Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Persée de Macédoine

dimanche 6 juillet 2014, par ljallamion

Persée de Macédoine

Roi de macédoine

Persée de Macédoine British Museum

Persée fut le dernier roi de la dynastie antigonide qui régna sur la Macédoine après la mort de Alexandre le Grand. Dernier de sa lignée, il fut vaincu le 22 juin 168 av.jc à la bataille de Pydna [1], et la Macédoine devint possession romaine.

En 179, Philippe V de Macédoine mourut. L’année précédente il avait fait exécuter son fils Démétrios frère de Persée, partisan des Romains. Jaloux de ses succès comme ambassadeur auprès de Rome, Persée avait persuadé leur père de le faire empoisonner comme un usurpateur en puissance. Les Romains préféraient Démétrios et le rôle de Persée dans ce meurtre ne lui valut pas les faveurs de Rome quand il monta sur le trône.

Persée chercha à rétablir en Grèce l’hégémonie macédonienne. Son père Philippe avait passé la fin de son règne à préparer sa revanche. Il réorganisa l’armée, reconstitua les finances, ménagea des alliances.

Persée augmente les effectifs de l’armée, enrôle 10 000 mercenaires, engage des négociations avec Antiochos de Syrie , Prusias II de Bithynie, la République de Rhodes, avec la peuplade barbare des Bastarnes [2] et envoie même une ambassade à Carthage. Il conclut des alliances formelles avec Gentius , le roi d’Illyrie [3], et Cotys , le roi de Thrace [4]. En Grèce, contre l’aristocratie fidèle aux Romains, il se montre favorable au parti démocratique.

Il s’empressa pourtant de renouveler le traité avec Rome, que ses autres actions indisposèrent pourtant. Elle s’inquiétait de ses ingérences dans les affaires de ses voisins, de son expédition armée à Delphes, de son refus de recevoir les ambassadeurs romains en Macédoine et de ses mariages dynastiques. La Troisième Guerre macédonienne de 171 à 168 éclata bientôt. Malgré quelques succès initiaux, le roi dut se rendre au général romain Lucius Aemilius Paullus après un échec décisif à la Bataille de Pydna et fut emprisonné à Rome. Le royaume antigonide fut dissout et remplacé par quatre républiques.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Perseus of Macedon »

Notes

[1] La bataille de Pydna opposa le 22 juin 168 av. jc l’armée du roi de Macédoine Persée à une armée romaine commandée par le général Lucius Aemilius Paullus. Elle mit fin à la Troisième guerre de Macédoine par la défaite totale de ce royaume et entraîna la suppression de la monarchie antigonide et la division de la Macédoine en quatre républiques indépendantes.

[2] Les Bastarnes sont un des premiers peuples germains ou peut-être celto-germains puisque Tite-Live les apparentait aux Scordisques à entrer dans l’histoire. Ils apparaissent vers le 2ème siècle av. jc sur les bouches du Danube, et restent localisés entre les Carpates orientales et le Dniepr, ce qui correspond aujourd’hui à la Moldavie et à l’ouest de l’Ukraine méridionale. Leurs déplacements étaient presque exclusivement pédestres, ce qui les distinguait nettement des cavaliers nomades provenant de la steppe. Encore mentionnés au 2ème siècle de notre ère, ils disparaissent absorbés par d’autres peuples.

[3] L’Illyrie est un royaume des côtes de la rive orientale de l’Adriatique, correspondant à peu près à l’Ouest de la Croatie, de la Slovénie et de l’Albanie actuelle. Les Illyriens apparaissent vers le 20ème siècle av. jc. C’est un peuple de souche Indo-Européenne qui comprenait des Dalmates et des Pannoniens. Vers -1300 ils s’établissent sur les côtes Nord et Est de l’Adriatique. Les Illyriens sont les premiers avec les Grecs, à s’installer dans les Balkans et constituent un immense Royaume. Au VIIe siècle av. J.-C. et VIe siècle av. J.-C., l’Illyrie subit une forte héllénisation du fait de ses relations avec les Grecs, qui y ont fondé des comptoirs.

[4] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.