Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 300 av.jc à 100 av. notre ère > Caius Laelius ou Caius Lelius

Caius Laelius ou Caius Lelius

jeudi 18 septembre 2014, par ljallamion

Caius Laelius ou Caius Lelius (vers 235 av. jc - vers 170 av. jc)

Consul en 190 av. jc-Général et homme d’État romain

Bataille de Zama en 202 av jc peinte par Cornelis Cort en 1567.Ami de Scipion l’Africain qu’il accompagna lors de la campagne ibérique de 210 à 206 av.jc. Son commandement de la flotte romaine dans l’attaque de Carthage et de la cavalerie romaine et numide à Zama a contribué à la victoire de Scipion

Dans la campagne ibérique, Laelius était un fidèle commandant en second . C’est le seul homme auquel Scipion aurait confié ses plans pour prendre la péninsule Ibérique. Il commanda la flotte de trente navires à l’assaut de Cartagène [1] en 209 av. jc.

Après la prise de la nouvelle Carthage, Laelius eu la charge d’un grand nombre d’otages avec lesquels Scipion l’envoie à Rome dans une quinquérème [2] avec la nouvelle de cette importante victoire. Le Sénat donne à Laelius de nouveaux ordres, qu’il transmet à Scipion, tandis que les troupes étaient encore dans leurs quartiers d’hiver à Tarraco [3].

Les Romains étaient également confrontés aux rébellions de soldats et aux insurrections des tribus locales vers 207 av. jc quand Scipion est tombé malade. Le rôle de Laelius durant ces insurrections ne fut pas clair quant à savoir s’il a tenté de mettre fin à la rébellion et aux insurrections, ou s’il était absent.

Le rôle de Laelius n’est pas clairement défini dans la bataille décisive d’Ilipa [4] en 206 av. jc.

Au cours de l’année du consulat de Scipion en 205 av jc, Laelius l’accompagne en Sicile, d’où il dirige une expédition en Afrique pendant que Scipion prépare des troupes et des fournitures pour une invasion à grande échelle. Le but de cette expédition était de détacher le prince berbère Syphax et le prince numide Massinissa de leurs engagements en tant qu’alliés des Carthaginois. Les deux princes étaient apparemment séduits, mais Syphax rompt son alliance avec Scipion et rejoint les Carthaginois qui lui proposent une alliance de mariage avec Sophonisbe , une célèbre beauté carthaginoise. Syphax repousse Massinissa, qui est resté fidèle à Scipion, hors de son propre territoire.

En 204 av. jc Scipion est prêt à envahir l’Afrique. Après plusieurs escarmouches au cours desquelles Scipion et Laelius mettent le feu au camp des Carthaginois, les Romains n’arrivent pas à détacher Syphax de son alliance matrimoniale et politique avec les Carthaginois.

Syphax est vaincu et capturé en 203 av. jc lors de la défaite de la bataille des Grandes Plaines [5] par Laelius qui prend la ville de Cirta [6]. Syphax est envoyé à Rome avec son fils Vermina et d’autres prisonniers.

À la bataille de Zama [7] en 202, Laelius rend un service considérable à la tête de la cavalerie, qui a été à nouveau placée sur l’aile gauche avec Massinissa sur l’aile droite. Sans l’intervention de la cavalerie, qui attaque les Carthaginois par l’arrière à un moment crucial, Scipion aurait été défait. Laelius devient enfin questeur, sa première nomination publique, après la victoire décisive en 202 av. jc.

Ce manque de reconnaissance est probablement dû à son statut social relativement faible, à l’absence de richesse de sa famille ou à un manque d’influence politique.

En 197, il est édile plébéien et en 196 préteur de Sicile, deux fois apparemment grâce à l’aide de son ancien commandant et ami Scipion dont l’influence n’a cependant pas servi à faire élire Laelius au consulat en 192 av. jc.

Finalement, en 190, il est élu consul avec le frère cadet de Scipion, Scipio Asiaticus, mais échoue à se faire attribuer le commandement pour la campagne contre Antiochos III le Grand, ce qui lui aurait permis en cas de victoire de conforter sa fortune.

Il se voit attribuer la Gaule comme province, et travaille à l’organisation du territoire conquis en Gaule Cisalpine ainsi qu’au repeuplement de Plaisance et Crémone.

Une fois qu’il quitta l’armée, il servi comme ambassadeur auprès de Persée roi de Macédoine et en Gaule Transalpine.

Dans les dernières années de sa vie, il rencontra Polybe à Rome et lui donna de nombreuses informations sur Scipion l’Africain.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Caius Laelius »/traduit par mes soins

Notes

[1] nouvelle Carthage

[2] La quinquérème est un type de galère antique qui se caractérise par la présence de cinq rameurs par section verticale, contrairement à la trière dont elle descend, ils ne manœuvrent pas chacun leur aviron, mais sont plusieurs à pousser sur un seul.

[3] Tarraco est le nom antique de la cité de Tarragone (en Catalogne, Espagne). Elle fut la capitale de l’Hispanie citérieure sous l’Empire romain, et l’une des principales citées de la péninsule Ibérique.

[4] La bataille d’Ilipa aussi connu sous le nom de bataille de Silpia, se déroule en 206 av. jc entre l’armée carthaginoise menée par Hasdrubal Gisco et l’armée romaine dirigée par Publius Cornelius Scipio, qui n’est pas encore surnommé l’Africain, à la fin de la Deuxième Guerre punique.

[5] La bataille des Grandes Plaines opposa en 203 av. jc l’armée romaine de Scipion l’Africain allié au prince numide Massinissa à une force carthagino-numide. Les Carthaginois étaient dirigés par Hasdrubal Gisco et les Numides par Syphax. Scipion remporta la bataille ce qui obligea Carthage à rappeler Hannibal d’Italie.

[6] Cirta fut capitale du royaume de Numidie, puis romaine pour laisser place à la ville actuelle de Constantine. Cirta au temps de Massinissa prend une importance stratégique de par sa position géographique.

[7] La bataille de Zama fut, en 202 av.jc, un affrontement décisif de la deuxième guerre punique. Elle vit s’affronter les armées romaines, dirigées par Scipion l’Africain et le roi Numide massyle Massinissa, et carthaginoise d’Hannibal et l’autre roi numide massaessyle Syphax, qui y perdit la guerre. Peu après celle-ci, le sénat carthaginois signa un traité de paix qui mit fin à 20 ans de guerre. Zama se trouve à Siliana (nord-ouest de la Tunisie).