Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Saffaracus

samedi 18 décembre 2021, par ljallamion

Saffaracus

Archevêque de Paris du milieu du 6ème siècle

De ses origines on ne sait pratiquement rien, excepté qu’il est probablement d’origine franque. Saffaracus est présent au concile d’Orléans de 549 [1].

Mais Saffaracus est surtout connu pour avoir été, lors d’un concile, révoqué de son ministère. Cet événement est signalé par Grégoire de Tours qui y fait référence sans en donner la moindre explication.

Quant au concile ou synode en question, il s’agit du concile de Paris [2], que certains fixent en 551, d’autres en 552, mais plus probablement de 553 ; ce concile organisé pour le juger est convoqué par le roi Childebert et présidé par l’archevêque d’Arles [3], Sapaudus. Quoi qu’il en soit, Saffaracus déposé fut enfermé dans un monastère et remplacé par Eusèbe.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Saffaracus/ Portail du catholicisme/ Portail de Paris/ Catégories : Archevêque du 6ème siècle/ Archevêque de Paris

Notes

[1] Le 5ème concile d’Orléans, s’ouvre le 28 octobre 549. Il est à nouveau réuni à l’initiative de Childebert 1er. Certains canons y stipule que le pape condamne un recueil favorable au nestorianisme, insistant sur la nature humaine de Jésus ; que l’élection des évêques est soumise à l’accord du roi (après élection par le peuple ou le roi) ; que les évêques doivent prendre soin des lépreux. Parmi les participants, on peut noter : l’archevêque d’Arles Aurélien d’Arles, l’évêque d’Uzès Firmin d’Uzès, l’évêque de Chartres Lubin de Chartres, l’évêque de Senlis Genotigernus, l’évêque de Paris Saffaracus, l’évêque de Meaux Medoveus. Les procès verbaux du concile relèvent 24 canons

[2] Le concile de Paris de 553 est le deuxième concile se tenant à Paris ; il est convoqué par Childebert 1er, probablement en 553. Ce concile est convoqué par Childebert et présidé par Sapaudus, l’évêque d’Arles. Il dépose et fait enfermer dans un monastère Saffaracus l’évêque de Paris remplacé par Eusèbe

[3] L’archevêché d’Arles est un ancien archidiocèse catholique, il est une des Églises les plus anciennes des Gaules. Seul l’archevêché de Lyon pourrait lui disputer l’honneur de la préséance. La date de la fondation du siège épiscopal d’Arles est inconnue, elle remonte en tout cas au tout début de l’installation de l’Église en France. Selon une tradition, saint Trophime aurait évangélisé la cité d’Arles, en aurait été le premier pasteur vers 220-240.