Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Orion (mythologie)

vendredi 31 décembre 2021, par ljallamion

Orion (mythologie)

Orion est un chasseur géant de la mythologie grecque réputé pour sa beauté et sa violence. La légende raconte qu’il fut transformé en un amas d’étoiles par Zeus, donnant son nom à la célèbre constellation d’Orion.

Hyriée , le fondateur de la cité d’Hyrie [1], en Béotie [2], n’avait jamais rencontré une femme mais souhaitait néanmoins avoir un héritier. Un jour, Zeus, Hermès et Poséidon lui rendirent visite dans son palais. Pour eux, Hyriée sacrifia le plus beau bœuf de son troupeau.

Plus tard, il leur demanda comment il pouvait faire pour avoir un descendant sans qu’il soit obligé de se marier. Pour cela, Zeus lui fit apporter la peau du bœuf qu’Hyriée leur avait sacrifié et il lui demanda d’uriner dessus. Alors Hyriée s’exécuta. Puis les trois dieux enterrèrent la peau dans le jardin du palais et prirent congé.

Neuf mois plus tard, à l’endroit où la peau avait été enterrée parut un garçon auquel Hyriée donna le nom d’Orion. Lorsqu’il eut atteint l’âge adulte, il était si grand qu’il pouvait marcher au fond de la mer tout en gardant la tête et les épaules hors de l’eau.

Il épousa Sidé qui était très belle mais aussi très fière. Elle fut précipitée dans le Tartare [3] par Héra à qui elle avait voulu se comparer. Elle donna auparavant à Orion deux filles : les Coronides Ménippé et Métioché qui grandirent en Aonia, au pied du Mont Hélicon [4].

C’est ainsi qu’il gagna l’île de Chios [5]. Accueilli à la cour d’ Œnopion qui régnait sur Chios, Orion tomba amoureux de Mérope , la fille du roi.

Œnopion voulait se débarrasser de ce prétendant encombrant. Il décida donc de promettre la main de sa fille à Orion, à condition que celui-ci débarrassât Chios de tous les fauves qui s’attaquaient aux hommes et aux troupeaux.

Le roi était persuadé qu’il n’y parviendrait pas, mais Orion, excellent chasseur, n’eut aucun mal à remplir ladite condition. Lorsqu’il revint demander la main de Mérope, Œnopion renia sa promesse, l’amoureux se fâcha et saccagea le palais. Il fut ligoté tant bien que mal par l’armée lancée par le roi.

Pour le punir, Œnopion l’aveugla et l’abandonna sur le rivage. Orion marcha alors droit devant lui à travers la mer jusqu’à l’île de Lemnos [6] et fut attiré par les forges d’Héphaistos, qui accepta de lui prêter Cédalion , son assistant.

Le géant guidé par l’enfant rentra dans la mer et marcha vers l’est face au Soleil. Pendant sa marche, Orion recouvra miraculeusement la vue.

Il retourna à l’île de Chios pour se venger d’Œnopion, mais Artémis lui demanda d’oublier sa vengeance et lui proposa de chasser avec elle. Mais le frère d’Artémis, Apollon, qui avait quelques craintes pour sa sœur, envoya un monstrueux scorpion à sa poursuite. Orion tenta de le combattre mais il n’y parvint pas. Pour échapper au monstre, il s’enfonça dans la mer qui formait une barricade naturelle.

Alors Apollon désigna le géant et dit à Artémis de le tuer, le faisant passer pour un monstre. Comme le géant était trop loin, Artémis ne pu le reconnaître et lui lança donc une flèche. Elle alla à la nage récupérer le cadavre, mais lorsqu’elle s’aperçut que c’était Orion, elle plaça son image parmi les étoiles en compagnie de ses chiens, Sirius et Procyon. On donne à cet épisode le nom de catastérisation.

C’est pour cela que les constellations de Orion et du Grand Chien sont proches l’une de l’autre, et que le Scorpion fut placé de l’autre côté sur la voûte céleste, le héros et le monstre se poursuivant sans cesse sans jamais se rattraper.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Orion (mythologie)/ Portail de la mythologie grecque/ Géant grec

Notes

[1] Hyrie est une ville mentionnée dans le catalogue des vaisseaux d’Homère, dans lequel le premier contingent est celui de Béotie, dans lequel Hyrie et Aulis, où la flotte s’est rassemblée, sont en tête de liste

[2] La Béotie est une région de Grèce centrale. Elle est bordée par l’Attique au sud-est, par le golfe d’Eubée à l’est, par la Phthiotide au nord, par la Phocide à l’ouest et par le golfe de Corinthe au sud. La capitale moderne est Livadiá, mot qui signifie prairie, pâturage, une réalité économique emblématique de la région. La capitale antique était Thèbes (actuelle Thiva).

[3] Dans la mythologie grecque, Tartare est le nom d’une des divinités grecques primordiales. Il s’agit d’un lieu à la porte de fer et au seuil de bronze, où l’on expie ses fautes, où toutes les formes de torture physique ou psychologique sont représentées. À l’intérieur, il renferme les plus grands criminels.

[4] Le mont Hélicon est un massif montagneux de Béotie, en Grèce, culminant à 1 748 mètres.

[5] Chios ou Chio est une île et municipalité grecque de la mer Égée, proche de la Turquie dont elle est séparée par un détroit de 8 kilomètres seulement. Avec l’île de Psara, elle forme le district régional de Chios, dont la capitale est également appelée Chios ou Chora. Sa superficie est 842,28 km².

[6] Lemnos ou Límnos est une île grecque du nord-est de la mer Égée, située entre la péninsule du mont Athos à l’ouest, les îles de Thasos et Samothrace au nord, la Turquie (et l’île turque de Gökçeada/Ténédos) à l’est, Lesbos au sud-est, Agios Efstrátios et les Sporades au sud-ouest. Elle forme un dème (municipalité) et un district régional de la périphérie d’Égée-Septentrionale.