Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Autharius dit Saint Authaire

Autharius dit Saint Authaire

lundi 17 août 2020 (Date de rédaction antérieure : 6 août 2012).

Autharius dit Saint Authaire

Localisation de la Neustrie à l'époque mérovingienne puis carolingienne.

Grand fonctionnaire Royal à la cour de Clotaire II. Il participa aux fondations monastiques de la Brie [1] en donnant ses terres et contribua au développement de la mouvance colombanienne [2]. Au début du VIIe siècle, Il fut à l’origine des fondations monastiques sur ses terres autour de la Villa Vulciacum [3].

Trois enfants sont nés de son premier mariage avec Aiga, Adon fondateur de Jouarre [4], Dadon le futur saint Ouen, Radon fondateur du monastère de Radolium [5].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Saint-Authaire/ nominis.cef /contenus/saint/12437/

Notes

[1] La Brie est une région naturelle française située dans la partie orientale du bassin parisien, entre les vallées de la Marne, de l’Orge, de la Seine et la côte d’Île-de-France. Elle couvre une superficie d’environ 5 000 km².

[2] Plusieurs règles sont attribuées à Colomban de Luxeuil (540 - 23 novembre 615), toutes destinées à organiser et conduire la vie des moines des monastères. Le succès du mouvement colombanien dans la société mérovingienne est le résultat de la conjonction du nombre de convertis et des moines irlandais qui, grâce à leur rang au sein de cette société aux mœurs barbares, ont su apporter une structure sociale et cultuelle en rapport avec les croyances païennes de la population locale au sein de communautés monastiques. La plupart de ces monastères fondés par le monachisme colombanien ont posé les bases nécessaires au développement des monastères bénédictins.

[3] aujourd’hui Ussysur-Marne en Seine-et-Marne

[4] L’abbaye Notre-Dame de Jouarre, fondée au 7ème siècle, est une abbaye bénédictine située sur la commune de Jouarre dans le département de Seine-et-Marne. Une communauté de moniales bénédictines l’anime de nos jours. Au moment du massacre de la Saint-Barthélemy, l’abbesse Charlotte de Bourbon-Vendôme convertie au protestantisme, s’en échappe dans une charrette de foin, et fuit vers l’Allemagne. Elle épouse Guillaume 1er d’Orange-Nassau. Au 17ème siècle, l’abbesse Jeanne de Bourbon construit une imposante église de style classique. L’Abbesse Jeanne de Lorraine amie personnelle de la reine Anne d’Autriche accueille fréquemment la souveraine à Jouarre.

[5] Reuil-en Brie – Seine-et-Marne