Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 6ème siècle > Arnoul de Metz ou Arnulf dit saint Arnoul

Arnoul de Metz ou Arnulf dit saint Arnoul

samedi 10 septembre 2011

Arnoul de Metz ou Arnulf dit saint Arnoul (vers 582-640)

Évêque de Metz de 613 à 628

Il gouverna dans les faits avec Pépin de Landen le royaume d’Austrasie, puis devint moine au Saint Mont. C’est le fondateur de la dynastie des Arnulfiens, alliée des Pépinides. Père d’Ansegisel, il est l’ancêtre de la dynastie carolingienne.

Il appartient donc à une grande famille de la noblesse franque située dans la Woëvre et dont les biens s’étendaient entre Metz et Verdun. Il reçut l’enseignement qui était alors en vigueur dans les familles aisées. Il travaille ensuite au palais d’Austrasie auprès de Gundulf, son grand-oncle, chef du palais et conseiller du roi. Puis il entre, pendant une douzaine d’années, au service du roi Théodebert II dont il est un temps intendant des domaines royaux.

Il songe à se retirer pour mener une vie ascétique mais sa famille parvient à le marier vers 610 à Dode avec qui il aura deux fils Chlodulf et Ansegisel Par sa position de leude à la cour, il entre dans l’opposition contre Brunehaut et, associé à Pépin de Landen, fait appel au roi de Neustrie Clotaire II, qui vainc et fait exécuter la vieille reine. Arnoul et Pépin marient ensemble leur enfant respectif Ansegisel et Begga, donnant ainsi naissance à la dynastie carolingienne.

En 613, Clotaire II devient maître de tout le royaume et récompense ses fidèles. Le roi Clothaire II l’invite expressément à accepter le siège épiscopal de l’évêché de Metz qui est la capitale du royaume d’Austrasie. Il fait preuve d’un dévouement dans l’accomplissement de ses attributs. Il est pour cela très apprécié et Clotaire II continue à l’associer au gouvernement de l’Austrasie. Il a donc tenu un rôle très important, tant dans la vie de l’église que dans la gestion du royaume d’Austrasie.

Clotaire II le nomme précepteur de son fils Dagobert 1er. Il est domesticus, c’est-à-dire conseiller de celui-ci. Lorsque Clotaire II nomma Arnoul évêque de Metz, son épouse sainte Doda entra au couvent puisqu’un évêque ne peut être marié.

Il meurt au Saint Mont, près de Remiremont. Ses restes sont transférés à Metz dans l’église des Saints Apôtres, qui prit le nom de Saint Arnoul en 717.