinople est l’appellation ancienne et historique de l’actuelle ville d’Istanbul en Turquie (du 11 mai 330 au 28 mars 1930). Son nom originel, Byzance, n’était plus en usage à l’époque de l’Empire, mais a été repris depuis le 16ème siècle par les historiens modernes.

[4] La renaissance carolingienne est une période de renouveau de la culture et des études en Occident sous les empereurs carolingiens, aux 8ème et 9ème siècles. La renaissance carolingienne, première période de renouveau culturel majeur au Moyen Âge à l’échelle de l’Occident, est une période d’importants progrès intellectuels, notamment grâce à la redécouverte de la langue latine, à la sauvegarde de nombreux auteurs classiques, et à la promotion des arts libéraux. Cette renaissance carolingienne est cependant nuancée par les historiens actuels car elle présuppose qu’il y a eu effondrement de la culture entre l’époque romaine et l’époque carolingienne, le Haut Moyen Âge, qualifié d’« Âge sombre », étant en effet réhabilité.

[5] Le trivium correspond à trois des sept arts libéraux de l’enseignement médiéval, regroupant la grammaire, la rhétorique et la dialectique. Les quatre autres arts libéraux constituent le quadrivium.

[6] Le terme quadrivium désigne l’ensemble des quatre sciences mathématiques dans la théorie antique : arithmétique, géométrie, musique, astronomie.

[7] accents, mètres, déclinaisons