Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Pacurius d’Ibérie

lundi 7 février 2022, par ljallamion

Pacurius d’Ibérie

Prince du Royaume d’Ibérie-Commandant militaire en Italie

Fils de Peranius, également général sous l’empereur Justinien 1er. Pendant la guerre gothique de 535 à 554 [1], il fut envoyé, avec Sergius, pour renforcer Bélisaire en Calabre [2] en 547.

En 552, il commanda les troupes romaines à Hydruntum [3] et négocia la reddition de Tarente [4] et d’Acherontia [5] et de leurs commandants gothiques Ragnaris et Moras.

Lorsque Ragnaris pris 50 de leurs soldats en otage, Pacurius marcha contre lui et remporta une victoire décisive.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Pacurius of Iberia/ Traduit par mes soins

Notes

[1] La guerre des Goths est un conflit qui opposa les Byzantins et les Ostrogoths en Italie entre 535 et 553. Cette guerre intervient à la suite de la décision de Justinien 1er en 535 de reconquérir les provinces romaines occidentales perdues à la fin du siècle précédent lors de leur conquête par les Hérules d’Odoacre puis les Ostrogoths de Théodoric le Grand. La guerre des Goths prend la suite de la guerre des Vandales qui permet la reconquête de l’Afrique du Nord par l’Empire romain d’Orient. En tant que centre historique de la puissance romaine, l’Italie constitue une cible de choix pour les ambitions impériales de Justinien. En 535, l’invasion est menée notamment par Bélisaire, le grand général de Justinien, qui envahit d’abord la Sicile avant de s’emparer de Rome qu’il défend lors d’un siège difficile. Jusqu’en 540, il s’empare méthodiquement des positions ostrogothes, poussant le roi Vitigès à la reddition. Toutefois, son départ en 540 affaiblit fortement la position byzantine, d’autant que des effectifs sont redéployés en Orient.

[2] La région de Calabre, plus couramment appelée la Calabre, est une région d’Italie située à l’extrême sud de la péninsule. La capitale régionale est Catanzaro et la plus grande ville Reggio de Calabre. À partir de la fin de l’Antiquité, elle n’échappe pas aux invasions barbares : elle est pillée et saccagée par les Wisigoths des rois Alaric et Athaulf (410/411). Alaric meurt sous les murailles de Cosenza et est enterré avec un important trésor dans le lit du Busento, qui arrose la ville. Le « trésor d’Alaric », qui a toujours échappé aux pillards et aux chercheurs de trésor, est toujours autant recherché. Elle est également pillée par les Vandales installés en Afrique romaine, puis passe partiellement sous la domination des Ostrogoths. Lors des guerres gothiques opposant les Ostrogoths aux Byzantins, elle est ravagée par les guerriers de Totila avant de passer sous domination byzantine, puis par des bandes de Francs et d’Alamans venus aider les Goths du nouveau roi Teias. Les Lombards pénètrent eux aussi en Calabre peu de temps après leur invasion de l’Italie et la région subit régulièrement les attaques du duché lombard de Bénévent. Le roi lombard Liutprand est peut-être à l’origine de l’actuelle ville calabraise de Longobardi, fondée vers 735, qui tire son nom du peuple lombard. À partir du 9ème siècle, elle commence à subir les incessants raids de pirates Sarrasins puis au 10ème siècle, elle est peut-être atteinte et pillée par des bandes magyares qui se sont aventurées en Italie jusqu’à Bénévent.

[3] Otrante est une commune de la province de Lecce dans les Pouilles, en Italie, ayant donné son nom au canal d’Otrante qui sépare l’Italie de l’Albanie.

[4] Tarente est un port du sud de l’Italie construit sur le golfe de Tarente. La vieille ville, la città Vecchia, ou encore Borgo Antico, héritière de la colonie spartiate qui fut dans l’Antiquité l’une des cités les plus riches de la Grande Grèce, a été établie sur une île rectangulaire qui commande le chenal d’accès à la rade, appelée Mare Piccolo.

[5] Acerenza est une commune italienne située dans la province de Potenza, dans la région de la Basilicate en Italie méridionale.