Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Bouchard 1er de Vendôme dit Bouchard 1er le Vénérable ou le Vieux

Bouchard 1er de Vendôme dit Bouchard 1er le Vénérable ou le Vieux

mardi 29 juillet 2014

Bouchard 1er de Vendôme dit Bouchard 1er le Vénérable ou le Vieux

Comte de Vendôme-Comte de Corbeil, de Melun et de Paris

Fils de Bouchard Ratepilate comte de Vendôme à qui il succède à la mort de ce dernier entre 956 et 967.

Envoyé très jeune par ses parents à la cour de Hugues le Grand selon la coutume des seigneurs francs, il devient ami avec Hugues Capet, fils de ce dernier.

Hugues Capet, encore duc des Francs, souhaite mettre les places fortes de Corbeil et de Melun sous le contrôle d’un fidèle. Dans ce but, avant ou en 973 il marie Bouchard le Vénérable à Élisabeth Le Riche, dite Élisabeth de Melun, veuve de Aymon ou Haimon comte de Corbeil.

Bouchard devient donc comte de Corbeil à son tour par ce mariage, et Hugues Capet, suzerain, lui donne la garde des comtés de Paris et de Melun à l’occasion du mariage. Tenant Corbeil et Melun, Bouchard contrôle la navigation sur la Haute Seine et en particulier l’arrivée des vivres dans Paris. Il construira le château de la Ferté-Alais [1], au bord de l’Essonne alors navigable, pour la surveillance des bateaux et du péage. C’est aussi la porte du comté de Paris par la vallée de l’Essonne.

En 987, Hugues Capet est couronné roi. Faisant face à des rivalités qui l’entraîneront hors de son royaume, il donne le comté de Paris à Bouchard.

Devenant ainsi comte royal, Bouchard n’est pas vassal mais officier. Hugues Capet fait sacrer son fils Robert en 988, et constitue un conseil de régence le temps de la minorité de ce dernier. Les membres de ce conseil sont Bouchard, Hugues de Dreux, Ansoud II Le Riche, et Hugues 1er vicomte de Meulan .

En 991, Eudes 1er comte de Blois, prend Melun en soudoyant le châtelain Gautier. Une coalition de Bouchard et de Hugues Capet reprend la ville. Gautier et sa femme sont pendus tandis que Eudes s’enfuit.

La même année, Bouchard défend les intérêts de Hugues Capet au concile de Saint-Basle à Reims [2], avec tant de succès que Hugues Capet promeut Renaud , déjà chancelier de France [3], à l’évêché de Paris. C’est l’occasion pour Bouchard de faire don de la mouvance de la Ferté-Alais à cet évêché.

Bouchard et Eudes 1er de Blois s’affrontent de nouveau plus tard. Eudes perdant s’enfuit derechef.

Pour contrebalancer l’influence de Thibault II comte de Blois , qui vient de s’emparer de Châteaudun et de Chartres, Bouchard se rapproche du comte d’Anjou et marie sa fille Élisabeth à Foulque III Nerra.

Selon certain, il meurt en 1005. Selon d’autres, il se fait moine à cette date à l’abbaye de Saint-Maur où il meurt en 1007.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Bouchard Ier de Vendôme/ Portail du Haut Moyen Âge/ Comte de Vendôme

Notes

[1] La Ferté-Alais est une commune française située à quarante-deux kilomètres au sud de Paris dans le département de l’Essonne. Jadis forteresse fermant l’accès au domaine royal français par la vallée de l’Essonne puis village industriel animé par l’exploitation des carrières de grès, sable et plus tard calcaire

[2] Le concile royal de Saint-Basle de Verzy le 17 juin 991 est marqué par l’opposition entre le parti des évêques et celui des moines. Le concile destitue et fait emprisonner l’archevêque de Reims Arnoul, et lui substitue Gerbert d’Aurillac, à la grande colère du pape Grégoire V.

[3] Le chancelier de France est un important personnage de l’Ancien Régime, il est le second officier de la couronne, puis le premier, en 1627, avec la suppression du connétable et de l’amiral de France.