Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Stefan Vladislav Nemanjić ou Étienne Vladislav

Stefan Vladislav Nemanjić ou Étienne Vladislav

samedi 27 novembre 2021, par ljallamion

Stefan Vladislav Nemanjić ou Étienne Vladislav

Roi de Serbie de 1234 à 1243

Souverain serbe de la dynastie des Nemanjić [1], Stefan Vladislav hérite du trône de son frère Stefan II Radoslav Dukas .

Il perd le pouvoir peu après la disparition de son beau-père et protecteur Jean II Asen de Bulgarie dont il avait épousé la fille. En effet pendant l’hiver 1241, Jean II Asen meurt et au printemps de la même année les Mongols ravagent la Hongrie [2], Raguse [3], puis la Serbie [4] en 1242.

Le pouvoir de Vladislav est affaibli par la horde et la noblesse serbe le chasse. En 1243, elle installe sur le trône Uroš , le dernier fils de Stefan Nemanjic .

Vladislav mourut en 1269, mais contrairement à son frère Radoslav, il est resté célèbre dans l’histoire serbe comme le fondateur et le mécène du monastère de Mileševa [5] où seront déposées, en 1237, les reliques de son oncle Saint Sava .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Dusan Batkovic, Histoire du peuple serbe, éditions L’âge d’homme (ISBN 282511958X)

Notes

[1] Dynastie serbe du Moyen Âge, originaire de Herzégovine et de la Zeta (aujourd’hui le Monténégro), et fondée par Stefan Nemanja, prince de Rascie à partir de 1166. Elle commença par régner sur la Rascie (l’un des noms sous lequel était connu la Serbie médiévale, l’autre étant aussi Servia) (le Sandjak actuel), puis s’étendit progressivement, pour englober sous l’empereur Stefan Uroš IV Dušan le territoire actuel de la Serbie, du Monténégro, de l’Herzégovine, du Kosovo, de l’Albanie, de Macédoine et de la Grèce du Nord (Macédoine, Épire).

[2] La Hongrie a pour capitale Budapest, pour langue officielle le hongrois et pour monnaie le forint. D’une superficie de 93 030 km², elle s’étend sur 250 km du nord au sud et 524 km d’est en ouest. Elle a 2 009 km de frontières avec l’Autriche à l’ouest, la Slovénie et la Croatie au sud-ouest, la Serbie au sud, la Roumanie au sud-est, l’Ukraine au nord-est et la Slovaquie au nord.

[3] Dubrovnik, ou Raguse de son ancien nom français, est une ville et une municipalité de Croatie, capitale du Comitat de Dubrovnik-Neretva. Elle fut autrefois la capitale d’une république maritime connue sous le nom de République de Raguse.

[4] La Serbie est frontalière de la Roumanie à l’est-nord-est, de la Bulgarie au sud-est, de la Macédoine du Nord au sud-sud-est, du Kosovo au sud, du Monténégro au sud-ouest, de la Bosnie-Herzégovine à l’ouest, de la Croatie au nord-ouest et de la Hongrie au nord-nord-ouest. Sa capitale est Belgrade. Les populations slaves, dont les Serbes, s’installèrent au début du 7ème siècle dans la région des Balkans. Auparavant, la population était constituée d’Illyriens (Albanais aujourd’hui), de Grecs Macédoniens et Thraces, et de petites ethnies montagnardes. Au Moyen Âge, un puissant État serbe se constitua progressivement, qui atteignit son apogée au 14ème siècle

[5] Le monastère de Mileševa est un monastère orthodoxe serbe situé sur le territoire du village de Mileševo, près de Prijepolje, au sud-ouest de la Serbie. Il dépend de l’éparchie de Mileševa, dont il est le siège.