Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Roger de Hauteville dit le Bosso

Roger de Hauteville dit le Bosso

vendredi 2 janvier 2015 (Date de rédaction antérieure : 23 novembre 2011).

Roger de Hauteville dit le Bosso (1031-1101)

Duc de Sicile sous le nom de Roger 1er de Sicile

Fils cadet de Tancrède de Hauteville , un petit noble du Cotentin, dans l’Ouest du duché de Normandie et de sa seconde épouse, Frédésende. Arrivé en Italie du Sud après l’an 1055, il devient le 1er comte normand de Sicile en 1061, entamant la longue et difficile conquête de l’île, dominée depuis 2 siècles par les musulmans.

Arrivé en Italie en 1057 accompagnant une petite troupe d’aventuriers, son frère aîné Robert Guiscard, devenu comte d’Apulie et de Calabre la même année, préfère l’écarter, se méfiant de son jeune et ambitieux frère.

Il fut alors dirigé avec sa bande en Calabre où il est chargé d’étouffer une révolte et d’y maintenir l’ordre.

Il participa à la lutte contre les Byzantins d’Italie du Sud avant d’installer son quartier général à Mileto [1] en 1061.

Guiscard, allié depuis 1059 à l’Église et à la Papauté, le nomma comte de Sicile en 1062. Il peut dès lors commencer au nom de la Papauté la conquête de la Sicile, alors sous domination musulmane, et surtout s’y tailler un fief. La conquête, s’étalant sur 30 années, sera longue et difficile du fait du petit nombre de guerriers normands.

Cette période sera marquée par la prise de Messine en 1061, le siège de Troina en 1062  [2] , la bataille de Cerami [3] en 1063, la bataille de Misilmeri [4], et la prise de Palerme en 1072, il libéra enfin la Sicile de l’occupation musulmane avec la prise de Noto [5] en 1091. La mort de son frère en juillet 1085 le laisse totalement libre dans ses actes et il devint le seul véritable maître de la Sicile qu’il organisa en comté en y introduisant notamment le système féodal, tout en gardant Mileto comme capitale de ses possessions.

C’est le début de la Sicile normande, une ère de prospérité faisant la continuité de l’époque musulmane. Une Sicile où il se montre tolérant, respectant les différentes identités, coutumes, et religions de l’île. En effet, une fois la guerre finie, il autorisa les Musulmans qui le souhaitaient, berbères ou arabes, à rester dans l’île. Les mosquées ne furent pas détruites, et Palerme, la capitale, en compte une quarantaine. Juifs, musulmans, et chrétiens orthodoxes ne subirent aucune persécution. Il meurt le 22 juin 1101 dans son fief de Mileto en Calabre où il fut inhumé.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Ferdinand Chalandon, Histoire de la domination normande en Italie et en Sicile, Paris, 1907/Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 1222

Notes

[1] Mileto est une commune italienne de la province de Vibo Valentia dans la région Calabre. La cité, dont l’origine remonte à l’époque de la « Grande-Grèce », prit surtout de l’importance vers l’an 1060 quand elle devint la résidence principale de Roger de Hauteville, le conquérant normand de la Sicile musulmane de 1061 à 1091.

[2] Au cours de l’hiver 1062/1063, Roger de Hauteville (demi-frère cadet de Guillaume Bras-de-Fer), le conquérant normand de la Sicile musulmane (1060-1091), fut assiégé à Troina par les Arabes durant quatre mois dans des conditions très difficiles, avec sa première femme Judith d’Évreux. Roger parviendra finalement à s’en sortir et fit de Troina sa capitale dans l’île dont la conquête ne faisait que commencer.

[3] En 1063, une bataille a lieu près de Cerami, opposant les Normands, qui viennent d’entamer la conquête de la Sicile aux Musulmans. Devenu fief normand, le comté de Cerami passe à la grande famille des Aleramici, appartenant à la noblesse de l’Italie du Nord et alliée à la famille normande des Hauteville depuis le mariage entre Roger, 1er comte normand de Sicile, et Adélaïde de Montferrat en 1089.

[4] Occupée par les Musulmans entre le milieu du ixe siècle et le xie siècle, le nom de la ville viendrait de l’arabe "Menzel-al-Amir" (ou "Menzel-el-Emir"), signifiant le "Lieu du repos de l’Émir". En 1068, une violente bataille opposant Normands et troupes musulmanes se déroula près des ruines actuelles de la forteresse de Misilmeri2. Les forces normandes, dirigées par Roger de Hauteville, 1er comte normand de l’île, furent victorieuses.

[5] Occupée longuement par les Musulmans, Noto se rend aux conquérants normands commandés par le comte Roger de Hauteville en 1091, mettant ainsi fin à la conquête normande de la Sicile (1061 - 1091). Cette date marque le début du règne de la famille des Hauteville sur toute l’île et son histoire est désormais liée au royaume de Sicile.