Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Athelstan ou Æthelstan dit le Glorieux

Athelstan ou Æthelstan dit le Glorieux

samedi 24 août 2013

Athelstan ou Æthelstan dit le Glorieux (893/894-939)

Roi d’Angleterre de 924 ou 925 à 939

Fils du roi Édouard l’Ancien et neveu de Ethelfleda de Mercie et petit-fils d’Alfred le Grand. Le succès d’Athelstan à s’assurer la soumission de Constantin II d’Écosse par le traité de Eamont Bridge en 927 et la Bataille de Brunanburh en 937, le conduisit à se proclamer roi de toute la Bretagne.

Athelstan est élevé par sa tante en Mercie, peut-être dans le but d’encourager la loyauté des Merciens envers la Maison de Wessex. À la mort d’Édouard, Athelstan devient sans discussion roi de Mercie, mais il semble avoir eu du mal à se faire reconnaître dans le Wessex où ses demi-frères Ethelweard et Edwin avaient des partisans.

La priorité d’Athelstan fut semble-t-il de conclure rapidement des alliances. Seulement une année après son couronnement, il marie une de ses sœurs à Sihtric Cáech, le roi danois de Northumbrie, à Tamworth, lequel le reconnaît comme seigneur et se convertit au christianisme. Moins d’un an plus tard, il abandonne sa nouvelle foi et répudie son épouse, mais avant qu’Athelstan ne réponde à cet affront par les armes, Sithric meurt soudainement en 927. Un de ses parents, peut-être son frère, Gothfrith, qui le représentait à Dublin, débarque alors d’Irlande pour prendre le pouvoir à York, en vain. Athelstan réagit rapidement, s’emparant de la plus grande partie de la Northumbrie. Ce mouvement audacieux met pour la première fois l’ensemble de l’Angleterre sous la domination d’un maître unique, même si cela ne dure que jusqu’en 954. En moins d’une décennie, le royaume des Anglo-Saxons est devenu la plus grande puissance des îles Britanniques, s’étendant semble-t-il au nord jusqu’au Firth of Forth.

Les autres princes de Grande-Bretagne semblent s’être soumis à Athelstan à Bamburgh.

Selon Guillaume de Malmesbury, Athelstan soumet les rois des Bretons du nord c’est-à-dire les Gallois à Hereford, où il leur impose un lourd tribut. De même, il expulse les Gallois de l’ouest c’est-à-dire les Corniques d’Exeter et fixe la frontière de Cornouailles sur la rivière Tamar.

Une rencontre à Eamont Bridge, le 12 juillet 927, aboutit à un accord selon lequel Constantin, Eógan de Strathclyde, Hywel Dda et Ealdred, doivent "renoncer à toute idolâtrie" : c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas s’allier aux rois vikings, Gothfrith et Olaf.

Athelstan consolide son avancée dans le nord en soutenant la reconnaissance des rois gallois.

Après la disparition de Constantin de la cour d’Athelstan en 935, il n’est plus fait mention de lui jusqu’en 937. Cette année-là il envahit l’Angleterre, allié à Eógan de Strathclyde et Olaf Gothfrithson, roi de Dublin. Les armées se rencontrent à la bataille de Brunanburh.

Athelstan est souvent considéré comme le premier roi d’Angleterre et son règne est vu comme le premier à avoir réuni l’Angleterre, le Pays de Galles et l’Écosse sous une même autorité, celle du "roi de toute la Bretagne". Athelstan obtint l’ascendant sur ses nombreux rivaux, dont les Vikings, par des succès militaires considérables et étendit sa domination sur des parties du Pays de Galles et de Cornouailles.

Athelstan qui ne s’était jamais marié était pieux et était généreux avec l’église du Wessex, à sa mort, en 939, à Gloucester, il fut enterré dans son abbaye préférée, Malmesbury, au lieu de rejoindre le caveau familial à Winchester.

Son jeune demi-frère, le roi Edmond 1er, lui succéda.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Monarques d’Angleterre (924-1707)/ Monarque anglo-saxon