Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cotys II

mercredi 5 novembre 2014, par ljallamion

Cotys II

Prince de Thrace de 185 et 165 av. jc

Monnaie de Cotys IIFils de Seuthès IV, son prédécesseur, et père de Beithys, son successeur.

Il est connu pour avoir aidé Persée de Macédoine contre les Romains. Il amène 2 000 soldats, dont la moitié en cavalerie, à Persée. Il commande l’aile gauche lors de la bataille où le consul Publius Licinius Crassus est défait à la bataille de Callinicus [1], en l’an 171 av. jc.

Eumène II , roi de Pergame et allié des Romains, ayant fait révolter quelques peuples de la Thrace [2], Cotys est obligé de quitter Persée de Macédoine pour aller défendre ses États.

Il participe aussi à la bataille de Pydna [3], où il fuit dans les premiers au côté de Persée. Son fils, vraisemblablement Beithys, est capturé par Paul Émile après la bataille, et orne le triomphe romain du général.

Cotys envoie une ambassade à Rome pour le réclamer, ainsi que d’autres otages, et excuser sa conduite dans la guerre de Macédoine. Le Sénat de la République romaine, souhaitant s’attacher le royaume thrace, accepte de renvoyer le fils et les otages sans rançon.

On ignore l’histoire de Cotys après cette ambassade qui se déroule en 167 av. jc. C’est à partir de cette époque que le royaume des Odryses [4] devient un allié puis client de la République romaine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Cotys II/ Portail de la Grèce antique/ Roi des Odryses

Notes

[1] La bataille de Callinicus fut remportée en 171av.jc, près de Larissa, par le roi Persée de Macédoine sur les légions romaines du consul Publius Licinius Crassus pendant la troisième guerre macédonienne. Les Romains furent obligés de se retirer en laissant environ 2 500 hommes sur le champ de bataille contre des pertes minimes du côté macédonien. S’ensuivirent deux années de guerre incertaines qui se soldèrent par une victoire décisive de Rome à la bataille de Pydna en 168 av.jc.

[2] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.

[3] La bataille de Pydna opposa le 22 juin 168 av. jc l’armée du roi de Macédoine Persée à une armée romaine commandée par le général Lucius Aemilius Paullus. Elle mit fin à la Troisième guerre de Macédoine par la défaite totale de ce royaume et entraîna la suppression de la monarchie antigonide et la division de la Macédoine en quatre républiques indépendantes.

[4] Le royaume des Odryses est une union de tribus thraces faite entre le 5ème et le 3ème siècle av. jc. Cela consiste en grande partie de l’actuelle Bulgarie, le sud-est de la Roumanie, le nord-ouest de la Grèce et la partie européenne de l’actuelle Turquie. Le roi Seuthès III décide plus tard le transfert de la capitale à Seuthopolis aujourd’hui Kazanlak, en Bulgarie centrale.