Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Nicéphore III Botaniatès

Nicéphore III Botaniatès

vendredi 13 mars 2015 (Date de rédaction antérieure : 24 novembre 2011).

Nicéphore III Botaniatès (1001-1081)

Empereur byzantin de 1078 à 1081

Stratège [1] du thème d’Anatolikon [2], il est proclamé empereur par l’armée d’Orient le 10 octobre 1077 à Nicée [3], révoltée contre Michel VII. Il renverse celui-ci avec l’aide du turc seldjoukide Süleyman 1er , auquel il verse tribut, et épousa l’impératrice Marie d’Alanie, femme de Michel VII. Avec l’aide de Alexis Comnène, il écarta ses rivaux, dont le général Nicéphore Bryenne, et réussit à se faire accepter par l’aristocratie et le clergé.

Son règne fut une suite de révoltes et de guerres civiles. Le parti de la bureaucratie civile s’étant effondré, le Sénat se trouvait privé de toute autorité.

Avec l’appui de Constantin Doukas, Alexis Comnène s’empara du pouvoir et relégua Nicéphore au couvent de Péribleptos.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Histoire de l’europe/ Nicéphore III Botaniatès/

Notes

[1] Dans l’Empire byzantin, à partir du 7ème siècle, un stratège est le commandant d’un thème et de son armée. Il est le détenteur des pouvoirs civils et militaires au sein de cette province.

[2] Les Anatoliques ou le thème des Anatoliques sont un thème de l’Empire byzantin situé en Asie Mineure (Turquie actuelle). Après la division de l’Opsikion au milieu du 8ème siècle, il devient le plus important des thèmes de l’empire. Le thème des Anatoliques, qui couvre les régions antiques de Lycaonie, de Pisidie, d’Isaurie, ainsi que des parties de celles de Phrygie et de Galatie abrite l’armée d’Orient (Anatolē), qui lui donne son nom. Sa capitale est vraisemblablement Amorium, en tout cas jusqu’à son sac par les Arabes en 838.

[3] İznik (anciennement Nicée) est une ville d’Anatolie (Turquie) connue surtout pour deux conciles du début de l’histoire de l’Église chrétienne. Elle fut aussi au Moyen Âge la capitale de l’empire de Nicée, vestige de l’empire byzantin pendant les croisades.