Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 400 à 300 avant Jésus Christ > Lucius Valerius Flaccus (maître de cavalerie en 321 av. jc)

Lucius Valerius Flaccus (maître de cavalerie en 321 av. jc)

samedi 16 octobre 2021, par ljallamion

Lucius Valerius Flaccus (maître de cavalerie en 321 av. jc)

Emblème de la République romaine.Nous ne connaissons pas ses origines et il n’est connu que grâce à Tite-Live qui le mentionne comme maître de cavalerie [1], nommé par Marcus Aemilius Papus, en 321 av. jc, après le désastre des Fourches Caudines [2].

Les consuls honteusement vaincus n’osant pas organiser l’élection de leurs successeurs, Papus est désigné dictateur [3] à cet effet, mais lui et Valérius Flaccus ne procèdent pas non plus à l’organisation du scrutin. Ils sont donc remplacés par un interroi [4] qui présidera aux élections.

Il est probablement le père de Lucius Valerius Flaccus , consul en 261 av. jc. Il fait au moins partie de sa famille.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Lucius Valerius Flaccus (maître de cavalerie en -321)/ Portail de la Rome antique/ Catégories  : Maître de cavalerie

Notes

[1] Le maître de cavalerie est, durant la République romaine, l’assistant qu’un dictateur romain doit nommer, une sorte de chef d’état-major. À partir du 1er siècle av. jc, le titre est utilisé par l’armée romaine comme titre honorifique. Le grade de magister equitum, associé à de véritables pouvoirs de commandement, réapparaît durant le Bas-Empire romain.

[2] La bataille des Fourches Caudines a opposé les Romains aux Samnites en 321 av. jc au cours de la deuxième guerre samnite. Les Samnites de Caius Pontius, par leurs positions stratégiques, encerclent et capturent une armée romaine entière de 40 000 hommes dirigée par leurs deux consuls.

[3] Le dictateur est, durant la République romaine, un magistrat extraordinaire qui détient les pleins pouvoirs (imperium) pour un mandat qui ne peut, à l’origine, excéder six mois. Selon la tradition, le titre a été institué en 501 av. jc pour répondre à une situation d’urgence militaire, mais un magister populi (littéralement « maître du peuple ») existe déjà sous la Royauté romaine.

[4] L’interroi est un magistrat nommé à titre exceptionnel dans la Rome antique, en cas de vacance du pouvoir, c’est-à-dire après la disparition du roi (selon la tradition légendaire rapportée par Tite-Live) ou des magistrats détenteurs de l’imperium (consul ou tribun militaire à pouvoir consulaire). Le Sénat romain désignait alors l’un des siens qui prenait le titre d’interrex (roi intérimaire ou interroi). Celui-ci recevait l’imperium, pouvoir suprême qui lui donnait droit d’établir les augures, et s’ils étaient favorables de réunir le peuple pour procéder selon les rites à l’élection d’un roi (sous la monarchie) ou des magistrats (sous la République). Sous la République romaine, si au bout de cinq jours les élections n’avaient pas eu lieu, l’interroi désignait son successeur, lui transmettait son imperium et démissionnait. Les interrois se succédaient ainsi, jusqu’à ce que des magistrats soient élus et leur succèdent.