Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Gisulf II de Frioul

mardi 13 janvier 2015

Gisulf II de Frioul (mort en 610)

Duc de Frioul vers 590 à 610

Fils du duc Gisulf 1er et le successeur de Grasulf vers 590.

Paul Diacre dans son “Histoire des Lombards” relève qu’avec Gaidoald duc de Trente ils s’étaient opposés au roi Agiluf avant de faire la paix et de rentrer dans sa grâce.

Son règne est marqué par une vaste offensive des Avars [1] qui avec leur nouveau Khagan [2], le successeur anonyme de Bayan, envahissent l’Italie en 610.

Gisulf II rassemble ses troupes et leur fait face avec vaillance mais les Lombards succombent sous le nombre et Gisulf II est tué à la tête de ses hommes.

Son épouse la reine Romilda se réfugie avec les survivants les femmes et les enfants dans Forum Julii [3] qui est immédiatement investie. Les avars ravagent ensuite le Frioul pendant que les cités de Cormona, Nemas, Osopus, Artemia, Reunia, Glemona, Ilbligis résistent aux cavaliers avars inaptes aux sièges.

Toujours selon Paul Diacre, Romilda dans la cité assiégée aurait été troublée par la prestance du chef barbare et elle lui propose la reddition de la ville s’il la prend pour femme. Le Khagan accepte mais une fois les avars entrés dans la ville ils la pillent et capturent les habitants afin de les emmener en esclavage.

Pendant que le reine Romilda est traitée ignominieusement par le Khagan, ses quatre fils réussissent à s’échapper mais leurs sœurs, bien que ayant échappé au viol grâce à un subterfuge, sont emmenées en captivité pour être vendues. Elles auraient toutefois ensuite réalisés des unions avantageuses avec des nobles attirés par leur origine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Gianluigi Barni La conquête de l’Italie par les Lombards, Le Mémorial des Siècles, Albin Michel, Paris 1975

Notes

[1] Les Avars ou Avares sont un peuple de cavaliers nomades dirigés par un Khâgan, parfois identifiés aux Ruanruan qui menaçaient la Chine au 3ème siècle. Ils seraient originaires de Mongolie, connu par les Chinois sous le nom de Ruanruan. Au 5ème siècle, leur khan Chö-louen fonde un empire nomade de la Corée à l’Irtych. En 546, leurs vassaux Tölech se révoltent. Bumin, chef des Tujue, réprime la rébellion et réclame en récompense la main d’une princesse ruanruan, ce qui lui est refusée. Vexé, il se décide à la révolte et envoie une ambassade en Chine auprès des Wei. Il s’allie avec eux et épouse une princesse Tabghatch en 551. En 552, le dernier khan ruanruan, encerclé se donne la mort. L’empire Avar s’effondre et est remplacé en Mongolie par celui des Köktürks, les survivants se réfugient à la frontière de la Chine où les Qi du Nord, successeurs des Wei, les établissent comme fédérés. Ceux qui se dirigent vers l’Europe sont connus sous le nom d’Avars, ils migrent vers l’ouest tout en poussant devant eux de petites peuplades turco-mongoles. Ils occupèrent la plaine hongroise au 7ème siècle. Puis, ils furent intégrés à l’empire.

[2] Khagan ou Grand Khan, est un titre équivalent à celui d’empereur dans les langues mongole et turque. Le titre est porté par celui qui dirige un khaganat (empire, plus grand qu’un khanat). Khagan peut également être traduit par Khan des Khans, expression signifiant roi des rois.

[3] Cividale del Friuli est une commune de la province d’Udine dans la région Frioul-Vénétie julienne en Italie. Au 5ème siècle, après la destruction d’Aquilée de la part des Huns, puis celle de Zuglio de la part des Avars au 6ème siècle, Cividale s’agrandit en nombre d’habitants et d’importance stratégique. Les Lombards arrivèrent en 568, et Cividale fut la capitale du premier duché lombard d’Italie avec Gisulf, neveu de Alboïn. En cette époque, le nom devient Civitas, la cité par excellence, qui deviendra ensuite Cividale.