Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Adélaïde de Normandie

Adélaïde de Normandie

mercredi 29 juin 2016

Adélaïde de Normandie (vers 1026- vers 1090)

Comtesse d’Aumale

Demi-sœur de Guillaume le Conquérant, ses parents ne sont pas connus avec certitude. Elle est peut-être la fille de Robert le Magnifique, duc de Normandie et d’une maîtresse inconnue, ou peut-être fille du duc Robert et d’Arlette, ou encore fille d’Arlette et d’Herluin de Conteville. Elle épouse en premières noces Enguerrand II , comte de Ponthieu [1] et seigneur d’Aumale [2]. Ce dernier aide son beau-frère Guillaume d’Arques, révolté contre le duc de Normandie, et est tué le 25 octobre 1053 lors de combats livrés à Saint-Aubin-sur-Scie [3].

Le duc Guillaume la remarie à Lambert de Boulogne , comte de Lens, frère du comte Eustache II de Boulogne. Lambert meurt peu après, tué en 1054 dans un combat livré à Phalempin [4] lors du siège de Lille en 1054 par l’empereur Henri III contre Baudouin V , comte de Flandre.

Quelques années plus tard, Eudes III de Champagne comte de Troyes et de Meaux, tue un baron champenois, et se réfugie à la cour de Normandie. Son oncle Thibaud III de Blois, qui était son suzerain, en profite pour s’emparer de ses comtés champenois.

Guillaume lui fait épouser sa demi-sœur Adélaïde. Il octroie à sa sœur la cité d’Aumale avec 10 chevaliers. Dans les actes légaux qui nous sont parvenus, Adélaïde est cité pour la première fois en 1082 comme comtesse d’Aumale. Son mari Eudes n’est jamais mentionné portant ce titre, mais simplement « comte » sans précision ou comte de Champagne.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Pierre Bauduin, La Première Normandie (xe-xie siècles), Caen, Presses Universitaires de Caen,‎ 2004

Notes

[1] Le comté de Ponthieu est un ancien pays de France dont la capitale était Abbeville et la principale place-forte Montreuil. À l’époque du Duc Guillaume, le comté était borné par l’Artois à l’orient, la Normandie à l’occident, y compris le pays de Caux et le comté d’Eu. Au midi, se trouvaient le bailliage et le pays d’Amiens et le Boulonnois au septentrion (avant 960, par démembrement du comté de Flandre).

[2] Vers 1055 ou peu après, Aumale est définitivement rattaché à la Normandie. En 1194, Philippe II Auguste, roi de France, confisque Aumale à Guillaume des Forts. Il confie le comté en 1204 à Renaud de Dammartin, ancien comte de Boulogne. Le système de pairie d’Angleterre continuera à attribuer des titres de comte et duc liés à Aumale, mais en utilisant sa forme latine : Albemarle. Les « honneurs d’Aumale », un ensemble de terres dans le Yorkshire anciennement associé au titre normand, constituera le fief des comtes et ducs anglais.

[3] Saint Aubin sur Scie est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie. Située à 5 km de Dieppe et traversée par la rivière la Scie, la ville connaît un développement régulier.

[4] Phalempin est une commune française située dans le département du Nord. Capitale historique du Carembault, Phalempin se situe en Flandre romane à 12,7 km au sud de Lille et 16,5 km au nord de Lens