Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Naravas

samedi 24 janvier 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 28 juillet 2011).

Naravas

Prince Numide

Naravas Prince NumideFin stratège et cavalier émérite, admirateur inconditionnel d’Hamilcar Barca, la guerre des mercenaires [1] lui permit de réaliser ses desseins, combattre aux côtés de son idole.

En 239 av jc, il arriva à la tête de 2000 cavaliers dans le camp d’Hamilcar et lui déclara allégeance. Ses troupes mobiles et efficaces lui permirent de repousser les mercenaires de Matho, chef Libyen, dans le défilé de la Scie [2] où ceux-ci furent réduits à la reddition. Suite à la Bataille de Bagradas [3], il s’empara de la ville d’Utique [4]. A l’issue de la guerre en 237, il reçut la main de la fille d’Hamilcar.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Naravas/ Portail des Berbères/ Numidie

Notes

[1] La guerre des Mercenaires est une révolte organisée par des mercenaires constituant une grande partie de l’armée carthaginoise, à la suite de la Première Guerre punique qui s’est achevée par la défaite de la cité punique. La guerre suit immédiatement la paix conclue avec la République romaine, et dure trois ans et quatre mois de l’automne 241 à fin 238 av. jc.

[2] La bataille du défilé de la Scie eut lieu en 238 av. jc. Elle est une des dernières batailles de la Guerre des Mercenaires. Elle se termine par une défaite écrasante des forces rebelles qui sont décimées.

[3] La bataille de Bagradas eut lieu en 239 av. jc, opposant le général Hamilcar Barca de Carthage à la ville d’Utique et la première victoire majeure des Carthaginois lors de la Guerre des Mercenaires. Hamilcar fut sorti de sa retraite pour remplacer Hannon le Grand, suite à sa défaite à la Bataille d’Utique. Grâce à ses éléphants de guerre, Hamilcar pu traverser les lignes mercenaires sorties à sa rencontre et son allié, le chef numide Naravas, pu s’emparer d’Utique.

[4] Utique est un site archéologique localisé à l’emplacement d’une ancienne cité portuaire fondée par les Phéniciens dans l’Antiquité. Il est situé au nord de l’actuelle Tunisie, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Carthage, dans le gouvernorat de Bizerte.