Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Anatole de Constantinople

Anatole de Constantinople

mercredi 8 juin 2016, par ljallamion

Anatole de Constantinople

Patriarche de Constantinople de 449 à 458

Anatole de Constantinople Patriarche de ConstantinopleIl siège au concile de Chalcédoine de 451 [1] qui condamne Eutychès et dépose le patriarche d’Alexandrie Dioscore non pour ses positions théologiques mais pour son comportement lors du deuxième concile d’Éphèse [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Anatole de Constantinople / Portail des chrétiens d’Orient/ Patriarche de Constantinople

Notes

[1] Le concile de Chalcédoine est le quatrième concile œcuménique et a eu lieu du 8 octobre au 1er novembre 451 dans l’église Sainte-Euphémie de la ville éponyme, aujourd’hui Kadıköy, un quartier chic de la rive asiatique d’Istanbul. Convoqué par l’empereur byzantin Marcien et son épouse l’impératrice Pulchérie, à partir du 8 octobre 451, le concile réunit 343 évêques (un record) dont quatre seulement viennent d’Occident. Dans la continuité des conciles précédents, il s’intéresse à divers problèmes christologiques et condamne en particulier le monophysisme d’Eutychès sur la base de la lettre du pape Léon 1er intitulée Tome à Flavien (nom du patriarche de Constantinople, destinataire de la lettre du pape).

[2] Le Deuxième concile d’Éphèse (449), connu également sous le nom de brigandage d’Éphèse, eut lieu entre deux conciles œcuméniques : le concile d’Éphèse, en 431, et le concile de Chalcédoine en 451. Ce « concile » (non reconnu par les catholiques et les orthodoxes) fut l’une des causes qui précipita la convocation canonique du concile de Chalcédoine. Le qualificatif de « deuxième » est donc impropre au sens exact du terme, puisque, dans la liste canonique des conciles, seul le concile d’Éphèse (431) porte ce nom. L’assemblée de 449 eut pour principal promoteur Dioscore 1er, patriarche d’Alexandrie qui voulut y favoriser les doctrines du moine grec Eutychès. C’est là un des épisodes des grandes controverses christologiques qui agitèrent le monde chrétien, notamment au sein de l’Église Orientale du 5ème siècle.