Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Dioscore (antipape)

mercredi 16 août 2017

Dioscore (antipape) (mort en 530)

Diacre d’Alexandrie-Antipape pendant quelques semaines

À la mort du pape Félix IV, le 22 septembre 530, deux candidats se présentent sur le trône de Pierre, un Goth [1] l’archidiacre Boniface, et Dioscore.

Désigné par son prédécesseur, Boniface a le soutien du parti goth de Théodoric le Grand. Dioscore, quant à lui, proche conseiller des différents papes des 30 années précédentes, est soutenu par l’Empire byzantin s’opposant à ce choix et se fait élire par le clergé romain, qui refuse l’ingérence des Goths.

Dioscore meurt le 14 octobre 530, trois semaines après son élection, évitant ainsi un schisme à l’Église.

Boniface II condamna sa mémoire, forçant les électeurs de Dioscore à se rétracter, mais saint Agapet 1er, pape à partir de mai 535, le réhabilita moralement, ce qui amena certains à en déduire que son élection était légitime et à compter Dioscore comme pape.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de G. Castella, Histoire des Papes, Editions Stauffacher SA Zurich, 3 tomes en 3 volumes, 1965 — Tome I : De Saint Pierre jusqu’à la Réforme Catholique

Notes

[1] Les Goths faisaient partie des peuples germaniques. Selon leurs propres traditions, ils seraient originaires de la Scandinavie. Ils provenaient peut-être de l’île de Gotland. Mais ils pourraient également être issus du Götaland en Suède méridionale ou bien du Nord de la Pologne actuelle. Au début de notre ère, ils s’installèrent dans la région de l’estuaire de la Vistule. Dans la seconde partie du 2ème siècle, une partie des Goths migrèrent vers le sud-est en direction de la mer Noire. Dès le 3ème siècle les Goths étaient fixés dans la région de l’Ukraine moderne et de la Biélorussie où ils furent probablement rejoints par d’autres groupes qui ont été plus ou moins intégrés dans la tribu. Les Goths formaient un seul peuple jusqu’à la fin du 3ème siècle. Après un premier affrontement avec l’Empire romain dans le sud-est de l’Europe au début du siècle, ils se séparèrent en deux groupes : les Greuthunges à l’Est et les Tervinges à l’Ouest qui deviendront par la suite les Ostrogoths ou « Goths brillants », à l’Est, et les Wisigoths ou « Goths sages » à l’Ouest.