Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Catherine d’Aragon

mardi 23 juin 2015 (Date de rédaction antérieure : 27 octobre 2012).

Catherine d’Aragon (1485-1536)

Catherine d’Aragon était le plus jeune enfant survivant de Ferdinand et de Isabelle d’Espagne. A 3 ans elle fut fiancée à Arthur âgé de 2 ans, fils de Henri VII d’Angleterre. A 16 ans, en 1501, Catherine fait le voyage en Angleterre.

Catherine et Arthur se marièrent le 14 novembre 1501 dans la cathédrale saint Paul de Londres. Après le mariage et les célébrations, ils s’installèrent au château de Ludlow [1] mais moins de 6 mois plus tard, Arthur décéda. Catherine devenue veuve fut fiancé au futur Henri VIII, qui était alors trop jeune pour se marier. En 1505, quand Henri fut en âge de se marier, Henri VII ne souhaitait plus une alliance espagnole, et le jeune Henri fut forcé de renoncer à ses fiançailles. Quand Henri VII décède en 1509 elle épousa le nouveau roi et fut couronnée avec Henri VIII le 24 juin, 1509.

Peu de temps après leur mariage, Catherine se trouva enceinte. Leur 1er enfant fut une fille qui ne survivra pas. Le 1er janvier 1511 est né le prince Henri. De grandes fêtes furent données mais furent stoppées par la mort du bébé après 52 jours de vie. En Février 1516, elle donné naissance à une fille appelée Marie.

Henri, frustré par le manque d’héritier masculin, resta néanmoins un mari dévoué même s’il eu 2 maîtresses, Bessie Blount et Mary Boleyn. En 1526 cependant, il commença à se séparer de Catherine pour vivre avec Anne Boleyn. A cette époque Catherine avait 42 ans et ne pouvait plus concevoir.

Le but principal d’Henri était maintenant d’obtenir un héritier masculin et il entreprit des démarches auprès du pape pour faire annuler son mariage.

Catherine fit alors appel au pape. Les pourparlers durèrent 6 ans.

Catherine cherchait non seulement à maintenir sa position, mais également celle de sa fille Marie. En 1533 Anne Boleyn devint enceinte et Henri dû agir et décida de se passer de l’accord papale pour se remarier.

Catherine devait renoncer au titre de reine mais resterait princesse douairière du Pays de Gales. Catherine et sa fille furent séparées et fut forcée de quitter la cour. Durant 3 années elle vécue dans plusieurs châteaux et manoirs entourée de quelques domestiques.

Le 7 Janvier 1536, Catherine décède au château de Kimbolton [2] et fut enterré à l’abbaye de Peterborough [3].

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de encyclopédie/universalis / Catherine d’Aragon/

Notes

[1] Le château de Ludlow est un château fort en ruines du comté anglais de Shropshire. Cette forteresse, qui surplombe la vallée de la Teme à Ludlow, était au Moyen Âge une place forte stratégique pour le contrôle des Marches galloises, et elle fut par intermittence le siège du gouverneur anglais du Pays de Galles. Devenu propriété du duc Richard d’York au 15ème siècle, le château apparut comme une place forte de première importance au cours de la guerre des Deux-Roses : tombé aux mains des Lancastre en 1459, il fut repris par les partisans de la maison d’York en 1461. On en fit ensuite le siège militaire du Conseil des Marches ainsi qu’un palais royal : en 1472, Édouard IV y envoyait le Prince de Galles et son frère (ce seront les Princes dans la Tour sous la plume de Shakespeare), s’y établir. En 1501, le prince Arthur (fils de Henri VII et frère de Henri VIII) y vécut quelque temps jusqu’à sa mort prématurée, emporté par une maladie dont sa femme, Catherine d’Aragon, parvint à se remettre. Marie Tudor, fille de Catherine d’Aragon et de Henri VIII, héritière du trône d’Angleterre en tant que fille unique, passa trois hivers à Ludlow (entre 1525 et 1528), entourée de sa cour.

[2] Le château de Kimbolton est situé dans un bourg du même nom, dans le comté de Cambridgeshire. Il est surtout connu comme étant le dernier lieu de résidence de Catherine d’Aragon, première épouse du roi Henri VIII. Il s’agissait à l’origine d’un château médiéval transformé par la suite en un magnifique palais, qui devint le siège de la famille des ducs de Manchester de 1615 à 1950

[3] La cathédrale de Peterborough est siège de l’évêque de Peterborough. Fondée pendant la période saxonne, la cathédrale s’inspire principalement de l’architecture normande suivant la reconstruction du 12ème siècle après l’incendie du monastère. Avec la cathédrale de Durham et celle d’Ely, il s’agit de l’édifice le plus important du 12ème siècle en Angleterre qui soit resté largement préservé malgré les extensions et restaurations. La cathédrale est connue pour l’imposante architecture gothique de sa façade ouest, qui, avec ses trois énormes arches, est sans équivalent à cette époque. La reine Catherine d’Aragon, la première des 6 épouses d’Henri VIII y est enterrée.