Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

William Comyn

vendredi 13 août 2021, par ljallamion

William Comyn (1163-1233)

Comte de Buchan en 1214 et seigneur de Badenoch en 1230

Carte des principales seigneuries d'Écosse vers 1230Né à Altyre dans le moray [1] membre de la famille Comyn [2], son union avec la comtesse de Buchan [3] et l’établissement de ses enfants, marquent le début en Écosse du siècle des Comyn [4].

Fils de Richard Comyn, justiciar [5] du Lothian [6] ; sa mère est Hextilda de Tynedale (ou Hextilda FitzUchtred ou Hextilda FitzWaldeve). Hextilda avait épousé en premières noces Malcolm dit Máel Coluim 2ème comte d’Atholl [7], ce qui fait que le fils de cette union Henri, 3ème comte d’Atholl est le demi-frère utérin de William Comyn.

William construit sa fortune au service du roi Guillaume le Lion en combattant les Meic Uilleim [8] dans le nord il est mentionné comme témoin de pas moins de 88 chartes de ce souverain.

Il épouse en 1193 : Sarah Fitzhugh (ou Sarah filia Roberti)

William est d’abord sheriff [9] de Forfar [10] de 1195 à 1211 avant d’être nommé en 1205 à la prestigieuse fonction de Justiciar d’Écosse, le plus important office du royaume d’Écosse.

Entre 1211 et 1212, William Comyn est en outre Warden de Moray [11] lorsqu’il combat l’insurrection du prétendant au trône d’Écosse Gothred MacWilliam, représentant de la lignée des Meic Uilleim, que William fait exécuter dans le Kincardine [12] en 1212.

Après avoir achevé de ruiner en 1229 la puissance de Gilleasbuig MacWilliam le dernier des Meic Uilleim, il reçoit l’année suivante le titre de seigneur de Badenoch [13] et les domaines qu’il contrôlait. Entre 1199 et 1200, le roi l’avait également envoyé en Angleterre afin de négocier diverses affaires avec le nouveau roi Jean sans Terre. À une date inconnue, il reçoit enfin le titre de Lord de Kilbride. William Comyn patronne la construction de la cathédrale Saint-Mungo de Glasgow [14], tâche que sa seconde épouse Marjory poursuit après sa mort.

Il meurt en 1233 et il est inhumé dans l’Abbaye de Deer.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « William Comyn, Lord of Badenoch »

Notes

[1] Le titre de comte de Moray de la pairie d’Écosse succède à celui de mormaer de Moray qui était à la tête du mormaerdom celtique de Moray. Le territoire des mormaers de Moray s’étendait le long de la rive sud du Moray Firth, à partir de la rivière Spey au travers du nord de l’Écosse jusqu’à la côte occidentale du pays. Le Moray était séparé du comté de Ross par la rivière de Beauly.

[2] Les Comyn, Cumming ou Cumin sont un clan écossais probablement d’origine anglo-normande qui joue un grand rôle dans l’Écosse du 13ème et 14ème siècle.

[3] Comte de Buchan est un titre dans la pairie d’Écosse. Le titre de comte de Buchan fait suite à celui de mormaer de Buchan, qui était donné au seigneur de la province médiévale de Buchan. Ce titre, ainsi que celui de comte de Mar, est lié à une ancienne province picte. Ces deux provinces appartiennent de nos jours à l’Aberdeenshire. À partir des donations enregistrées dans le « Book of Deer » on peut reconstituer la liste des premiers mormaer de Buchan dont la trace est conservée. Le titre de comte passe ensuite par mariage à la famille Comyn.

[4] Les Comyn, Cumming ou Cumin sont un clan écossais probablement d’origine anglo-normande qui joue un grand rôle dans l’Écosse du 13ème et 14ème siècle.

[5] Dans l’Angleterre et l’Irlande médiévales, le Chief Justiciar (appelé plus tard Justiciar ou justicier) occupait des fonctions semblables à celle du premier ministre du Royaume-Uni en tant que ministre en chef du roi.

[6] Le Lothian est une région traditionnelle d’Écosse, s’étendant entre la rive sud du Firth of Forth et les Lammermuir Hills. Son nom provient du semi légendaire roi breton Loth ou Lot. Au 7ème siècle, il devient la partie nord du royaume saxon de Northumbria. Mais au 8ème siècle les clans pictes la revendiquèrent en profitant de l’affaiblissement de la Northumbrie. Le Lothian est connu en Écosse pour avoir été la seule partie Anglo-saxonne de cette nation, et une des rares où l’écossais n’ait pas pris racine.

[7] Le Mormaer du comte d’Atholl renvoie à l’autorité comtale médiévale sur la province d’Atholl (Ath Fodhla), dans les Highlands, actuellement dans le nord du Perthshire. Atholl est un comté particulier parce qu’on connaît un roi d’Atholl de la période Picte : Talorgan mac Drostan. Les deux seuls autres royaumes Pictes connus grâce à des sources contemporaines sont Fortriú et Circinn. Un document du début du 13ème siècle connu sous le nom : de Situ Albanie rapporte l’affirmation qu’Atholl était un ancien royaume picte. Au 11ème siècle, Crínán de Dunkeld aurait obtenu la fonction de mormaer. Les liens avec la royauté continuèrent avec Máel Muire d’Atholl, qui était le fils du roi Donnchad 1er, et le jeune frère de Máel Coluim III mac Donnchada.

[8] Les Meic Uilleim ou MacWilliam forment une famille gaélique descendant de William fitz Duncan, petit-fils de Malcolm III d’Écosse. Ils sont exclus de la succession au trône par le fils de Malcolm, David 1er d’Écosse, au 12ème siècle et fomentent plusieurs rebellions pour revendiquer leur droit sur le Moray voire sur toute l’Écosse.

[9] Shérif (en anglais sheriff) est le nom donné à une fonction politique et publique (en vigueur au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Irlande et en Inde), de même qu’à la personne chargée de cette fonction.

[10] Forfar est une ville et ancien burgh royal, capitale administrative du council area et de la région de lieutenance d’Angus, situé dans l’Est des Central Lowlands d’Écosse.

[11] c’est-à-dire ː Gardien de Moray

[12] Le Kincardineshire, ou les Mearns, était un comté d’Écosse jusqu’en 1975 et une région de lieutenance. Sa capitale la plus récente était Stonehaven.

[13] Les seigneurs de Badenoch (anglais Lord of Badenoch) sont des nobles écossais qui ont gouverné la seigneurie de Badenoch au XIIIe siècle et au début du XIVe siècle. La seigneurie de Badenoch (anglais Lordship of Badenoch) est créée par le roi Alexandre II d’Écosse vers 1230 dans les Highlands sur les domaines des Meic Uilleim pour Walter Comyn, comte de Menteith de jure uxoris1 après que William Comyn, comte de Buchan de jure uxoris, Justiciar d’Écosse et « Gardien de Moray » ait tué Gilleasbuig MacWilliam et exterminé sa famille. Toutefois il n’est pas sûr que les Meic Uilleim controlaient des domaines dans cette région. Après le meurtre de John III Comyn en 1306, la seigneurie est confisquée et revient dans le domaine royal, malgré les prétentions de John (IV) Comyn qui est tué en 1314 en combattant dans les rangs anglais lors de la Bataille de Bannockburn. La seigneurie est ensuite incluse dans le vaste comté de Moray quand il est reconstitué en 1312 en faveur de Thomas Randolph.

[14] La cathédrale de Glasgow, également appelée High Kirk de Glasgow ou cathédrale Saint-Mungo, est aujourd’hui une congrégation de l’Église d’Écosse à Glasgow. La cathédrale est le titre honorifique et historique, datant de la période antérieure à la Réforme écossaise de par son statut de siège de l’Église romaine catholique et de l’archidiocèse de Glasgow. La congrégation actuelle fait partie de l’Église d’Écosse, consistoire de Glasgow. La cathédrale est située au nord de High Street et à l’est de la rue de la Cathédrale, à côté de l’infirmerie royale de Glasgow.