Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Al-Mundhir ibn al-Nu’man

Al-Mundhir ibn al-Nu’man

samedi 31 août 2019, par ljallamion

Al-Mundhir ibn al-Nu’man

Septième roi lakhmide de 418 à 461

Représentation d'al-Mundhir dans le Shahnameh de Shah Tahmasp.Fils de Al-Nu’man I ibn Imru al-Qays et de Hind bint Zayd- Manāt ibn Zayd-Allah al - Ghassani.   Yazdgard 1er , qui a eu de solides relations avec son père, a envoyé à Mundhir son fils Bahram Gur, pour l’élever et l’éduquer à sa cour.

Après la mort de Yazdgard 1er, les nobles persans essayèrent de récupérer Bahram, alors Mundhir envoya son fils Nu’man avec une armée, puis il a personnellement escorté Bahram avec une autre armée de 20 000 soldats à Ctesiphon [1] où les nobles, après quelques négociations, ont reconnu Bahram comme leur souverain.

Plus tard, les Byzantins furent contrariés par la persécution des chrétiens dans les pays persans où Bahram tua plusieurs d’entre eux et Mundhir à son tour fut pour la persécution et s’est converti au paganisme, les Byzantins assiégèrent Nisibis [2], de sorte que Bahram avec Mundhir levèrent le siège.

Plus tard, Mundhir marcha vers les terres byzantines et ravagea les terres jusqu’à Antioche [3], où il fut mis en déroute par Vitianus.

Une autre campagne malheureuse fut menée par Mundhir un an plus tard. Alors que ses troupes traversaient l’Euphrate [4], beaucoup de ses forces se noyèrent. La guerre entre la Perse et les Byzantins abouti à un traité de paix en 422.

En 457, les troupes Lakhmides [5] attaquèrent "Beth Hur" près de Harran* dans le domaine romain, emmenant les habitants en captivité.

Mundhir fut remplacé par son fils al-Aswad ibn al-Mundhir.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Al-Mundhir ibn al-Nu’man/ Catégories :Lakhmids/ Les monarques du 5e siècle au Moyen-Orient

Notes

[1] Ctésiphon est une ancienne ville parthe, située face à Séleucie du Tigre, sur la rive gauche du Tigre, à 30 km au sud-est de la ville actuelle de Bagdad, en Irak. La ville s’étendait sur 30 km².

[2] Nusaybin (Nisibe ou encore Nisibis) est une ville du sud-est de la Turquie située dans la province de Mardin, à la frontière turco syrienne. Elle est un haut lieu de l’histoire du christianisme de langue syriaque. C’est l’ancienne Antioche de Mygdonie.

[3] Antioche, ou Antioche-sur-l’Oronte afin de la distinguer des autres Antioche plus récentes, est une ville historique originellement fondée sur la rive gauche de l’Oronte et qu’occupe la ville moderne d’Antakya, en Turquie. C’était l’une des villes d’arrivée de la route de la soie.

[4] L’Euphrate est un fleuve d’Asie de 2 780 km de long. Il forme avec le Tigre dans sa partie basse la Mésopotamie, l’un des berceaux de la civilisation

[5] Les Lakhmides sont une tribu pré-islamique arabe du sud de l’Irak alliée des Perses, avec pour capitale Al-Hira. Rivaux des Ghassanides, ils faisaient partie de l’Église de l’Orient. Par contre, les souverains lakhmides ne sont pas chrétiens, à l’exception du dernier, An-Nu’man III, exécuté en 602 par les Perses. Ils sont longtemps au service de la politique perse de contrôle des tribus arabes de leur empire. Leurs revenus viennent des bénéfices commerciaux, du butin de leurs expéditions principalement contre les tribus arabes et les autres populations des confins du Shâm, et du tribut versé par les tribus arabes soumises. Après la conquête arabe, l’établissement militaire permanent des conquérants se fait à Kûfa, 6 km au nord est d’Hîra. Alî, émir de Hîra y est assassiné, selon les sources arabes. Les descendants des Lakhmides sont la famille princière Arslan. C’est une famille druze qui a toujours occupé le Mont-Liban.