Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Priscus Attale

jeudi 11 août 2016, par ljallamion

Priscus Attale

Haut fonctionnaire romain

Pièces à l'effigie de Priscus Attale.Il fut de 409 à 416 la marionnette politique du bras de fer entre les Wisigoths [1] et le pouvoir impérial romain d’Occident.

Il est mandaté par le sénat de Rome pour servir de négociateur entre Alaric 1er qui menace Rome avec ses Wisigoths et l’empereur Honorius enfermé à Ravenne [2].

Fin 409, Alaric assiège Rome et contraint le sénat à décider la déchéance d’Honorius et à proclamer Attale comme Auguste. Comme convenu, Attale satisfait aux exigences d’Alaric en le nommant chef des armées [3], puis tous deux marchent sur Ravenne.

Honorius propose à Attale de partager l’empire, mais ce dernier refuse, sûr de sa force. Ravenne est bien protégée, Honorius reçoit des renforts d’Orient, et le gouverneur d’Afrique [4] Héraclien coupe le ravitaillement vers Rome, où la population affamée finit par se révolter.

Alaric cherche encore une voie négociée avec Honorius : il dégrade Attale en été 410 et renvoie son diadème et sa pourpre à Ravenne. En vain. Ne pouvant prendre Ravenne, Alaric se tourne vers Rome et redonne la pourpre à Attale pour se concilier les habitants de Rome. Malgré cela, les Romains ferment les portes de la ville aux Wisigoths. Attale est de nouveau dégradé par Alaric. Le 24 août 410, les Wisigoths pénètrent dans Rome et la pillent.

De potiche, Attale devient bagage, entraîné par Alaric puis Athaulf d’Italie en Gaule et de Gaule en Espagne. Il aurait dirigé les chants lors du mariage d’Athaulf et de Galla Placidia.

En 414, Athaulf, furieux du blocus alimentaire opéré par Constance, élève Attale au titre d’empereur, pour la troisième fois. Après l’assassinat d’Athaulf, le roi wisigoth Wallia le livre au patrice Constance.

Attale eut la vie sauve et figura comme captif au triomphe d’Honorius en 416. Il finit ses jours en exil aux îles Lipari [5], à une date inconnue.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de François Zosso et Christian Zingg, Les empereurs romains, Errance, 1995 (ISBN 2877722260)

Notes

[1] Les Wisigoths ou Tervinges étaient un peuple germanique issu des Goths. Les Wisigoths sont ceux qui, migrant depuis la région de la mer Noire, s’installèrent vers 270-275 dans la province romaine abandonnée de Dacie (actuelle Roumanie), au sein de l’Empire romain, alors que les Ostrogoths s’installèrent, pour leur part, en Sarmatie (actuelle Ukraine). Les Wisigoths migrèrent à nouveau vers l’ouest dès 376 et vécurent au sein de l’Empire romain d’Occident, en Hispanie et en Aquitaine.

[2] Ravenne est une ville italienne de la province de Ravenne en Émilie-Romagne. Elle est considérée comme la capitale mondiale de la mosaïque.

[3] magister militum

[4] L’Afrique romaine s’étend d’est en ouest, de la Petite Syrte aux côtes atlantiques de l’actuel Maroc. Les provinces de Cyrénaïque et d’Égypte ne sont pas incluses dans l’ensemble régional, car ces deux provinces reçoivent un traitement à part dans les sources antiques. Géographiquement, des déserts les séparent du reste de l’Afrique du nord, tandis que Tripolitaine et Leptis Magna sont dans la continuité territoriale de l’Afrique du Nord. Culturellement, elles sont dans l’aire hellénistique, clairement distinguée de la zone punique puis romaine. Enfin, administrativement, l’Égypte a toujours été un cas à part dans l’Empire romain, et la Cyrénaïque a été plusieurs fois rattachée à la Crète, terre habitée la plus proche. Rome compte en Afrique jusqu’à huit provinces différentes (d’est en ouest) : la Tripolitaine, la Byzacène, l’Afrique Proconsulaire, la Numidie Cirtéenne, la Numidie militaire, la Maurétanie Césarienne, la Maurétanie Sitifienne et la Maurétanie Tingitane.

[5] Lipari est la plus grande des îles Éoliennes dans la mer Tyrrhénienne. Elle appartient à l’Italie et se trouve dans la province de Messine. Dans l’Antiquité, elle portait le nom de Lipara. Elle était aussi appelée Meligunìs.