Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Owen 1er de Strathclyde

Owen 1er de Strathclyde

vendredi 16 février 2018

Owen 1er de Strathclyde (mort en 937)

Souverain du royaume de Starthclyde jusque vers 934/937

Owen est généralement considéré comme un héritier de la vieille dynastie locale brittonique [1] et comme le fils du roi Dyfnwal .

La date de son accession au trône n’est pas connue avec précision vers 925 selon certaines sources.

Owen serait le souverain anonyme des Bretons de Strathclyde [2] qui vers 920 selon la Chronique Anglo-saxonne [3] aurait accepté avec le roi des Scots [4] et tout son peuple, Ragnall Uí Ímair le roi Viking d’York [5] et les Berniciens [6] du fils d’ Eadwulf II de Northumbrie le roi Edouard 1er d’Angleterre comme Père et seigneur.

Siméon de Durham relève qu’en 934 Owin roi des Cumbrians [7], fut vaincu avec Constantin II roi d’Écosse, le suzerain d’Owen, lors de la grande expédition menée en Écosse par le roi Athelstan d’Angleterre.

En 937 lors de la Bataille de Brunanburh [8] les Cumbriens sont encore associés aux Scots dans la défaite qu’Atheltan inflige à Olaf Gothfrithson roi de Dublin [9] et à son allié Constantin II.

Les historiens estiment que Owen qui disparaît des sources à cette époque, est sans doute tué lors de la Bataille de Brunanburh en 937.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Tim Clarkson Strathclyde and the Anglos-Saxons in the Viking Age John Donald Edinburgh 2014,

Notes

[1] Les peuples brittoniques ou Brittons sont des peuples celtes de la protohistoire, habitant l’actuelle Grande-Bretagne. Leur dénomination vient du fait qu’ils parlaient une langue celtique, de la famille des langues brittoniques. À partir de l’occupation romaine, on parle de Britto-romain

[2] Le Strathclyde est l’un des royaumes celtes brittoniques qui résista aux Anglo-Saxons, aux Pictes, aux Scots et aux Vikings durant le haut Moyen Âge avant d’être réuni au royaume des Pictes et des Scots vers le milieu du 11ème siècle.

[3] La Chronique anglo-saxonne est un ensemble d’annales en vieil anglais relatant l’histoire des Anglo-Saxons. Le manuscrit original est probablement rédigé dans le royaume de Wessex sous le règne d’Alfred le Grand, à la fin du 9ème siècle. De multiples copies sont distribuées aux monastères d’Angleterre et ensuite mises à jour indépendamment les unes des autres.

[4] On appelle Scots, les populations Irlandaises du Dal Riada qui s’établirent sur les côtes britanniques durant la période des Grandes Invasions. Les mêmes Scots, de langue gaélique, fondèrent ultérieurement le royaume d’Écosse, notamment en fusionnant avec les Pictes (peut-être de langue brittonique), vers le 9ème siècle.

[5] Le royaume viking de York existe entre 866 et 954. Des Vikings originaires du Danemark établissent un potentat coupant en deux l’île de Bretagne, la future Grande-Bretagne, avec pour capitale York, ville qu’ils appellent Jórvík après l’avoir investie. La région autour de cette ville est appelée le Danelaw, terme qui s’applique aussi à la juridiction mise en place par les Danois jusqu’à la seconde moitié du 10ème siècle

[6] La Bernicie est un royaume anglo-saxon situé dans le nord de l’Angleterre et le sud de l’Écosse actuelles. Fondé au 6ème siècle, il est uni au royaume voisin de Deira au début du 7ème siècle pour former le royaume de Northumbrie. Son territoire se serait étendu depuis la Tyne vers le nord, atteignant finalement le Firth of Forth. Sa frontière occidentale s’est graduellement étendue, mordant sur les royaumes de langue brittonique de Rheged, Gododdin et Dumbarton. La résidence royale principale est le château de Bamburgh, près de l’île de Lindisfarne.

[7] la Cumbrie, plus tard les comtés de Westmorland et Cumberland

[8] La bataille de Brunanburh vit la victoire du roi Athelstan et de son frère Edmond sur les armées combinées d’Olaf Gothfrithson, le roi viking de Dublin, de Constantin II d’Écosse et d’Owen de Strathclyde. Certaines sources mentionnent également des mercenaires irlandais, voire gallois.

[9] Les Vikings envahissent le territoire environnant Dublin au cours du 9ème siècle, établissant ainsi le royaume de Dublin, le premier et le plus durable des royaumes vikings en Irlande, Grande-Bretagne et dans toute l’Europe hors Scandinavie à l’exception du Royaume de Man et des Îles. L’étendue du royaume correspond peu ou prou à l’actuel Comté de Dublin