Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Dioclétien

samedi 21 septembre 2013

Dioclétien

Il naquit dans une famille modeste près de Salone [1] en Dalmatie [2]. Il s’engagea dans l’armée romaine, gravit les échelons de la hiérarchie, devint officier et se distingua sous les empereurs Probus et Aurélien. Après le meurtre de l’empereur Numérien, en septembre 284, il fut proclamé empereur par ses soldats de l’armée de Chalcédoine [3].

L’empereur Carin, le frère de Numérien, contesta ce titre et mit en déroute les forces de Dioclétien à la bataille de Moesia en 285 mais fut tué par l’un de ses officiers, ce qui assura le pouvoir à Dioclétien. Il dut immédiatement faire face à plusieurs soulèvements au sein de son immense empire et fit alors appel à un officier de Pannonie [4], Marcus Aurelius Valerius Maximianus, mieux connu sous le nom de Maximien. Il le promut à la dignité d’empereur adjoint en 285 puis à celle d’empereur en 286, lui confiant l’Occident et conservant pour lui-même l’Orient.

Pour assurer la défense et l’administration de l’empire, il choisit 2 collaborateurs supplémentaires en 293, promus à la dignité d’empereur adjoint. Il avait adopté l’un d’eux, Gaius Galerius Valerius Maximianus, mieux connu sous le nom de Galère ; le second, Flavius Valerius Constantius Chlorus plus connu sous le nom de Constance 1er Chlore, fut adopté par Maximien.

L’empire, devenu une tétrarchie [5], fut divisé en 101 provinces regroupées en 12 diocèses et en 4 grandes régions, chacune d’entre elles étant dirigée par un adjoint ou un empereur : Dioclétien, l’Orient, Maximien, l’Italie et l’Afrique, Galère, l’Illyrie [6] et les régions du Danube, Constance, la Bretagne, la Gaule et l’Espagne. Chaque décret était signé conjointement par les 4 souverains mais les décisions prises par les empereurs, la plus haute dignité, et par Dioclétien qui conservait la suprématie, prévalaient.

Cette division en 4 de l’empire romain facilitait le maintien de l’ordre. Des victoires remportées sur les ennemis de Rome en Afrique et en Perse permirent d’étendre les frontières de l’empire qui s’en trouva ainsi fortifié. La réorganisation administrative permit une centralisation du contrôle, sur une base égale, de tous ses vastes territoires, et mit fin à jamais à la prééminence de l’Italie. En Italie, la capitale de l’empire ne fut plus Rome mais Mediolanum  [7], où se trouvaient les quartiers généraux de Maximien. Dioclétien résidait à Nicomédie [8] en Bithynie, Constance à Augusta Trevirorum [9], en Allemagne, et Galère à Sirmium [10], en Pannonie, où il installa son centre administratif.

Dioclétien introduisit à la cour des cérémonies orientales et adopta l’épithète de Jovius, tandis que Maximien devenait Herculius. Les réformes entreprises par Dioclétien furent rigides et oppressives, en particulier dans le domaine économique avec l’institution des diocèses et l’édit sur les prix en 301 dit édit du Maximum qui fixait le coût maximal des marchandises et des salaires à travers tout l’empire. Mais cet édit s’avéra inapplicable et fut vite abandonné. La fiscalité fut également sujette à d’importantes réformes comme l’extension de l’impôt à tous les citoyens de l’empire, Italie comprise. Ce fut en 303, à l’instigation de Galère, que furent prises par Dioclétien des mesures contre l’Église. La persécution des chrétiens dura 10 ans.

Dioclétien, malade, et Maximien, abdiquèrent ensemble en 305 en faveur de leurs adjoints. Dioclétien passa ses dernières années dans son palais à Salone [11]. Le système de la tétrarchie sombra dans les guerres qui suivirent ces abdications.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi/ Dioclétien/ petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 358

Notes

[1] aujourd hui, Split

[2] La Dalmatie est une région littorale de la Croatie, le long de la mer Adriatique, qui va de l’île de Pag, au nord-ouest, à Dubrovnik et la baie de Kotor au Monténégro au sud-est

[3] Chalcédoine est une cité grecque de Bithynie (actuellement en Turquie), située sur l’entrée orientale du Pont-Euxin, face à Byzance et au sud de Chrysopolis (Scutari, actuellement Üsküdar). La ville turque de Kadıköy est aujourd’hui située sur l’emplacement de Chalcédoine, dans le prolongement d’Üsküdar.

[4] La Pannonie est une ancienne région de l’Europe centrale, limitée au Nord par le Danube et située à l’emplacement de l’actuelle Hongrie, et partiellement de la Croatie et de la Serbie. Les habitants originaux sont les Pannoniens, qui sont envahis par les Celtes et les Boïens au 4ème siècle av. jc.

[5] La Tétrarchie est le système de gouvernement de l’Empire romain mis en place par Dioclétien à la fin du 3ème siècle pour faire face aux invasions barbares.

[6] L’Illyrie est un royaume des côtes de la rive orientale de l’Adriatique, correspondant à peu près à l’Ouest de la Croatie, de la Slovénie et de l’Albanie actuelle. Les Illyriens apparaissent vers le 20ème siècle av. jc. C’est un peuple de souche Indo-Européenne qui comprenait des Dalmates et des Pannoniens. Vers -1300 ils s’établissent sur les côtes Nord et Est de l’Adriatique. Les Illyriens sont les premiers avec les Grecs, à s’installer dans les Balkans et constituent un immense Royaume. Au VIIe siècle av. J.-C. et VIe siècle av. J.-C., l’Illyrie subit une forte héllénisation du fait de ses relations avec les Grecs, qui y ont fondé des comptoirs.

[7] Milan

[8] aujourd hui, Izmit, Turquie

[9] aujourd hui, Trèves

[10] aujourd hui, Sremska Mitrovica, Serbie

[11] D’abord modeste port d’une tribu locale illyrienne, puis colonie grecque, Salone prend de l’importance en 48 av.jc lorsque Jules César y installa des vétérans romains démobilisés et en fit la colonie romaine de Colonia Martia Julia Salona. La ville devint alors la capitale de la province de Dalmatie et resta une cité importante jusqu’à sa dévastation par les Avars et les Slaves en 630. Elle avait une forme trapézoïdale et s’étendait sur 1 600 mètres d’est en ouest et sur 700 mètres du nord au sud.