Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Ménédème d’Érétrie

mardi 14 août 2012, par ljallamion

Ménédème d’Érétrie (vers 350-vers 277 av. jc)

Philosophe grec

Originaire d’Érétrie, membre de l’école d’Élis, disciple de son fondateur Phédon d’Élis. Il fonda l’école érétrienne de philosophie sur le modèle de l’école d’Élis et fut considéré comme un des plus célèbres disciples de Socrate mais son influence ne fut guère durable et son école s’éteignit rapidement, confondue en philosophie avec l’école de Mégare.

Originaire d’une famille illustre mais pauvre, Médémède était architecte et décorateur de théâtre. Il fut envoyé comme militaire à Mégare, condition qu’il quitta pour suivre l’enseignement de Platon, qu’il délaissa bientôt, entraîné par son ami Asclépiade de Phlionte, pour suivre celui de Stilpon dont l’école était installée à Élis.

Asclépiade et Ménédème importèrent l’école dans leur cité d’origine ; Ménédème, d’abord méprisé de ses concitoyens, obtint reconnaissance et honneurs jusqu’à se voir confier l’administration de la ville et le rôle d’ambassadeur à plusieurs reprises, notamment auprès des Macédoniens Ptolémée, Lysimaque et Démétrios, tandis qu’Antigone II Gonatas se réclamait être son disciple. Devenu riche et réputé, il mena une vie sobre. Son nom semble avoir été indissociable de son ami Asclépiade aux yeux de ses contemporains, à telle enseigne que Diogène Laërce rapporte une rixe avec Cratès de Thèbes à la suite d’allusions de ce dernier sur la nature de leurs relations.

Vers 277, à 74 ans, peu après la victoire d’Antigone II sur les Galates à Lysimachie, il mourut de tristesse ou se suicida en se privant de nourriture, selon les versions, à la suite de négociations infructueuses concernant sa ville auprès du souverain de Macédoine, et des soupçons de trahison qui pesaient sur lui.