Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Layla bint al-Minhal dite Laila

Layla bint al-Minhal dite Laila

lundi 27 septembre 2021, par ljallamion

Layla bint al-Minhal dite Laila

Compagne du prophète islamique Mahomet

Épouse de Malik ibn Nuwayra.

Fille d’Al Minhal et s’appela plus tard Umm Tamim. À cause de sa beauté, elle fut poursuivie par beaucoup d’hommes, mais elle rejeta leurs avances.

Malik était un chef d’une certaine distinction ; un guerrier, connu pour sa générosité ; et un poète célèbre. La bravoure, la générosité et la poésie étaient les trois qualités les plus admirées des Arabes. Sous le règne de Mahomet, il avait été nommé collecteur d’impôts.

Pendant les guerres de Ridda [1] qui éclatèrent en Arabie après la mort de Mahomet, Abu Bakr envoya son plus talentueux général Khalid ibn Walid dans le Najd [2] avec 4 000 hommes pour soumettre les tribus des régions environnantes.

Malik était coupable de ses actes contre l’État de Médine [3]. Après la mort de Mahomet, il se révolta. Dès que Malik appris la mort de Mahomet, il rendit tous les impôts à ses membres de la tribu.

De plus, il devait être inculpé pour avoir signé un pacte avec la prophétesse autoproclamée Sajah . Cet accord stipulait qu’ils traiteraient d’abord avec les tribus ennemies locales, puis qu’ils affronteraient l’État de Médine.

Quand Malik a entendu parler des victoires de Khalid ibn Walid contre de puissantes tribus arabes, il ordonna à ses hommes de ne pas engager la bataille avec Khalid ibn Walid et décida de rester chez lui et d’espérer la paix.

Il s’est apparemment déplacé lui-même à travers le désert avec sa famille. De plus, afin de prouver sa loyauté envers l’Etat de Médine, il a rassemblé les taxes et les envoya à Médine.

Ses hommes furent arrêtés par l’ armée de Khalid ibn Walid dans la ville de Battah. Khalid leur a demandé de signer un pacte avec Sajah, mais ils ont répondu que ce n’était que pour se venger de leurs terribles ennemis.

Lorsque Khalid a atteint Najd , il n’a trouvé aucune armée adverse, il a donc envoyé sa cavalerie dans les villages voisins et leur a ordonné d’appeler l’Azaan [4] à chacune des parties qu’ils rencontrent. Zirrar bin Azwar, un chef de groupe, a arrêté la famille de Malik, affirmant qu’ils ne répondaient pas à l’appel à la prière.

Pour les chiites [5], lors de son arrestation, Khalid a interrogé Malik sur ses crimes. La réponse de Malik était "ton maître l’a dit, ton maître l’a dit" en se référant à Abou Bakr. Khalid a déclaré Malik apostat rebelle et a ordonné son exécution.

Khalid bin Walid épousa sa femme, Layla bint al-Minhal. Bien que les sunnites [6] prétendent que Khalid a épousé sa femme la même nuit, les chiites affirment qu’islamiquement, Khalid aurait dû attendre qu’elle termine la période d’attente ou iddah d’une veuve, soit 4 mois et 10 jours plus tard pour l’épouser.

Abu Qatada al-Ansari était un compagnon de Mahomet qui accompagnait Khalid de Médine. Il était tellement choqué par le meurtre de Malik par Khalid qu’il retourna immédiatement à Medine et a dit à Abou Bakr qu’il ne servirait pas sous les ordres d’un commandant ayant tué un musulman.

La mort de Malik et la prise de son épouse Layla par Khalid ont créé une controverse. Certains officiers de son armée y compris un important compagnon de Mohammed, Abu Qatadah pensaient que Khalid avait tué Malik pour qu’il prenne sa femme. Après la pression exercée par Umar le cousin de Khalid et l’un des principaux conseillers du calife Abu Bakr, Abu Bakr rappela Khalid à Medine pour s’expliquer.

À Médine, Omar a dit à Khâlid : « Vous avez tué un homme musulman et ensuite pris sa femme. Par Allah, je vais vous lapider. Umar demanda à Abou Bakr le renvoi immédiat de Khalid. Il ajouta que Khalid devait être jugé pour le double crime de meurtre et d’adultère.

Selon la loi islamique, Khalid devait être lapidé à mort, mais Abu Bakr l’a défendu et a affirmé qu’il avait simplement commis "une erreur de jugement".

Pour les sunnites, lorsqu’il fut arrêté en Novembre 632, Khalid ibn Walid demanda à Malik de s’expliquer sur ses crimes. Selon l’interprétation de Khalid, Malik et ses partisans étaient des musulmans, mais ils ne souhaitaient pas payer d’impôts à Abou Bakr. Khalid a compris qu’il s’agissait d’une tentative de Malik pour sauver sa vie par tous les moyens à sa disposition.

Khalid ayant des preuves claires que Malik distribuait l’argent de la taxe après avoir appris la mort de Mahomet et de son pacte avec Sajah, avait déclaré Malik apostat et ordonné son exécution.

Après la courte période de 3 mois à 10 jours, après la mort de Malik Khalid épousa sa veuve, Layla Bint Al-Minhal, qui serait l’une des plus belles femmes d’ Arabie à l’époque.

Le mariage de Khalid avec Layla est devenu par la suite une question controversée car un groupe de personnes pensait que Khalid avait tué Malik pour obtenir Layla. Ce groupe comprenait également le cousin de Khalid et, plus tard, le calife Omar.

Khalid fut appelé par le calife Abu Bakr pour expliquer la question. Après mûre réflexion, le calife décida que Khalid n’était pas coupable. Il a toutefois reproché à son général d’avoir épousé Layla et de se laisser porter ainsi à la critique.

Puisqu’il y avait une possibilité d’erreur, certains pensant que Malik était un musulman, Abu Bakr a ordonné le versement d’une compensation aux héritiers de Malik.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Layla bint al-Minhal Traduit par mes soins

Notes

[1] L’historiographie musulmane regroupe sous l’expression guerres d’apostasie, les campagnes militaires lancées entre 632 et 633 par les tribus arabes musulmanes contre les tribus arabes qui se rebellèrent après la mort de Mahomet, dont la date supposée est 632. On les appellent aussi guerres de (la) sédition(s) ou guerres de (la) ridda.

[2] Le Nejd, Nedjed ou Najd est une région du centre de l’Arabie saoudite. Le Nejd est un plateau situé entre 762 et 1 525 mètres d’altitude. La partie orientale comprend plusieurs villages établis sur des oasis, tandis que le reste du plateau est occupé par des Bédouins nomades.

[3] le futur empire islamique

[4] appel à la prière

[5] Le chiisme constitue l’une des deux principales branches de l’islam, l’autre étant le sunnisme. Il regroupe environ 10 à 15 % des musulmans, dont 90 % de la population iranienne]. Il pensait que les Perses étaient favorables aux Hachémites[[La dynastie des Hachémites désigne les descendants de Hachim ibn Abd Manaf, de la tribu des Quraychites. Les Hachémites ont longtemps été les gardiens de la ville sainte de La Mecque, ils sont aujourd’hui la famille royale régnant en Jordanie, et ont régné sur le Royaume d’Irak jusqu’à la révolution républicaine de 1958.

[6] Le sunnisme est un courant religieux majoritaire de l’islam. 90 % des musulmans sont sunnites. Il est souvent apparenté à une vision orthodoxe de l’islam. Constituant l’une des trois grandes divisions de l’islam, les sunnites sont désignés en arabe comme les gens de la « sunna » et de la majorité religieuse (ahl al-sunna wa’l-djama‘a). Par opposition aux chiites et aux kharidjites, on les appelle parfois « musulmans orthodoxes ». Ce qui distingue les courants de l’islam est principalement l’interprétation de la religion.