Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Henri Raspe IV dit Henri le Raspon

Henri Raspe IV dit Henri le Raspon

mardi 24 novembre 2020, par ljallamion

Henri Raspe IV dit Henri le Raspon (1204-1247)

Landgrave de Thuringe-Comte palatin de Saxe-Antiroi opposé à Conrad IV

Fils du landgrave [1] Hermann 1er de Thuringe et de sa seconde épouse Sophie ou Sophia de Wittelsbach , fille du comte Othon de Bavière, il est le frère de Louis IV de Thuringe et donc le beau-frère de sainte Élisabeth de Hongrie.

Il succède en 1241 à son neveu Hermann II de Thuringe avec le titre de maire du palais [2] de Saxe. Une légende noire prétend qu’il aurait fait assassiner son jeune neveu pour ceindre la couronne.

En 1242, l’empereur Frédéric II du Saint Empire le nomme conjointement au roi Venceslas 1er de Bohême procurateur impérial pour la Germanie, chargés d’aider le jeune roi Conrad IV encore mineur.

Le 17 juillet 1245, au concile de Lyon [3], Innocent IV fait proclamer la déposition de Frédéric II de ses titres d’empereur et de roi, jugement touchant également son fils Enzio , roi de Sardaigne [4]. Il délie tous ses sujets de leur fidélité au souverain excommunié.

Contre le parti impérial qui n’accepte évidemment pas cette décision et la conteste juridiquement, le pape cherche des concurrents à son adversaire, et pousse les électeurs ecclésiastiques, l’archevêque de Cologne [5] Konrad de Hochstaden et celui de Mayence [6], Siegfried III , à élire un nouveau roi des Romains.

Le 22 mai 1246 à Veitshöchheim [7] près de Wurtzbourg [8], Henri fut élu roi des Romains par une minorité d’électeurs. Pour cette raison, il fut surnommé le roi des prêtres. Il s’oppose ainsi à son ancien suzerain comme à son ancien protégé.

Le 5 août 1246, il défit près de Francfort sur la Nidda [9] son rival Conrad IV. Il tint par la suite deux diètes à Francfort et Nuremberg [10]. Conrad IV et son parti ne s’avouant pas vaincus, il mena campagne en Souabe [11] assiégea Ulm [12] sans succès, puis Reutlingen [13]. Blessé dans une escarmouche à Reutlingen, il se retira au château de Wartbourg [14] et y mourut le 16 février 1247.

Sa mort déclenche alors la guerre de Succession de Thuringe [15] qui provoque l’éclatement du landgraviat de Thuringe : les régions attribuées à Henri Ier de Hesse, de la maison de Brabant [16] formèrent le landgraviat de Hesse [17], et le titre de landgrave de Thuringe et cette région propre allèrent à Albert, fils du margrave Henri III de Misnie de la maison de Wettin [18].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Henri le Raspon/ Portail du Saint-Empire romain germanique/ Comte palatin de Saxe

Notes

[1] Le landgraviat de Thuringe est un ancien État du Saint-Empire romain germanique. Créé vers 1111/1112 sous le règne de l’empereur Henri V, il est attribué à la dynastie des Ludowinges lors de la nomination du landgrave Louis 1er par le roi Lothaire III en 1131. Les landgraves de Thuringe comptèrent parmi les princes les plus puissants de l’Empire, ils devaient cependant se défendre contre la concurrence des archevêques de Mayence (à Erfurt) et de nombreuses familles comtales, telles que les Schwarzbourg, les comtes de Weimar-Orlamünde, la maison d’Henneberg ou la maison Reuss.

[2] A l’origine intendant général, chargé de diriger les services politiques et domestiques de la maison du roi, le maire du palais apparaît, dès le milieu du 7ème siècle, comme le personnage principal de l’Etat. C’est lui, de fait, qui exerce la réalité du pouvoir.

[3] Le premier concile de Lyon est le 13ème concile œcuménique catholique convoqué par le pape Innocent IV. Il l’a dirigé entre le 26 juin et le 17 juillet 1245 à Lyon. Il a pour but principal la déposition de l’empereur Frédéric II dans le cadre de la lutte entre l’empereur du Saint empire et la papauté.

[4] La Sardaigne est une île de la mer Méditerranée et une région italienne, qui se trouve à l’ouest de l’Italie continentale, au sud de la Corse. Son chef-lieu est la ville de Cagliari. Lorsque l’affaiblissement de l’Empire romain se propage jusqu’à l’île, cela a pour conséquence l’abandon progressif des terres agricoles et des côtes, ainsi qu’une perte de dynamisme notable de la démographie. Abandonnée à elle-même et sans défense, la Sardaigne est occupée et subit les razzias durant quelque 80 ans (vers 460-530) par les Vandales d’Afrique qui, défaits sous Justinien, laissent l’île sous la domination de Byzance.

[5] Le diocèse de Cologne, en Allemagne, fut fondé au 4ème siècle et devint archidiocèse métropolitain de rite romain au 8ème siècle. Au 13ème siècle, l’archevêque de Cologne prend le rang prestigieux de Prince Électeur du Saint Empire, le territoire de l’archevêché se muant en Électorat de Cologne.

[6] Le diocèse de Mayence est une église particulière de l’Église catholique latine en Allemagne. Son siège est la cathédrale Saint-Martin de Mayence dédiée à Martin de Tours. Érigé au 4ème siècle, il est élevé au rang d’archidiocèse métropolitain au 8ème siècle. Au 12ème siècle, l’archevêque de Mayence devient prince électeur du Saint Empire romain germanique. En 1803, le siège archiépiscopal est transféré à Ratisbonne.

[7] Veitshöchheim est une commune de Bavière (Allemagne), située dans l’arrondissement de Wurtzbourg, dans le district de Basse-Franconie.

[8] Wurtzbourg ou Würzburg est une ville en Bavière, un land d’Allemagne. La ville est la capitale du district de Basse-Franconie et le chef-lieu de l’arrondissement de Wurtzbourg. Wurtzbourg est également le centre économique, universitaire et culturel de la région de « Franconie du Main » et du Vignoble de Franconie. Aujourd’hui, la ville compte environ 130 000 habitants. Wurtzbourg est située sur le Main et est le point de départ septentrional de la Route romantique.

[9] Francfort-sur-le-Main est une ville d’Allemagne, généralement appelée simplement Francfort malgré le risque de confusion avec la ville de Francfort-sur-l’Oder. Située sur le Main, la ville est la cinquième ville d’Allemagne par sa population et la plus grande du Land de Hesse. La ville occupe une position centrale en Europe. Elle est distante de 393 km de Munich, 399 km de Bruxelles, 444 km d’Amsterdam, 415 km de Zurich, 582 km de Paris. Les villes situées près de Francfort sont Wiesbaden, Mayence, Darmstadt, Offenbach et Hanau. À partir de 855 les empereurs germaniques y sont nommés avant d’être couronnés à Aix-la-Chapelle.

[10] Nuremberg est une ville de Bavière, en Allemagne. Du 15ème au 16ème siècle, Nuremberg s’impose comme une vraie cité artistique et même comme le berceau de l’humanisme allemand. En effet, de grands artistes tels que le peintre Albrecht Dürer, qui se fera connaître comme peintre et graveur de même que Michael Wolgemut, le sculpteur sur bois Veit Stoss et le tailleur de pierre Adam Kraft créent à Nuremberg des œuvres d’une grande notoriété. Hans Sachs et les Meistersinger (maîtres-chanteurs) donnent dès le 13ème siècle un nouvel essor à la poésie allemande. Ils inspireront à Richard Wagner son opéra de 1868, Die Meistersinger von Nürnberg (Les Maîtres chanteurs de Nuremberg). Dans les domaines de l’astronomie et de la géographie, c’est à Nuremberg que Martin Behaim réalise vers 1492 le premier globe terrestre parvenu jusqu’à notre époque, toujours conservé au musée historique de la ville. Hartmann Schedel y publie en 1493 les Chroniques de Nuremberg et Nicolas Copernic en 1543 De Revolutionibus Orbium Coelestium (De la révolution des sphères célestes). En 1623, l’université de la ville est inaugurée à Altdorf.

[11] La Souabe est une région historique d’Allemagne. Au haut Moyen Âge, le royaume d’Alémanie regroupait de nombreux petits royaumes sur le territoire des Alamans. Ceux-ci sont soumis par les Francs sous Clovis 1er et Théodebert 1er. À partir du début du 6ème siècle, l’Alémanie est un duché sous le contrôle des Francs, jusqu’à ce qu’il soit dissous en 746 en raison du Massacre de Cannstatt. En 829, le royaume de la Souabe se forme sur le même territoire, qui est attribué à Louis II le Germanique et donc à la Francie orientale dans le traité de Verdun en 843. Après la réforme des comtés dans la Francie orientale, le Duché de Souabe est alors formé en 915 ; il s’étendait alors des Vosges dans l’ouest jusqu’au Lech dans l’est et à Chiavenna, aujourd’hui en Italie, dans le sud

[12] Ulm est une ville du Bade-Wurtemberg, dans le sud de l’Allemagne, dont la plus grande partie se trouve sur la rive gauche du Danube. La ville actuelle fut fondée vers 854, Frédéric Barberousse en fit une ville libre impériale.

[13] Reutlingen est une ville dans l’État (Land) allemand de Bade-Wurtemberg. La ville se situe environ à 40 km de Stuttgart, environ 60 km à l’ouest d’Ulm et 180 km de Strasbourg. En 1030 un premier château fort fut érigé par le Graf (comte) Egino au sommet du Hausberg (la montagne mère) de Reutlingen, appelé mont Achalm. Ce château fort tomba en ruines au 15ème siècle et fut rasé durant la guerre de Trente Ans.

[14] Le château de la Wartbourg est situé sur une colline au sud-ouest d’Eisenach en Thuringe, d’où il surplombe la ville. À l’époque, on appelait ce territoire le grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach. Il aurait été fondé en 1067 par le landgrave Louis II « le Sauteur » (Ludwig der Springer), ainsi nommé car on raconte qu’il fut emprisonné dans une tour, dont il s’échappa en sautant du sommet dans les douves. Le château, perché sur un éperon rocheux, se présente comme un assemblage de constructions de différentes époques.

[15] La guerre de Succession de Thuringe (1247/1264) fut un conflit militaire lié à la succession du dernier Landgrave de Thuringe et dont l’objectif était le contrôle de la Thuringe.

[16] Les descendants de Lambert 1er et de son épouse, Gerberge, fille du duc Charles de Basse Lotharingie, furent comtes de Louvain et de Bruxelles. Après la mort du comte palatin de Lotharingie, Hermann II, le 20 septembre 1085, le comte Henri III de Louvain reçut le landgraviat de Brabant (fief impérial situé entre la Dendre et la Senne). Puis le fils de ce dernier, Godefroi 1er, reçut le duché de Basse Lotharingie en 1106. Ce dernier duché fut définitivement acquis par sa lignée avec le mariage en 1155 de son petit-fils, Godefroy III de Louvain, avec l’héritière de l’autre famille qui revendiquait la Basse Lotharingie, Marguerite de Limbourg, fille d’Henri II, comte de Limbourg, et de Mathilde de Saffenberg. Enfin, le fils de Godefroy III, Henri 1er de Brabant, dit le Courageux, né vers 1165, mort à Cologne le 5 septembre 1235 prit le premier le titre de duc de Brabant. Cette branche s’éteignit en 1406 avec Jeanne de Brabant, fille du duc Jean III le Triomphant.

[17] Le landgraviat de Hesse est un ancien État du Saint Empire romain. Il a été gouverné par les souverains de la maison de Hesse ayant pour résidence les châteaux de Marbourg et de Gudensberg puis, à partir de 1277, la ville de Cassel.

[18] La maison de Wettin est une dynastie qui règne actuellement sur la Belgique et sur le Royaume-Uni et qui régna autrefois sur la Bulgarie, le Portugal, la Pologne, le duché puis électorat puis royaume de Saxe, le grand-duché de Saxe-Weimar, le duché de Saxe-Cobourg et Gotha, le duché de Saxe-Meiningen, le duché de Saxe-Altenbourg, les Indes, etc. Originellement margraves de Misnie en 1089, les seigneurs de Wettin devinrent landgraves de Thuringe en 1263, puis ducs de Saxe en 1423 avec la dignité d’électeurs du Saint Empire romain germanique.