Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Gothfrith Uí Ímair ou Godfrey Ua h-Ímair

Gothfrith Uí Ímair ou Godfrey Ua h-Ímair

mardi 13 février 2018

Gothfrith Uí Ímair ou Godfrey Ua h-Ímair (mort en 934)

Roi de Dublin de 921 à 934-Roi du Royaume viking d’York en 927

Petit-fils d’ Ivarr roi de Dublin [1] appartenait à la famille des Uí Ímair ou Ua h-Ímair [2].

Les textes dans les Annales d’Ulster [3] et les Annales des quatre maîtres [4] témoignent de sa très grande activité.

La première mention dans les Annales d’Ulster est de 918 lorsqu’il commande une partie des hommes de son parent Ragnall Uí Ímair Ri Dubgall dans une expédition menée en Écosse.

Gothfrith prend possession de Dublin en 921 après le départ de Sigtryggr Caoch l’année précédente pour l’Angleterre et la reprise en mains du Royaume viking d’York [5] après la mort de leurs parent Ragnall Uí Ímair.

Dès 924 il mène une expédition contre les vikings rivaux établis à Limerick [6]. Au cours des combats leur roi qui est dénommé Tomrair mac Ailchi est tué. Cette attaque fait sans doute suite, au pillage 2 ans avant, par ce même Mac Ailchi et les Etrangers de Limerick de Clonmacnoise [7] et la prise d’un important butin composé d’un trésor d’or et d’argent.

En 926, Alpthann mac Gothfrith qui était sans doute son fils et héritier commandait une flotte basée à Loch Cuan [8]) . Il est vaincu et tué avec 800 de ses hommes le 28 décembre par Muirchertach mac Neill roi d’Ailech [9] au Pont de Cluain-na-gCuimhther. Les autres Vikings encerclés ne sont sauvés que par l’intervention de Gothfrith en personne avec des renforts venus de Dublin.

En 927 après la mort de Sigtryggr Caoch, Gothfrith tente de lui succéder à la tête d’un double royaume comprenant la Northumbrie [10] et Dublin. Vraisemblablement à la tête de la flotte de Linn Duachail près d’Annagassan [11], Il abandonne l’Irlande pendant 6 mois. Il revient à Dublin, après avoir été expulsé d’York par le roi Athelstan d’Angleterre. En 929 il pille Kildare [12] le jour de la Fête de Sainte Brigitte d’Irlande .

L’année suivante en 930 Gotfrith et les vikings d’Ath Cliath [13], pillent et démolissent Dearc Gearna où un millier de personnes aurait été tué à cette occasion. En 931 il intervient en Osraige [14] pour expulser un petit-fils d’Imar de Mag Roighne.

Un certain Amlaiebh mac Godfrey qui était peut être son fils pille Ard Macha [15] le jour de la Saint Martin de Tours avec les Vikings de Loch Cuan.

Enfin selon les Annales d’Ulster Gothfrith le plus cruel des rois des hommes du nord meurt de maladie en 934.

Deux de ses trois fils survivants seront également rois à Dublin ou à York.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Les Vikings et les Celtes, Jean Renaud, Éditions Ouest-France Université Rennes, 1992,

Notes

[1] Les Vikings envahissent le territoire environnant Dublin au cours du 9ème siècle, établissant ainsi le royaume de Dublin, le premier et le plus durable des royaumes vikings en Irlande, Grande-Bretagne et dans toute l’Europe hors Scandinavie à l’exception du Royaume de Man et des Îles. L’étendue du royaume correspond peu ou prou à l’actuel Comté de Dublin.

[2] Les Uí Ímair ou Uí Ímhair étaient une dynastie celto-norroise qui régna sur la mer d’Irlande et la côte ouest de l’Écosse de la fin du 9ème siècle jusqu’au 10ème siècle.

[3] Les Annales d’Ulster sont des chroniques de l’histoire médiévale irlandaise. Les entrées couvrent la période allant de 431 à 1540. Celles allant jusqu’à l’année 1489 furent compilées à la fin du 15ème siècle par le scribe Ruaidhri Ó Luinín, sous le patronage de Cathal Óg Mac Maghnusa, sur l’île de Belle Isle sur le lac Lough Erne, dans la province d’Ulster. Les entrées plus tardives furent rajoutées par d’autres auteurs.

[4] Les Annales des quatre maîtres ou, de façon plus complète, les Annales du royaume d’Irlande par les quatre maîtres sont des chroniques de l’histoire médiévale irlandaise. Les entrées couvrent la période allant du Déluge en 2242 de l’âge du monde, soit 2 958 av. jc à 1 616. Toutefois, les entrées les plus anciennes ne datent que de 550. Les annales consistent principalement en une compilation d’annales plus anciennes, bien qu’il y ait un peu de travail original. Cette compilation eut lieu entre 1632 et 1636 dans le monastère franciscain du comté de Donegal. Les entrées du 12ème siècle et précédentes ont été collectées dans de vieilles annales monastiques. Les entrées ultérieures ont été prises dans les registres de l’aristocratie irlandaise, comme les Annales d’Ulster, et enfin, les entrées du 17ème siècle viennent de souvenirs et d’observations personnelles.

[5] Le royaume viking de York existe entre 866 et 954. Des Vikings originaires du Danemark établissent un potentat coupant en deux l’île de Bretagne, la future Grande-Bretagne, avec pour capitale York, ville qu’ils appellent Jórvík après l’avoir investie. La région autour de cette ville est appelée le Danelaw, terme qui s’applique aussi à la juridiction mise en place par les Danois jusqu’à la seconde moitié du 10ème siècle

[6] Limerick est la troisième ville en population de l’Irlande après Dublin et Cork et la principale de la façade ouest. Elle est située sur une île et le long du fleuve Shannon, dans le comté auquel elle donne son nom.

[7] Le monastère de Clonmacnoise est situé en Irlande, dans le Comté d’Offaly au bord de la rivière Shannon au sud de la ville d’Athlone. Le monastère est aussi appelé les sept églises (seven churches). Le monastère a été fondé en 545 par saint Ciarán à l’endroit où la route majeure reliant l’est à l’ouest de l’île d’Irlande au travers des tourbières traverse le Shannon.

[8] Strangford Lough(Comté de Down)

[9] Ailech est la capitale des rois du Cenél nEógain du 5ème siècle jusqu’à sa destruction en 1101.

[10] La Northumbrie est un royaume médiéval situé dans le nord de l’actuelle Angleterre et constituait l’un des principaux royaumes de l’Heptarchie. Sa notoriété est surtout liée à son rôle dans la propagation du christianisme nicéen dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché d’York. Le nom de Northumbria désigne à l’origine les terres envahies par les Angles au 6ème siècle situées au nord de la rivière Humber. La Northumbrie en tant que royaume se constitue au début du 7ème siècle par l’union de deux autres entités Angles : celle de Bernicie (Bernicia) au nord et celle de Deirie (Deira) au sud.

[11] Comté de Louth

[12] Kildare est une ville du comté de Kildare en Irlande. Bien qu’elle donne son nom au comté, Kildare n’en est pas le chef-lieu, ce privilège revenant à Naas. La ville se situe à environ 50 km à l’ouest de Dublin, suffisamment près pour être devenue une ville-dortoir de la capitale.

[13] Dublin

[14] Les frontières sud de l’Osraige étaient les fleuves côtiers Barrow et Suir, bien qu’à l’origine ce territoire s’étendît jusqu’à la mer, et que ses rois eussent quelque influence sur les rois normands de Waterford. Vers le nord, il se peut qu’il se soit étendu au-delà des montagnes Slieve Bloom et ait atteint le fleuve Shannon, mais, pendant la période historique, il s’arrêtait au sud de ces montagnes, la rivière Nore constituant généralement la frontière.

[15] Armagh est une ville d’Irlande du Nord au Royaume-Uni, le chef-lieu de l’ancien Comté d’Armagh et du District d’Armagh, qui ne recouvre que le tiers central du comté. On appelle la ville en irlandais Ard Mhacha, ou « Hauteurs de Macha ». Les ruines du fort de Navan, adjacentes à la ville, étaient autrefois la capitale de l’Ulster, connue sous le nom irlandais de Eamhain Mhacha.