Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Asclépios

vendredi 31 décembre 2021, par ljallamion

Asclépios

Personnage de la mythologie grecque

Asclépios est dans l’épopée homérique un héros thessalien [1] puis, à l’époque classique, le dieu de la médecine. Fils d’Apollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, avant d’être placé dans le ciel sous la forme de la constellation du Serpentaire.

Il correspond à l’Esculape romain, dont le nom est une traduction en alphabet latin du dieu grec, et à l’Imhotep égyptien. Son attribut principal est le bâton d’Asclépios [2], autour duquel s’enroule un serpent, aujourd’hui symbole de la médecine.

Son principal lieu de culte est situé à Épidaure [3], où il guérit les pèlerins par incubation. Il est invoqué dans le serment d’Hippocrate aux côtés de son père Apollon et de ses filles principales Hygie et Panacée . Il est l’ancêtre mythique des Asclépiades [4].

Asclépios est déjà mentionné par l’Iliade, où il est qualifié de médecin irréprochable et où l’on évoque des remèdes que le centaure [5] Chiron lui a remis. Asclépios n’intervient pas personnellement, mais ses fils Machaon et Podalire prennent part à la guerre de Troie [6] à la tête du contingent de Tricca [7] en Thessalie. Selon le géographe Strabon, Asclépios est né sur les bords du Léthée [8].

Les légendes relatives à sa naissance sont assez confuses. Dans la version principale, Asclépios est le fils d’Apollon et de Coronis . Alors qu’elle est enceinte du dieu, elle trompe ce dernier avec le mortel Ischys . Apollon, maître de la divination, perçoit la vérité, qui lui est également rapportée par une corneille. Il envoie alors sa sœur, Artémis, pourfendre l’infidèle de ses flèches, mais pris de pitié pour l’enfant à naître, Apollon arrache ce dernier du ventre de sa mère qui se consume sur le bûcher. Il porte le jeune Asclépios chez le centaure Chiron, qui l’élève et lui enseigne l’art de la guérison. Selon une autre version, Asclépios est le fils d’Apollon et d’Arsinoé, fille de Leucippe.

Asclépios meurt foudroyé par Zeus en colère. Son crime est d’avoir tenté de ressusciter les morts grâce à du sang de la Gorgone [9] que lui a remis Athéna : le sang coulé du côté gauche est un poison violent, mais celui du côté droit est un remède merveilleux.

Furieux, Apollon massacre les Cyclopes [10]. Zeus s’apprête à jeter Apollon dans le Tartare puis, sur l’intercession de Léto , condamne simplement le dieu à servir un mortel pendant un an ; ainsi Apollon se met-il au service d’ Admète comme bouvier.

Se rendant compte par la suite du bien qu’Asclépios avait apporté aux hommes, Zeus le place parmi les étoiles sous la forme de la constellation du Serpentaire.

Dès l’âge classique, Asclépios est vénéré comme un dieu. Ses deux principaux centres de culte sont Trikka et Épidaure en Argolide [11], où son culte éclipse celui d’Apollon. Dans son sanctuaire d’Épidaure, il pratique une médecine par les songes : l’incubation. Les patients, dûment purifiés, doivent passer la nuit dans le temple ; pendant leur sommeil, le dieu leur dicte l’ordonnance nécessaire ou guérit directement l’organe malade en le touchant.

Asclépios et Hygie possèdent un temple à Corinthe depuis au moins le milieu du 6ème siècle av. jc. Il semble y être associé à Apollon, avant que les Cypsélides ne fassent du guérisseur la principale divinité de la cité.

À Pergame [12], le sanctuaire d’Asclépios est construit autour d’une fontaine miraculeuse censée redonner la parole aux muets.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Grands dictionnaires »,‎ 1999

Notes

[1] La Thessalie est une région historique et une périphérie du nord-est de la Grèce, au sud de la Macédoine. Durant l’antiquité cette région a, pour beaucoup de peuples, une importance stratégique, car elle est située sur la route de la Macédoine et de l’Hellespont. Elle possédait un important port à Pagases. Le blé et le bétail sont les principales richesses de la région et une ressource commerciale vitale. La Thessalie est aussi l’une des rares régions de Grèce où l’on peut pratiquer l’élevage des chevaux, d’où l’importante cavalerie dont disposaient les Thessaliens.

[2] Le bâton d’Esculape ou bâton d’Asclépios est un attribut du dieu Esculape (ou Asclépios) dans la mythologie grecque. Il est représenté comme un bâton le long duquel s’enroule une couleuvre. Il est utilisé comme symbole médical dans de nombreux pays. Il ne doit pas être confondu avec la coupe d’Hygie, utilisée par les professions pharmaceutiques.

[3] Le sanctuaire d’Asclépios est un haut-lieu de la médecine grecque, situé en Argolide dans le dème d’Épidaure, à environ 10 km à l’ouest de la petite cité portuaire de Paleá Epídavros. Durant l’Antiquité, les pèlerins accouraient de toute la Grèce pour se faire soigner dans le sanctuaire d’Asclépios, dieu guérisseur. Ce lieu abritait des médecins très réputés. Comme dans tous les sanctuaires grecs, des épreuves sportives et théâtrales étaient organisées en l’honneur des dieux. On a retrouvé à Épidaure des vestiges importants d’équipements sportifs, mais le site est surtout célèbre pour son théâtre. Le théâtre d’Épidaure a été édifié au 4ème siècle av. jc ou au début du 3ème siècle av. jc pour accueillir les Asclépiéia (ou jeux asclépiens), concours en l’honneur du dieu médecin Asclépios. Il a servi de modèle à de nombreux autres théâtres grecs.

[4] une dynastie de médecins exerçant à Cos et Cnide, dont Hippocrate est le plus illustre membre

[5] Dans la mythologie grecque, un centaure est une créature mi-homme, mi-cheval, que l’on disait issue soit d’Ixion et de Néphélé, soit de Centauros et des juments de Magnésie.

[6] La guerre de Troie est un conflit légendaire de la mythologie grecque, dont l’historicité est controversée. Elle est parfois appelée Deuxième guerre de Troie en référence à l’expédition menée contre la cité par Héraclès après la quête de la Toison d’or que certains nomment Première guerre de Troie.

[7] Tríkala est une ville grecque de Thessalie, connue dans l’Antiquité sous le nom de Trikka. Elle est le chef-lieu du nome de Trikala.

[8] un cours d’eau des environs de Tricca

[9] Les Gorgones, sont, dans la mythologie grecque, des créatures fantastiques malfaisantes dont le regard a le pouvoir de pétrifier les personnes qui les regardent.

[10] Les cyclopes, que l’on pourrait traduire par « œil rond », forment une espèce de créatures fantastiques dans la mythologie grecque. Ce sont des géants n’ayant qu’un œil au milieu du front. Selon Hellanicos, ils tirent leur nom de leur père, Cyclope, fils d’Ouranos.

[11] L’Argolide est une péninsule de Grèce, bordée au nord par le golfe Saronique et au sud par le golfe Argolique, située dans la péninsule du Péloponnèse. Elle est constituée d’une série de collines calcaires, couvertes de pinèdes et olivettes. Les plaines côtières sont fertiles. On y cultive les orangers et les agrumes.

[12] Pergame est une ancienne ville d’Asie Mineure, en Éolide située au nord de Smyrne, au confluent du Caïque et du Cétios, à environ 25 km de la mer Égée. À l’heure actuelle, son nom est Bergama (Turquie, province d’Izmir).