Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Philippe (apôtre)

lundi 21 novembre 2022, par ljallamion

Philippe (apôtre)

Il fut l’un des 12 apôtres accompagnant Jésus-Christ d’après les évangiles et le livre des Actes des Apôtres [1].

Originaire de Galilée [2], il est de Bethsaïde [3], sur les bords du lac de Tibériade [4], comme Pierre et André. Si Bethsaïde est très près de la Galilée, elle se trouve de l’autre côté du Jourdain [5] en Batanée [6], aussi appelée à l’époque tétrarchie de Philippe.

Il fut, comme André, un disciple de Jean-Baptiste avant de suivre Jésus.

C’est à lui que Jésus s’adresse avant la première multiplication des pains, c’est à lui que se présentent des païens avant d’approcher Jésus, et lors de la Cène c’est lui qui demande à Jésus de leur montrer le Père.

Après la Pentecôte, il serait parti évangéliser des régions d’Asie Mineure [7] et prêcha aux Scythes [8].

Il aurait été lapidé puis crucifié à Hiérapolis [9] en Phrygie [10], sous Domitien ou sous Trajan. Cependant, il semblerait que, parce qu’il portait un nom grec et était natif de Bethsaïde, il fut confondu avec André. D’autres historiens comme Eusèbe de Césarée, qui cite Polycrate d’Éphèse , ou Clément d’Alexandrie disent qu’il serait mort très vieux, de mort naturelle, et aurait été enterré à Hiérapolis.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Philippe (apôtre)/ Portail du christianisme/ Catégories : Apôtre/ Personnage du Nouveau Testament/ Saint catholique et orthodoxe

Notes

[1] Le récit des Actes des Apôtres, cinquième livre du Nouveau Testament, est la seconde partie de l’œuvre dédicacée à Théophile et attribuée à saint Luc, la première partie étant l’Évangile selon Luc. Le récit débute avec l’Ascension, suivie de la Pentecôte, et relate les débuts de l’Église primitive qui se constitua autour des Apôtres à Jérusalem et se répandit ensuite en Judée, Galilée et Samarie et dans les communautés juives de la diaspora, avant de se séparer d’elles.

[2] La Galilée est souvent citée dans l’Ancien Testament, et sa partie septentrionale évoquée comme "la Galilée des Gentils" dans le Nouveau Testament. Elle est décrite par Flavius Josèphe qui évoque son histoire, son peuplement sa géographie, et lui donne deux parties : la Galilée supérieure, en grande partie peuplée de Gentils, et la Galilée inférieure, en grande partie peuplée de Juifs. Son nom de Galilée pourrait venir d’un peuplement celte, comme plus au nord la Galatie. Elle recouvrait avant la Captivité les territoires des tribus d’Issacar, de Zabulon, de Nephthali et d’Asher. Comme les Galiléens étaient de bons cultivateurs, plantant des figuiers, des oliviers, des noyers, des palmiers, des habiles artisans et de bons pêcheurs, la Galilée était prospère avec 400 villes, certaines très peuplées.

[3] Bethsaïde est une ancienne ville de Galilée. Elle est située sur le versant nord-est du lac de Tibériade, non loin de l’endroit où le Jourdain s’y jette.

[4] Tibériade est la capitale de la Galilée, dans le nord d’Israël. C’est une ville historique et touristique réputée. La cité antique est située dans la partie sud de l’agglomération d’aujourd’hui.

[5] Le Jourdain est un fleuve du Moyen-Orient, qui a donné son nom à la Jordanie (Transjordanie), à la Cisjordanie et à la ville de L’Isle-Jourdain en France. Du mont Hermon à la mer Morte, le Jourdain s’écoule sur 360 km et sa vallée est la plus basse du monde puisqu’il rejoint la mer Morte à l’altitude de −421 m sous le niveau des océans.

[6] La Batanée actuellement Al-Bathaniya est une plaine fertile du sud de la Syrie actuelle. À l’est du Golan à l’ouest de la Trachonitide et au nord de l’Auranitide qui est la région frontalière avec la Jordanie. C’est une partie de l’ancien royaume de Bashân.

[7] L’Anatolie ou Asie Mineure est la péninsule située à l’extrémité occidentale de l’Asie. Dans le sens géographique strict, elle regroupe les terres situées à l’ouest d’une ligne Çoruh-Oronte, entre la Méditerranée, la mer de Marmara et la mer Noire, mais aujourd’hui elle désigne couramment toute la partie asiatique de la Turquie

[8] Les Scythes sont un ensemble de peuples nomades, d’origine indo-européenne, ayant vécu entre le 7ème siècle et le 3ème siècle av. jc dans les steppes eurasiennes, une vaste zone allant de l’Ukraine à l’Altaï, en passant par le Kazakhstan. Les Perses désignaient ces peuples par le nom de Saka, francisé en Saces. Les sources assyriennes mentionnent les Saces dès 640 avant l’ère chrétienne.

[9] actuellement Pamukkale

[10] La Phrygie est un ancien pays d’Asie Mineure, situé entre la Lydie et la Cappadoce, sur la partie occidentale du plateau anatolien. Les Phrygiens sont un peuple indo-européen venu de Thrace ou de la région du Danube. Ils ont occupé vers 1200 av.jc la partie centrale et occidentale de l’Asie Mineure, profitant de l’effondrement de l’Empire hittite.