Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Aton

vendredi 29 avril 2022, par ljallamion

Aton

Dieu solaire de l’Égypte antique

Il est surtout connu comme un dieu éphémère de la mythologie égyptienne du Nouvel Empire [1] durant le règne d’Amenhotep IV qui prit le nom d’Akhenaton.

Son origine est bien plus ancienne en tant que principe visible du dieu Atoum-Rê comme en témoignent les textes des pyramides de la fin de l’Ancien Empire [2]. Au Nouvel Empire, Thoutmôsis III s’était placé sous sa protection et Amenhotep III, dont l’une des épithètes était Rayonnement d’Aton, avait encouragé le culte du dieu.

Akhenaton va progressivement d’abord, puis plus brutalement ensuite, imposer la première religion hénothéiste [3] connue de l’histoire, privilégiant le culte du disque solaire Aton.

Pour Akhenaton, ce dieu est à la fois physique et spirituel. Il est l’astre solaire qui est au centre de notre système, et l’esprit qui rayonne.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Aton/ Portail de la mythologie égyptienne/ Catégories : Divinité égyptienne

Notes

[1] Le Nouvel Empire est la période la plus prospère de toute l’histoire égyptienne après l’âge d’or connu dans l’Ancien Empire. C’est une période de raffinement et d’évolutions qui s’étale sur un peu plus de 5 siècles. L’initiateur en est Ahmôsis 1er, premier roi de cette époque. Chasseur des Hyksôs, il va mettre en place les fondations du Nouvel Empire en compagnie de sa mère Iâhhotep et de son épouse Ahmès-Néfertary. Le Nouvel Empire couvre une période allant d’environ 1500 à 1000 avant notre ère, et est formé de trois dynasties : les XVIIIème, XIXème et XXème dynasties.

[2] L’Ancien Empire égyptien est une période de l’histoire de l’Égypte antique qui couvre une large partie du troisième millénaire (d’environ 2700 à 2200) avant notre ère. Succédant à la période thinite qui a vu l’apparition de l’État en Égypte, elle comprend les IIIème, IVème, Vème et VIème dynasties, puis s’achève par une période de fragmentation politique, la Première Période intermédiaire. Dès l’Antiquité, cette période était considérée par les Égyptiens antiques eux-mêmes comme l’âge d’or de leur civilisation. Il s’agit en effet de la plus longue période de stabilité politique que l’Égypte ancienne ait connue, durant laquelle aucune menace extérieure ne venait perturber l’ordre intérieur.

[3] L’hénothéisme décrit le culte prédominant rendu à un dieu particulier, tout en ne niant pas l’existence (ou l’existence possible) d’autres divinités, qui peuvent, selon le cas, bénéficier d’un culte de moindre importance (hénothéisme classique) ou non (cas particulier de la monolâtrie). Friedrich Schelling fut le premier à introduire ce concept, et Friedrich Welcker l’a repris pour dépeindre une forme de monothéisme primitif qui apparaît progressivement chez les Grecs antiques au profit d’une divinité dominante (Zeus), au détriment d’un paganisme généralisé