Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Triomphe de La Flûte enchantée

dimanche 22 juillet 2018

Triomphe de La Flûte enchantée

Le 30 septembre 1791, dans un théâtre des faubourgs de Vienne, La Flûte enchantée est accueillie par une ovation triomphale. C’est pour une troupe populaire que Mozart a composé cet opéra en allemand, plein de fantaisie et de mystère, où le prince Tamino, l’oiseleur Papageno et la Reine de la Nuit se disputent les faveurs du public dans une mise en scène truffée d’effets spéciaux.

Le livret de cette œuvre féerique, rédigé par l’acteur Schikaneder, est truffé d’allusions à la franc-maçonnerie, un mouvement ésotérique né quelques décennies plus tôt en Angleterre et auquel ont appartenu Mozart et son librettiste. C’est ainsi que l’on y voit des prêtres assemblés comme en une loge maçonnique.

Mozart meurt d’épuisement à 35 ans, le 5 décembre 1791, sans venir à bout d’un Requiem qui sera achevé par un disciple conformément à ses ultimes instructions.

La dépouille de Mozart est inhumée au cimetière Saint-Marc, à quelques kilomètres de Vienne.

Il nous reste l’essentiel : plus de 600 œuvres de toutes natures opéras, sonates, concertos, quatuors à cordes, symphonies, dont la célébrissime Petite musique de nuit, qui marquent l’apogée de la musique classique occidentale.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Hérodote