Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Jacques Duèse dit Jean XXII

Jacques Duèse dit Jean XXII

mercredi 2 juin 2021 (Date de rédaction antérieure : 30 mai 2012).

Jacques Duèse dit Jean XXII (vers 1244-1334)

Élu 196ème Pape de l’Église catholique le 7 août 1316

Jean XXII 196ème Pape de l'Église catholique

Après des études à Cahors [1], à Montpellier [2] et à la faculté de théologie de Paris [3], ce fils de notable, destiné au clergé, enseigne, semble t il, à Toulouse [4]. Devenu proche de Charles II d’Anjou, il est élu évêque de Fréjus [5] en 1300. Charles II en fait le chancelier du royaume de Sicile [6], au début de l’année 1308. Il assume ce rôle jusqu’à ce que le pape Clément V l’appelle à Avignon [7]. Fait cardinal en 1312, il est nommé à l’évêché de Porto [8] en avril 1313.

A la mort de Clément V, le 20 avril 1314, le conclave se déchire, à plusieurs reprises, avant que la candidature de Jacques Duèse ne permette un compromis qui lui vaut, après 27 mois de vacance du siège pontifical, d’être élu à l’unanimité, le 7 août 1316. Il est couronné le 5 septembre.

Jean XXII est, dès le début de son pontificat, soucieux de maintenir le contrôle des nominations aux bénéfices ecclésiastiques. Deux bulles, "Ex debito" le 15 septembre 1316 et "Exsecrabilis" le 19 novembre 1317, donnent un essor décisif à la fiscalité pontificale. Le 7 octobre 1317, une bulle impose la hiérarchie des trois vertus religieuses. Elle place au sommet l’obéissance, avant la chasteté et la pauvreté.

Cette hiérarchie provoque le désarroi et la colère des franciscains [9], partisans de la pauvreté absolue. En 1313, la mort de l’empereur Henri VII déchire le Saint Empire romain germanique. Le duc de Bavière [10], Louis IV de Bavière, se fait couronner à Aix-la-Chapelle [11]. Le duc Frédéric d’Autriche se fait sacrer à Bonn [12]. Louis fait prisonnier Frédéric le 28 septembre 1322 à la bataille de Mühldorf [13].

Jean XXII signifie qu’il ne saurait y avoir d’empereur contre la volonté papale et excommunie Louis. Celui-ci, déclaré déchu de ses domaines et hérétique, convoque une assemblée de clercs et de laïcs qui élit pape à Rome un franciscain qui prend le nom de Nicolas V.

Ce “schisme” cesse, lorsque, sur le chemin du retour vers la Bavière, Louis abandonne, à Pise [14], le pape qu’il a fait élire. C’est en se rétractant à propos d’un problème sur la vision béatifique que meurt le pape.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de B. Guillemain, Les papes d’Avignon (1309-1376), Paris, 1998.

Notes

[1] Cahors est une commune du Midi de la France, située dans le quart sud-ouest du pays. Préfecture du Lot. Elle fut longtemps disputée, et assiégée de Jules César ou du Franc Thibert au roi de Navarre Henri IV en passant par les prétentions anglaises de Richard Cœur de Lion puis, plus tard, du Prince Noir. Au 14ème siècle, Cahors bénéficie des largesses du pape Jean XXII, né Jacques Duèze en 1244, à Cahors, élu pape en 1316. La famille Duèze est bien établie dans la ville et liée aux notables. À l’époque médiévale, Cahors est une place financière de première importance dans l’Europe d’alors, où affluent les banquiers lombards. Le prêt sur gages et l’usure y sont pratiqués par des chrétiens à partir du 12ème siècle, et au 14ème siècle cette franchise est officiellement reconnue. Pendant la guerre de Cent Ans, la ville passe pour un temps sous domination anglaise. Le 8 janvier 1362, elle doit se rendre au lieutenant du roi d’Angleterre, Chandos, en présence du maréchal français Boucicaut. Le 5 février 1369, les consuls de Cahors jurent de porter secours au roi de France Charles V

[2] La Seigneurie de Montpellier était une juridiction médiévale centrée sur la ville de Montpellier (France) et de ses environs. La Seigneurie de Montpellier voit le jour le 26 novembre 985, lorsque le comte Bernard II de Melgueil (Mauguio) octroie au chevalier Guilhèm en échange de son dévouement, l’ancien territoire situé entre l’antique voie domitienne, le Lez et La Mosson. Ses héritiers construiront sur leur nouveau fief un véritable bourg fortifié, doté d’un château et d’une chapelle qui deviendra la ville de Montpellier.

[3] En 1253 sur 12 chaires que comportait la faculté de théologie, 9 étaient dans des couvents. De 1373 à 1398, 198 bacheliers reçurent la licence, dont 102 mendiants, 17 moines de l’ordre de Cîteaux et 47 séculiers. On distingue en effet dans la faculté de théologie les étudiants des couvents, ou collèges de réguliers, et les étudiants séculiers des collèges qui, au début du 14ème siècle étaient déjà 76. Sur le modèle des Dominicains, en 1221 (collège des Dominicains), la plupart des ordres religieux fondèrent avant le 14ème siècle des couvents dans le quartier de l’Université. Ainsi furent fondés les couvents de Mineurs en 1230, des Prémontrés en 1252, des Bernardins en 1256, des Carmes en 1259, des Augustins en 1261, de l’ordre de Cluny en 1269. Chacun de ces couvents avait une chaire de théologie. Les Mathurins et l’ordre du Val des Écoliers avaient aussi, en 1253, des écoles de théologie. Les monastères de Saint-Denis et de Marmoutiers eurent également à Paris un couvent d’études, le premier en 1203 le second en 1329. Les plus importants de ces collèges de réguliers étaient ceux de Mendiants et des Bernardins.

[4] Toulouse est une commune du Sud-Ouest de la France. Capitale au 5ème siècle du royaume wisigoth, une des capitales (du 7ème au 9ème siècle) du royaume d’Aquitaine, capitale du comté de Toulouse fondé en 852 par Raimond 1er et capitale historique du Languedoc

[5] Érigé au 4ème siècle, le diocèse de Fréjus est un diocèse historique de la Provence. Le diocèse de Fréjus-Toulon confine, à l’ouest, avec les archidiocèses de Marseille, d’Aix-en-Provence et d’Avignon, au nord, avec le diocèse de Digne et, à l’est, avec celui de Nice. Il couvre l’intégralité du département du Var ainsi que les îles de Lérins qui dépendent de la commune de Cannes, dans le département des Alpes-Maritimes.

[6] Le royaume de Sicile également appelé royaume normand de Sicile, est un État créé en 1130 par Roger II, incluant l’île de Sicile, la Calabre, les Pouilles, Naples et pour un temps limité, des territoires en Afrique. Ce royaume, dont la capitale était Palerme, s’est maintenu jusqu’à l’unification de l’Italie en 1861 ; il a été dirigé par plusieurs dynasties : les Normands, issus de Roger II, les Hohenstaufen, descendants de Frédéric de Souabe, les Angevins, les Aragonais et les Bourbons. Il a parfois été séparé entre deux entités, ayant pour capitales Palerme (Sicile insulaire) et Naples (Sicile péninsulaire).

[7] La Papauté d’Avignon désigne la résidence du pape en Avignon (France). Cette résidence, qui déroge à la résidence historique de Rome (Italie) depuis saint Pierre, se divise en deux grandes périodes consécutives : La première, de 1309 à 1378, celle de la papauté d’Avignon proprement dite, correspond à une époque où le pape, toujours reconnu unique chef de l’Église catholique, et sa cour se trouvent installés dans la ville d’Avignon au lieu de Rome. La seconde, de 1378 à 1418, coïncide avec le Grand schisme d’Occident où deux papes rivaux (et même trois si l’on considère l’éphémère pape de Pise) prétendent régner sur la chrétienté, l’un installé à Rome et l’autre en Avignon.

[8] Le diocèse de Porto est une église particulière de l’Église catholique au Portugal. Son siège se situe dans la cathédrale de Porto. Créé au 4ème siècle, il est suffragant de l’archidiocèse de Braga et s’étend sur 3,010 km².

[9] Moines de l’ordre mineur de frères laïcs mendiants fondé par saint François d’Assise en 1209, sur les principes rigoureux de l’humilité totale et de la pauvreté extrême. Les franciscains ont une mission de prédication itinérante. Au 13ème siècle, l’ordre se divise, malgré les tentatives de conciliation de saint Bonaventure, entre les adeptes de la règle de pauvreté originelle et les spirituels, qui jugent la mission d’enseignement incompatible avec la misère matérielle. Malgré ces dissensions, et les diverses branches qui en découlent, les franciscains poursuivent une lutte active contre les hérésies et se répandent rapidement au travers de la chrétienté. Les franciscains portent une robe brune avec une corde pour ceinture (ce qui leur a valu le nom de cordeliers), habit des pauvres de leur temps. A la fin du 13ème siècle, il existe déjà 1500 maisons de franciscains. L’ordre franciscain s’est diversifié en trois courants : les frères mineurs, les frères mineurs conventuels et les frères mineurs capucins. Il existe aussi un tiers ordre de laïcs. Les franciscains sont partis en mission dans le monde entier.

[10] Le duché de Bavière est une ancienne principauté allemande qui fut membre du Saint-Empire romain germanique puis rattaché à l’Électorat de Bavière. Sa capitale était la ville de Munich. Vers l’an 600, le territoire de l’actuel État libre de Bavière était occupé par trois tribus : les Baiern, qui ont donné leur nom au pays (Bavière se dit Bayern en allemand), les Francs et les Suèves. Tandis que l’actuelle Bavière du Nord tombait sous la souveraineté des Francs, les Alamans et les Bavarois formaient, au sud, des territoires souverains séparés par la rivière Lech. À ses débuts, le duché de Bavière s’étendait loin vers l’est et le sud, jusqu’à la Carinthie actuelle, en Basse-Autriche et en Haute-Italie. Mais le cœur du pays se situait sur le Danube. Aux 10ème et 12ème siècles, ces territoires ont donné naissance aux duchés de Bavière, de Carinthie et d’Autriche. Le principal siège ducal était Ratisbonne.

[11] Aix-la-Chapelle est une ville d’Allemagne située dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Elle se situe à 5 km de la jonction des frontières de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Belgique. C’est la ville la plus à l’ouest de l’Allemagne. Au sud commence l’Eifel. Aix-la-Chapelle est connue comme ville de résidence de Charlemagne et les couronnements d’empereurs

[12] Bonn est une ville allemande située au bord du Rhin dans le sud du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, à 25 km au sud de Cologne et 54 km au nord de Coblence. De 1288 à 1803, la ville a été la résidence des archevêques et princes électeurs de Cologne. En 1346, Aix-la-Chapelle étant occupée par Louis de Bavière, ennemi de la papauté, c’est à Bonn que le nouvel empereur Charles IV est couronné.

[13] La bataille de Mühldorf, ou bataille d’Ampfing, eut lieu le 8 septembre 1322, près de Mühldorf, entre l’Autriche et le duché de Haute Bavière. Les Bavarois étaient commandés par le roi Louis de Wittelsbach, alors que les Autrichiens étaient commandés par son cousin, l’anti-roi Frédéric le Bel.

[14] Pise est une ville italienne chef-lieu de la province de même nom en Toscane. Elle est célèbre dans le monde principalement pour sa tour penchée. Elle est traversée par le fleuve Arno et située sur la via Aurelia.