Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Dioscore 1er d’Alexandrie

Dioscore 1er d’Alexandrie

samedi 18 avril 2015, par ljallamion

Dioscore 1er d’Alexandrie (mort en 454)

Patriarche d’Alexandrie

Icône copte de Saint Dioscore d'Alexandrie Patriarche d'Alexandrieil succéda à Cyrille en 444 et fut déposé au concile de Chalcédoine [1] le 13 octobre 451. Sa déposition, refusée par la majorité de l’Église d’Alexandrie, fut à l’origine de la crise monophysite [2].

Dans le domaine christologique, il adopta dans un premier temps les positions monophysites d’Eutychès pour évoluer par la suite vers le miaphysisme [3].

Présidant le deuxième concile d’Éphèse, connu sous le nom de brigandage d’Éphèse [4] en 449, il refusa de donner lecture de la lettre [5] par laquelle le pape Léon soutenait la position christologique défendue par le patriarche de Constantinople Flavien contre Eutychès. Dioscore obtint la déposition de Flavien et excommunia le pape.

L’empereur Marcien l’exila à Gangres [6] en Paphlagonie [7], où il mourut le 4 septembre 454.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Venance Grumel, Traité d’études byzantines, vol. I La Chronologie, Presses Universitaires de France, Paris, 1958, chapitre IV « Listes ecclésiastiques : Patriarches d’Alexandrie (282-535) »,

Notes

[1] Le concile de Chalcédoine est le quatrième concile œcuménique et a eu lieu du 8 octobre au 1er novembre 451 dans l’église Sainte-Euphémie de la ville éponyme, aujourd’hui Kadıköy, un quartier chic de la rive asiatique d’Istanbul. Convoqué par l’empereur byzantin Marcien et son épouse l’impératrice Pulchérie, à partir du 8 octobre 451, le concile réunit 343 évêques dont quatre seulement viennent d’Occident. Dans la continuité des conciles précédents, il s’intéresse à divers problèmes christologiques et condamne en particulier le monophysisme d’Eutychès sur la base de la lettre du pape Léon 1er intitulée Tome à Flavien.

[2] Le monophysisme est une doctrine christologique apparue au 5ème siècle dans l’Empire byzantin en réaction au nestorianisme, et ardemment défendue par Eutychès et Dioscore d’Alexandrie.

[3] Le miaphysisme est une doctrine christologique développée au 5ème et 6ème siècles par Dioscore, patriarche d’Alexandrie de 444 à 451 ou 454, puis Sévère, patriarche d’Antioche de 512 à 518

[4] Le Deuxième concile d’Éphèse en 449, connu également sous le nom de brigandage d’Éphèse, eut lieu entre deux conciles œcuméniques : le concile d’Éphèse, en 431, et le concile de Chalcédoine en 451. Ce « concile » non reconnu par les catholiques et les orthodoxes fut l’une des causes qui précipita la convocation canonique du concile de Chalcédoine. Le qualificatif de « deuxième » est donc impropre au sens exact du terme, puisque, dans la liste canonique des conciles, seul le concile d’Éphèse en 431 porte ce nom. L’assemblée de 449 eut pour principal promoteur Dioscore, patriarche d’Alexandrie qui voulut y favoriser les doctrines du moine grec Eutychès. C’est là un des épisodes des grandes controverses christologiques qui agitèrent le monde chrétien, notamment au sein de l’Église Orientale du 5ème siècle.

[5] Tome à Flavien

[6] Çankırı est une ville de Turquie, préfecture de la province du même nom. Connue sous l’Antiquité sous le nom de Gangra, puis Germanicopolis bien que Ptolémée l’appelle Germanopolis. Elle prit ensuite les noms de Changra, Kandari, ou encore Kanghari.

[7] La Paphlagonie est une région historique de l’Asie Mineure située sur la côte nord, entre la Bithynie et le Pont, et bornée au sud par la Galatie. Elle avait pour capitale Amastris (Amasra) et comme villes principales Gangra (Çankırı) et Sinope (Sinop).

Répondre à cet article