Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Le château de Chambord

Le château de Chambord

mercredi 13 mars 2013

Le château de Chambord

Château de Chambord

C’est le plus abouti des châteaux de la Renaissance dans cette région. Sa construction a été entreprise en 1519. Cette dernière fut lente car elle se prolongea sous le règne d’Henri II. François 1er, aimant chasser dans la région, fera raser le château des comtes de Blois. François 1er engagera des sommes folles dans la construction de ce château, même quand il ne peut plus payer la rançon de son fils. Sa construction ne sera arrêtée que pendant la campagne d’Italie qui se solde par la défaite de Pavie. François 1er voulait même détourner le cours de la Loire pour l’amener au pied du château, projet vite abandonné. Le plan de ce château s’inspire d’une battisse féodale avec 1 donjon central et 4 tours. Ce château comporte 440 pièces, 84 escaliers et 365 cheminées. Le gros oeuvre est terminé en 1537, François 1er y reçoit Charles Quint en 1539. Chambord frappe par ses nombreux toits. L’édifice central, le donjon, est de forme carrée et flanqué de quatre tours rondes. On y retrouve les recherches architecturales italiennes du début du 16ème siècle. Ce donjon émerveille par des ornementations raffinées et par le goût de la symétrie très prisé à la Renaissance. Léonard de Vinci aurait participé à sa construction, aidé de Dominique de Cortonne qui aurait réalisé une maquette en bois du château. Léonard de Vinci serait à l’origine du plan en croix grecque du donjon et de son escalier central. Il l’avait prévu de quatre étages sur une tour carrée. Trop difficile à réaliser, il sera remplacé par un escalier à vis à deux révolutions (2 personnes peuvent monter ou descendre sans se voir).

François 1er fait aménager ses appartements dans la tour Nord. Sa chambre contenait des tentures et un lit de velours brodé d’or. Son cabinet est doté d’une voûte sur laquelle nous pouvons voir des caissons. Sur ceux-ci, nous pouvons y voir les initiales de François 1er et des représentations de la salamandre, son emblème. Chambord emprunte à Saint-pierre de Rome les voûtes des salles du deuxième étage. Sur les toits du donjon, nous retrouvons des terrasses qui permettent de voir le parc de chasse environnant. Les cheminées et les lucarnes contiennent des incrustations d’ardoise, comme on en trouve sur la Chartreuse de Pavie ou la chapelle Coleonni de Bergame. Henri II achève le château en s’attaquant à l’aile ouest et à la tour de la chapelle. A sa mort, en 1559, le château de Chambord reste inachevé.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire du 16ème siècle/ Le 16ème siècle en France (archives Ljallamion, petit mourre, encyclopédie imago mundi, l’histoire, ect....)