Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Robert II le Pieux

dimanche 21 août 2016 (Date de rédaction antérieure : 27 octobre 2011).

Robert II le Pieux (970-1031)

Roi de France de 996 à 1031

Robert II le Pieux Roi de France de 996 à 1031

Fils d’Hugues Capet et d’Adélaïde de Poitou, il fut associé au trône par son père dès 987. Ce dernier lui fait donner une éducation brillante par les grands lettrés de l’époque. Élève doué, le jeune prince profite des leçons et devient un homme très instruit, amateur de livres, de musique et de chant. Son goût pour les textes sacrés et la théologie, mais aussi la chasse aux hérésies qu’il est le premier à entreprendre, lui vaut son surnom de Robert le Pieux. Sa piété reconnue ne l’empêche pas cependant de répudier sa première épouse, Rozala, la fille du roi d’Italie, pour épouser sa cousine, Berthe de Bourgogne.

La vieillesse et la stérilité de Rozala ne sont pas seules en cause dans cette répudiation, qui risque de déclencher la colère de l’Église. C’est avant tout un choix politique. Berthe est un parti intéressant qui apporte au roi des droits sur le duché. Frappé d’anathème par le pape Grégoire V, il doit finalement se séparer de Berthe. Rosala étant morte en 1003, Robert se trouve une nouvelle femme et de nouvelles alliances en la personne de Constance de Provence, fille du comte de Toulouse. Par ce mariage, le nord et le sud de la France se trouvaient réunis. Marqué par ses péripéties matrimoniales, le règne de Robert le fut aussi par l’énergie qu’il déploya contre les grands féodaux pillards, toujours prêts à s’opposer au pouvoir royal. Avec ténacité, il doit lutter également contre les princes allemands désireux d’étendre leur suprématie spécialement en Bourgogne, afin de maintenir l’unité du domaine capétien. Après le décès de son fils aîné, Robert fait couronner son cadet, Henri 1er.

Il meurt le 20 juillet 1031 aimé de tout son peuple. En particulier, parce que son règne s’est déroulé sans guerre. Pour sa générosité et pour l’attention qui est la sienne pour avoir atténuer les misères de son peuple, il est presque considéré comme un saint bien qu’il ait été excommunié en 989.

P.-S.

Source : Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p1110-http://www.herodote.net/ -http://www.roi-president.com/