Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 19ème siècle > Le 19ème siècle en France > Le 19ème siècle du 9 février 1801 au 12 avril 1803

Le 19ème siècle du 9 février 1801 au 12 avril 1803

lundi 22 juin 2020, par ljallamion

Le 19ème siècle du 9 février 1801 au 12 avril 1803

L’année 1801

9 février 1801 à lieux la Paix de Lunéville*. Cette paix, signée entre la France et l’Autriche, confirme le traité de Campoformio*. Par celui-ci, les Autrichiens sont chassés d’Italie à l’exception de la Vénétie* et abandonnèrent à la France la rive gauche du Rhin, l’actuelle Belgique, où sont créés 4 départements.

Le 7 novembre 1801 Alessandro Volta fait, devant le général Bonaparte, à l’Institut*, la démonstration de sa pile électrique. Bonaparte demande à ce qu’une médaille d’or soit décernée à l’inventeur, qui a répondu au général s’inquiétant de la place de Dieu dans l’expérience que Dieu n’avait pas été une hypothèse nécessaire. Il le fait comte et le pensionne. Les volts, unités de tension électrique, tirent leur nom de celui de Volta.

L’année 1802

  C’est le 25 mars 1802 qu’est signé le Traité d’Amiens entre la France et l’Angleterre. Cette paix était la première qui soit signée par la France depuis 1792. Elle fut signée par Joseph Bonaparte, frère du Premier Consul, et Cornwallis avec l’Espagne, la Hollande et l’Angleterre. Elle fut accueillie avec enthousiasme.

Par ailleurs le 26 avril 1802 un sénatus-consulte* accorde l’amnistie à tous les émigrés inscrits sur la liste à condition qu’ils reviennent en France, avant le 23 septembre, et qu’ils acceptent de jurer fidélité au régime et le 19 mai 1802 un décret est voté par le corps législatif promulguant la Loi instituant la Légion d’Honneur.

Le 4 juin 1802 à lieu le mariage de Louis Bonaparte et de Hortense de Beauharnais. Exigé par Bonaparte, ce mariage entre son frère Louis et la fille de Joséphine, sa femme, sera très malheureux. De cette union naîtra Charles Louis Napoléon Bonaparte qui deviendra Napoléon III en 1852.

Napoléon le 18 juin 1802 demande que soit procéder à une épuration du Tribunat et fait éliminer par le Sénat 20 tribuns hostiles au régime. Puis le 2 août 1802 par plébiscite Bonaparte est nommé consul à vie. Sur plus de 3,5 millions de votants lors de ce plébiscite, il n’y a guère que 8 000 non, dont 60 à Paris. Le 13 septembre 1802 Talleyrand, Joseph et Lucien Bonaparte, furieux d’être espionnés sans cesse par les hommes de la police de Fouché, obtiennent du Premier consul Bonaparte sa disgrâce. L’empereur supprime le ministère de la Police. 

À la suite du Concordat signé avec le Saint-siège en 1801, les “ articles organiques ” plaçaient l’église catholique sous la dépendance de Bonaparte, un décret assurant un traitement annuel de 500 francs aux prêtres catholiques est promulgué le 26 décembre 1802.

L’année 1803

C’est le 4 avril 1803 que le cardinal Fesch est nommé ambassadeur de France à Rome. Oncle de Napoléon, le cardinal Fesch est chargé de négocier la venue du pape à Paris pour le sacre de l’empereur.

Par un décret du 12 avril 1803, Napoléon 1er Interdit les coalitions ouvrières. Les ouvriers n’ont guère d’autres formes d’associations que le compagnonnage qui ne concerne qu’un petit nombre d’entre eux. Il faudra attendre 1884 pour que la liberté d’association leur soit enfin reconnue.

Il est par ailleurs créé le livret ouvrier par un arrêté qui complète la loi du 22 Germinal An XI* (12 avril 1803). Celui-ci détermine que tout ouvrier doit posséder un livret, qui lui sera délivré par la police ou par la municipalité du lieu où il réside. Ce livret sera à la disposition du patron chez lequel travaille l’ouvrier et aussi longtemps que celui-ci sera à son service. Tous les emplois successifs devront y être mentionnés. L’ouvrier qui change de résidence doit impérativement être muni de son passeport et de ce livret. Tout ouvrier dépourvu de ces documents sera considéré comme un vagabond et encourra une peine de 6 mois de prison. Ce livret ne sera aboli qu’en 1890.

P.-S.

Source : Monique Hermite Historia mensuel - 01/01/2006 - N° 709, Hérodote, Dictionnaire le Petit mourre, encyclopédie Imago Mundi, Wikipédia, La révolution française tome 1 à 5 de Michel Vovelle Edition Messidor/livre club Diderot. H. Léonardon, Herodote.net,l’Histoire de France, historia,l’Histoire....